Page d'accueil


N°9

mai 2005

Editorial
Sommaire
 
Méditation « Zoom sur... »
 
Le billet de notre évêque

Vie de l'Eglise « Ça y est : l'EMF intègre l'UEEM et l'UEEM change de nom » -
« Quelques « perles » spirituelles »

Conférence Centrale de l'EEM de l'Europe du Centre et du Sud (CCECS)
« La crainte n'est pas dans l'amour » (1Jn 4.18)
Du vécu « J'ai touché l'amour du doigt »

Lu pour vous « Pour une éthique biblique »

Spécial CPDH « Priorité à l'éthique »

Réplique
« Personne ne prendra la place de l'Eglise ! »
En bref « La Turquie et les droits de l'homme »

Compte rendu annuel 2004-2005 Connexio

Carrefour des femmes
« Des racines qui me portent » -
 
A vos agendas

Association Centre de Vacances de Landersen « Lettre d'Information N° 6 »
Divers séjours à Landersen

Billet des jeunes « Soirée Hongroise »

« Merci »
Mots croisés « La grille du mois »
Paroles


contact

N°9 mai 2005

 

Bulletin d'information francophone
de l'Eglise Evangélique Méthodiste
(EEM)
UNITED METHODIST CHURCH (UMC)

CONFÉRENCE CENTRALE DE L'EEM

de l'Europe du Centre et du Sud de l'Europe

(CCECS)


15e session (13 au 17 avril 2005) à Berne "La crainte n'est pas dans l'amour (1Jn 4.18) Daniel Husser
Du vécu « J'ai touché l'amour du doigt » Regard d'un invité sur la Conférence Centrale Grégoire Chahinian Pasteur

 
15e session (13 au 17 avril 2005) à Berne
"La crainte n'est pas dans l'amour
(1Jn 4.18)
Daniel Husser


La Conférence Centrale (CC), qui ne se réunit que tous les 4 ans, a rassemblé, cette année, à Berne, 118 participants (dont 73 avec droit de vote), représentant les 7 Conférences Annuelles (CA) : Autriche, Bulgarie, Hongrie, Serbie-Montenegro/Macédoine, Pologne, Suisse/France/Afrique du Nord et Républiques Tchèque et Slovaque. Il est impossible de rendre compte dans un court article de toute la richesse du contenu de ces 5 journées bien remplies. Daniel Husser se limitera donc aux faits les plus marquants et aux impressions les plus fortes pour lui.


Ouverture de la CC : La crainte n'est pas dans l'amour
Dans son sermon d'ouverture, l'Evêque Henri Bolleter a rappelé que John Wesley distinguait entre les « craintes justifiées » (normales) et les « craintes esclaves » (obsessionnelles) ; celui qui a une foi d'enfant, recommandée par Jésus, ressentira sans doute encore des craintes justifiées, mais il est libéré des craintes esclaves par la confiance en l'amour de Dieu. Avant 1989, les chrétiens vivant dans les pays à régime totalitaire avaient peur de l'Etat ; aujourd'hui, c'est la sécularisation croissante de la société qui suscite des craintes. Par l'amour (agape) de Dieu, nous sommes cependant, hier comme aujourd'hui, libérés de ces craintes pour témoigner dans le monde.
La Sainte Cène, prise à la fin de ce culte, était le signe visible de cette foi commune en l'amour divin qui libère et qui unit.
Le jour suivant, l'Evêque a adressé son Message à la C.C., intitulé : « Une communauté vivante, parce que Dieu aime la vie  ».
Ce message, dense et profond, est centré sur l'esprit communautaire, à une époque où l'individualisme et le particularisme se répandent de plus en plus. Le texte complet en est disponible sur Internet (http://www.umc-europe.org/admin/documents/619978fe16d0eb25958b23641151428a.doc), ou, sous forme de brochure, au secrétariat de l'Evêque à Zurich (CH8026), BP N° 2239. J'en citerai simplement quelques idées et extraits :
- Ne faudrait-il pas, au lieu de grandes « églises-centres de prestations de service » disposant de ministères spécialisés, viser plutôt la multiplication de « communautés de base », plus petites, conduites par des laïques bien formés et accompagnées par des pasteurs ordonnés itinérants ?
-  « La famille est malade, à l'Est comme à l'Ouest
Assemblée des délégués (photo Andy Schindler)

