Page d'accueil


N°2 Octobre 2004

Sommaire
Editorial

Méditation « Seigneur, apprends- moi à prier !» par Robert Gillet

Billets d'humeur
« Colonies de vacances et laïcité » par Daniel Nussbaumer

« Eloge de la gratuité » par Pierre Bertololy

« Nous nous souvenons »

LA PRIÈRE : PETIT PARCOURS PRATIQUE
1. La simplicité est de règle

Le Monde est ma paroisse : « les protestants français et le pèlerinage du pape à Lourdes »

Le billet de connexio

Consultation pour l'évangélisation & Un tour sur le site de l'Alliance Biblique & Annonces

Lettre à Théophile
 
Billet de notre évêque « De la Cène au déjeuner du Seigneur »
La vie de nos Eglises
Metz
Munster
Genève
Le billet des jeunes « Les jeunes, l'avenir de l'Eglise ? »
 
Solution de la grille N°1
La grille du mois


contact

N°2 OCTOBRE 2004

 

Bulletin d'information francophone
de l'Eglise Evangélique Méthodiste
UNION DE L'EGLISE EVANGELIQUE METHODISTE (UEEM)
UNITED METHODIST CHURCH (UMC)

Méditation
Robert Gillet

« Seigneur, apprends- moi à prier !»
Lors de la colonie TIPI ARDENT 2004, avec pour thème « Boire ou conduire, il faut choisir ? Choisis la Vie », nous avons, avec les enfants, étudié quelques panneaux routiers avec leur signification propre. Nous avons ensuite utilisé ces mêmes panneaux pour développer quelques vérités spirituelles en leur attribuant un sens symbolique ayant un rapport relativement proche de leur définition première.
Vous connaissez, sans doute, la signification de ce panneau !!! J'imagine que tout le monde n'aura, peut-être pas, la bonne réponse. Peut-être que les parents des enfants à la colonie qui auront pris le temps de lire le « Tipi Press », journal de la colonie réalisé par les enfants, auront la bonne réponse.
Ce panneau indique que le lieu où il est situé est un « site classé ». Cela veut dire que ce lieu (plus ou moins grand) est un lieu protégé par la loi et par l'Etat. Il y a des règles bien précises qui font que l'on ne peut pas y faire tout et n'importe quoi. Pas de constructions immobilières « sauvages » à la merci de n'importe quels promoteurs peu scrupuleux du cadre naturel ; la nature est protégée ; en montagne par exemple cela peut aller jusqu'à l'interdiction de la cueillette de fleurs ; le touriste doit respecter ce lieu et en prendre soin contre toute pollution ; un programme est mis en place pour favoriser le développement de la nature, etc. Bref, le lieu indiqué est un site protégé et particulièrement protégé.
Je crois que ce panneau illustre admirablement bien le verset premier du psaume 91 : « Celui qui habite sous l'abri du Très-Haut (repose à l'ombre du Tout-puissant) ».
L'idée que le texte hébreu veut faire ressortir, est celle d'être dans un lieu secret, inconnu des autres, à l'abri des autres, à l'abri des regards indiscrets, à l'abri de tout ennemi, de toute agression, de toute situation dangereuse et périlleuse. C'est l'idée d'être dans un lieu de calme, de paix, de repos, de confiance, de ressourcement. Là dans ce lieu secret, unique et particulier, je suis seul, seul avec mon Dieu et rien ni personne ne peut m'y voir et m'y atteindre. Là dans ce lieu secret, je suis injoignable : lieu privilégié de dialogue, de rencontre, de communion, d'union, de jouissance de la présence bénie de l'Autre aimé, adoré et aimant d'un amour indéfinissable.
Y-a-t-il une autre définition plus profonde de la prière que l'état d'être de ce lieu particulier ? Oui, nous parlerons de la louange, de l'adoration, de la reconnaissance, de l'intercession, du jeûne et de la prière ;  et tout cela est juste et bon à dire et encore mieux à vivre. Mais dans le véritable état de prière, pas de légalisme, pas d'obligation, pas de sectorisation (même si cela est juste et nécessaire théologiquement et pratiquement parlant). Simplement l'état d'être, d'habiter sous l'abri du Très Haut. Ce n'est pas simplement une question de communion verticale avec son Dieu, c'est également une question d'être horizontalement avec les autres tout en étant verticalement avec son Dieu. Ce n'est pas l'état d'un moment ni d'un instant, même si cela passe par de tels moments mis à part. Ce ne sont pas des paroles exprimées avec toute l'émotion possible et toute la sincérité souhaitable, c'est une attitude, un état, une position de foi EN Dieu, EN Christ et EN l'Esprit Saint. C'est l'état de celui qui aime et qui aime assez pour que tout le reste ne compte plus, n'a plus d'importance, n'a plus de valeur, et où la seule chose raisonnable qui vaille la peine de compter est d'être dans (en présence de) l'Etre aimé et adoré. Et là, dans ce lieu secret, je suis intouchable, injoignable, inattaquable, imperturbable, inaccessible « Seigneur, apprends-moi à prier !»


Page en téléchargement (fichier pdf 265ko)

 Autres sites de l'EEM | Union de l'Eglise Evangélique Méthodiste (UEEM) | Eglise Evangélique Méthodiste Nouvelles Internationales (EEMNI) | Connexio, le réseau mission et diaconie de l'EEM | Le Centre Méthodiste de Formation Théologique (CMFT) | Centre de Vacances Landersen | Librairies Certitude
Haut de Page


Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à :En Route Tous droits réservés © UEEM octobre 2004