Page d'accueil


N°5 Janvier 2005

Editorial
Sommaire
 
L'intendant injuste (Lc 16.1-13) par Vivian Bénézet

Le billet d'humeur « C. C. : Le billet d'humeur ! » par Bernard Lehmann

« LA PRIÈRE : PETIT PARCOURS PRATIQUE - 3. Fructifier dans ma localité » par Claude Grunenwald
« Les évangéliques et les défis de l'heure » - Stéphane Lauzet répond à nos questions - Interview réalisée par jp.w
Lettre d'évangélisation du Groupe de Travail « Mission et Evangélisation » de la Conférence Centrale du Centre et du Sud de l'Europe
Le Billet de notre évêque : «  Il faut que les murs tombent » par Heinrich Bolleter
Le billet des Eglises
- Munster - Mobilisation autour de Cornélia
 
Sortie à Bischwiller
« La lèpre reste un problème de santé mondiale ! » par Pierre Geiser Président du Conseil de la Mission Evangélique contre la Lèpre
Congrégation des soeurs de Béthesda - « Retour sur la dédicace du Home des soeurs » par Claire-Lise Meissner-Schmidt
Centre de vacances Landersen
prochaine échéances
 
La grille du mois + grille du mois précédent -
 
Poème de Robert Braesch


contact

N°5 JANVIER 2005

 

Bulletin d'information francophone
de l'Eglise Evangélique Méthodiste
UNION DE L'EGLISE EVANGELIQUE METHODISTE (UEEM)
UNITED METHODIST CHURCH (UMC)

LA PRIERE: PETIT CHEMIN PRATIQUE


LA PRIÈRE : PETIT PARCOURS PRATIQUE
3. Vivez-la dans votre localité
Claude Grunenwald
Pasteur



Selon C. Peter Wagner, « prier en marchant peut changer l'atmosphère d'un quartier et permettre à l'Evangile de la gloire du Christ de briller ». De son côté, le pasteur Ted Haggard signe aux éditions Sénevé un livre « Vivez-la dans la rue ! », où il incite à une intercession dynamique en marchant le coeur et les yeux grands ouverts sur la réalité de la vie de la ville. Le pasteur Claude Grunenwald avance ici la même proposition. A lire... et à mettre sinon en pratique, au moins en discussion !

Pas évident d'habiter dans une H.L.M. bruyante ou d'avoir des voisins « difficiles » dans le lotissement. Pas faciles, les conditions de travail au boulot Pourtant, Jésus nous y a « semés ». Ecoutons : « Celui qui sème la bonne semence, c'est le Fils de l'homme ;  le champ, c'est le monde (mon immeuble, mon quartier, mon lieu de travail, mon espace loisirs) ;  la bonne semence, ce sont les fils du royaume (toi et moi !) » (Mt 13.24-30,36-43). Je vis en Terre sainte, puisque Jésus a semé la bonne semence « dans Son champ » (v. 24).
Par la foi, je peux donc affirmer que le Ressuscité m'a envoyé là où je suis pour y porter du fruit. Ma ville Lui appartient (Ps 50.12). Il y est partout présent. Il est avec / en moi. Il désire régner dans la vie de tous les habitants (famille, amis, voisins, collègues de travail, membres de l'association dont je fais partie, etc...). Peut-être que l'insatisfaction et le mécontentement me harcèlent, surtout si je n'ai pas choisi l'endroit (études, formation, mutation, ). C'est la (dure) réalité terrestre. Mais la céleste nous entraîne dans d'autres perspectives.
Je suis là en tant que fils, fille du Royaume, mandaté par le Roi des rois, oint pour germer, fleurir et fructifier là où je vis. Pensons aux patriarches, appelés à migrer là où jamais ils ne seraient allés. Rappelons-nous Daniel, exilé à Babylone ;  les douze puis les missionnaires de l'après Pentecôte. Dieu les a semés dans des lieux d'inconfort. Mais ceux-ci furent « empreints » du Royaume. Par la foi, quel sujet de louange ! Je vois ma ville avec les yeux du Propriétaire du champ. Et je comprends ma présence en elle autrement. Un formidable défi s'impose alors : le salut pour toute ma localité !
Abraham et Loth avaient cette vision (Gn 18.20-33 ;  2P 2.7-8). Les prophètes aussi. Dieu exhortait les déportés Juifs : « Recherchez la paix de la ville (Babylone) où Je vous ai déportés et intercédez auprès de l'Eternel en sa faveur » (29.7 ;  cf Esd 6.10b) Notons que Jésus « personnifie » chaque cité, avec ses besoins et ses richesses spirituelles. Ex.: Chorazin, Bethsaïda, Tyr, Sidon, Capernaüm, Sodome (Mt 11.20-24) Ma ville est un de ces « Quelqu'un » pour lequel je suis encouragé à m'investir. Paul précise que dans ces masses, chaque être humain compte pour Dieu : requêtes, prières, intercessions, actions de grâces « pour tous les hommes » (1Tm 2.1) !
Quelques « méthodes » pour vous aider :
- Grâce à l'annuaire téléphonique, intercédez pour la population de votre ville. Vous ne connaissez pas ces personnes, mais Dieu connaît chacune par son nom (Es 43.1). Citez chaque nom, du A au Z. Imprégnez-vous de la vision de Matthieu 13 et essayez L'oeuvre du Seigneur est inimaginable !
- Priez pour les passants que vous croisez dans la rue. Certains visages et attitudes sont révélateurs. Votre intercession sera d'autant plus précise...
- Les « promenades de prières » dans la ville, par petits groupes, de façon à « quadriller » votre commune. Consacrez-y une réunion de prière après avoir médité, par exemple Josué 5.13 à 6.5. La stratégie de Josué était d'inspiration céleste. Alors, demandez le discernement spirituel et laissez-vous guider


Page 5 La prière (fichier pdf 352 ko)

 Autres sites de l'EEM | Union de l'Eglise Evangélique Méthodiste (UEEM) | Eglise Evangélique Méthodiste Nouvelles Internationales (EEMNI) | Connexio, le réseau mission et diaconie de l'EEM | Le Centre Méthodiste de Formation Théologique (CMFT) | Centre de Vacances Landersen | Librairies Certitude
Haut de Page


Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à :En Route Tous droits réservés © UEEM janvier 2005