 
Si nous voulons que les enfants sachent à nouveau que Golgotha n'est pas une marque de dentifrice », nous devons rappeler aux familles, en leur fournissant l'aide nécessaire, qu'elles ont un rôle primordial à jouer pour la transmission de nos valeurs de foi et de culture.
Le message de l'Evêque a été accueilli par une « standing ovation » et le pasteur Thomas Wipf, président de la Fédération des Eglises Protestantes de Suisse (FEPS) a demandé à Henri Bolleter d'apporter le même message au prochain Synode de l'Eglise Réformée. Le contenu de ce message a également alimenté les discussions en commissions.
Commissions et séances plénières
Les participants, répartis dans les diverses commissions, ont travaillé pendant une journée complète pour élaborer des propositions à soumettre aux séances plénières suivantes.
Voici, en vrac, quelques décisions (parmi d'autres), prises à la suite de ces travaux :
- Face à l'insuffisance des ressources financières ayant eu pour conséquences une diminution des salaires pastoraux de 20 % dans les Balkans, ainsi que la mise en question de la continuité de la formation théologique pour ces pays, il conviendra de rechercher des chemins pour répartir solidairement la pénurie sur l'ensemble des membres de la CC, mais aussi pour adapter les budgets des uns et des autres aux possibilités financières réelles.
- Chaque pasteur, dans l'ensemble de la CC, devrait désormais être joignable par internet et avoir accès à la messagerie EEMNI, ce qui renforcera la qualité des relations.
- Concernant les francophones : l'entrée de l'EMF dans l'EEM a été accueillie avec grande satisfaction. Les nouveaux statuts du CMFT ont été approuvés et la tutelle du CMFT a été transférée de la CC à la Conférence Annuelle CH/F.
- Le document « Communication de l'Evangile dans la société postmoderne », présenté par la Commission Théologie et Ministères, sera diffusé, en plusieurs langues, à l'usage des églises locales.
- Dans la Commission pour le ministère de l'Evêque, les représentants de chaque CA ont exprimé leur reconnaissance à Henri Bolleter pour les divers aspects de son engagement dans leur contexte particulier. Tous ont souligné le fait qu'il a su, pendant ces 16 années, être proche de chacun tout en gardant en vue la globalité de la vie de l'Eglise. L'Evêque a remercié pour l'accueil chaleureux qu'il a reçu chez les uns et les autres. Il considère que son temps de service, consistant à 70 % en voyages, a été riche et béni, malgré des luttes et des problèmes.
Célébrations et témoignages
Au cours de célébrations ou soirées publiques, ont été évoqués :
- Le souvenir de ceux qui nous ont quittés, parmi lesquels
- Boguslawa Puslecka, épouse du Surintendant de Pologne, décédée à l'âge de 49 ans, qui s'était beaucoup investie dans le travail parmi les femmes, pour le relèvement des alcooliques et le soutien à leurs familles
- Boris Trajkovski, Président de la République de Macédoine, mort le 26.02.04, à 48 ans dans un accident d'avion. Prédicateur laïque de l'EEM, il a lutté, après son accession aux plus hautes fonctions de l'Etat, pour la réconciliation et la paix entre chrétiens orthodoxes et musulmans albanais. Il considérait l'EEM mondiale comme sa patrie et ne manquait jamais, dans ses déplacements, d'aller prier avec ses frères et surs méthodistes des pays visités. Lors des funérailles nationales, l'Evêque Henri Bolleter a été sollicité pour assurer la prédication, en plein air, devant une assistance de plusieurs dizaines de milliers de personnes, chrétiens et musulmans, sur le texte du Psaume 16,11 : Tu me feras connaître le sentier de la vie ; il y a d'abondantes joies devant ta face.
- Le 50e anniversaire de la CC
Au cours de cette soirée, des témoignages de plusieurs pays ont été apportés, sous forme d'interviews. Ainsi Bernard Lehmann et Grégoire Chahinian ont donné leurs réponses aux questions concernant les rapports entre traditions, identités et perspectives nouvelles dans l'EEM en France.
- La pasteure Roswitha Ebner-Golder a parlé du travail accompli par la communauté latino-américaine de l'EEM de Genève, parmi les réfugiés et les « sans-papiers »,
- Samuel Altunian, pasteur bulgare s'occupant d'enfants défavorisés et de Tziganes, vivant dans une grande pauvreté, a fait remarquer que la pauvreté n'a pas que des inconvénients. Il a illustré ainsi cette affirmation : une plaque de verre simple permet de voir son vis à vis, par transparence. Mettez-y une couche d'argent, et vous ne verrez plus que vous-mêmes !
L'élection d'un nouvel Evêque
Le pasteur Henri Bolleter ayant demandé à prendre sa retraite au 1er mai 2006, la CC de 2005 devait procéder à l'élection d'un nouvel Evêque.
Le 1er tour de scrutin eut lieu le 13 avril au soir, après un moment de prière. 4 pasteurs obtinrent le nombre de voix nécessaires pour participer au 2e tour. Trois d'entre eux s'étant désistés, il ne restait plus, le lendemain, qu'un seul candidat, le pasteur Patrick Streiff qui fut finalement élu, au second tour, avec 66 voix sur 73 votants (90,41 %).
Patrick Streiff, évêque (Photo Andy Schindler)

 
Nous pouvons nous réjouir de ce résultat qui témoigne d'une grande confiance envers le nouvel élu.
En tant que francophones, nous nous souvenons du fait qu'il s'est activement investi dans le district, notamment par le biais du CMFT, et qu'il maîtrise bien la langue française, comme aussi l'anglais et l'allemand.
La télévision helvétique a rendu compte de cette élection, dans le journal du 16 au soir, de façon très correcte et respectueuse, juste après les informations concernant le décès du Pape et les préparatifs de l'élection de son successeur
Le dimanche 17 avril 2005, eut lieu la consécration de l'Evêque Patrick Streiff dans la belle et vénérable cathédrale de Berne. Quelle joie de la voir remplie d'un millier de méthodistes chantant avec fougue et conviction le magnifique hymne de Charles Wesley « O for a thousand tongues to sing » ! Ce fut une cérémonie simple et solennelle. La prédication fut apportée par la pasteure Rose-Marie Wenner, nouvelle Evêque de la CC d'Allemagne.
Henri Bolleter et Peter Weaver, Président du conseil mondial des Evêques de l'EEM se joignirent ensuite à elle pour imposer les mains à Patrick Streiff.
Consécration de Patrick Streiff comme évêque (photo Ruth Gugger)

 

A la fin du culte de consécration, et avant d'implorer la bénédiction sur l'assemblée, l'Evêque Patrick Streiff a déclaré que ce qui sera le plus important pour lui, dans la perspective de son futur ministère, est exprimé par Paul, dans 1 Corinthiens 3.11 : Personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ. Il a ajouté que sa devise sera : « Suivre le Christ et porter son amour dans le monde  ».
Chers lecteurs, prions pour que le Seigneur accompagne et fortifie Henri Bolleter dans la dernière année de son ministère épiscopal, et qu'il équipe Patrick Streiff des forces, de la sagesse et de l'amour (sans crainte) nécessaires pour la nouvelle mission à laquelle il vient d'être appelé.

Haut de Page


Du vécu
« J'ai touché l'amour du doigt »
Regard d'un invité sur la Conférence Centrale
Grégoire Chahinian
Pasteur


Une délégation de notre Union EEM était présente à la Conférence Centrale (CC), ce qui m'a permis d'y assister en dilettante, d'autant plus que je ne suis à l'aise ni en langue allemande, ni anglaise Néanmoins, j'en ai profité pour relire, dans mon coin, le nouveau Règlement de l'Eglise. L'article de Daniel Husser vous donne un bon compte rendu de la CC, en détaillant les impulsions que la CC veut communiquer à nos Eglises, ainsi que la nomination de Patrick Streiff au ministère d'évêque et de sa consécration.
Le point d'orgue de cette CC fut la soirée d'adieux et de remerciements adressés à Henri Bolleter. J'ai touché, là, du doigt, l'amour fraternel de la CC envers ce frère et son épouse Martha. A nouveau, j'ai constaté ce que l'amour du Christ peut créer comme fraternité, comme lien, au-delà des langues et des frontières. Notre CC représente 7 Conférences Annuelles (CA), c'est-à-dire 14 pays avec 19 langues différentes (plus de 30 000 membres). Chaque CA, par la bouche de son surintendant, a manifesté son affection chrétienne à Henri et à Martha : il n'y a pas eu de surenchère, pas d'hypocrisie, pas de ruse, pas de vernis ; seule la vérité a été exprimée envers eux, simplement. Ils ont reçu le témoignage d'amour de plus de 30 000 personnes : leur ministère a été fait de service, de dévouement, d'abnégation et d'unification des Eglises locales ; aussi le témoignage de leurs proches collaborateurs : leur comportement a été fait de respect, d'écoute. Tous ces témoignages ont dit, chacun à sa manière, qu'Henri et Martha sont remplis d'Esprit Saint (Ac 6.3ss). Il existe de ces êtres avec lesquels il fait bon vivre et travailler : ils en font partie !
En « bon cartésien et fonctionnaire », j'ai caché mes larmes, larmes de reconnaissance et d'affection bien sûr, mais je les ai cachées quand même (comme d'autres je pense !). Peut-être aurais-je dû les laisser s'exprimer : elles auraient contribué à fertiliser cet amour fraternel que je commence à découvrir !


Le journal EN ROUTE est accessible sur un simple clic sous la forme d'un fichier .pdf (à lire avec le logiciel gratuit ACROBAT READER, voir le site d'Adobe)

PAGE 6/8 CCECS (1,19 Mo)

 Autres sites de l'EEM | Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) | Eglise Evangélique Méthodiste Nouvelles Internationales (EEMNI) | Connexio, le réseau mission et diaconie de l'EEM | Le Centre Méthodiste de Formation Théologique (CMFT) | Centre de Vacances Landersen | Librairies Certitude
Haut de Page


Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à : En Route Tous droits réservés © EEM mai 2005