Page d'accueil


N°17

Février 2006

Sommaire

Editorial

 Méditation « Préparez le chemin du Seigneur… ! » (2e partie) Esaïe 40.3/Marc 1.3 par Claude Grunenwald, pasteur
 

Billet d’humeur « Superficialité inéluctable ? » par Jean-Ruben Otge, pasteur

Le billet à Théophile par Samuel Lauber, pasteur

Séminaire d'évangélisation francophone « Afin que le monde connaisse Jésus-Christ »

La mission de l’Eglise aujourd’hui - Interview de Patrick Streiff, évêque de la Conférence Centrale du Centre et du Sud de l’Europe recueillie par JP Waechter

Quelques témoignages pris sur le vif

Le billet missionnaire - Betty Fritsch en mission - Revue de presse

Algérie - Rencontre avec Sœur Vroni Hofer  - Propos recueillis par JP Waechter

Le billet des jeunes « Actifs dans la cité » par Samuel Winkelsass (Bischwiller)

Le billet de notre évêque « À propos du profil de notre action » par l'évêque Heinrich Bolleter

À vos agendas - Journée au Féminin - Psalmodia - Recherche de correspondants

Mots croisés « La grille du mois » par JP Waechter

Un chant à fredonner à tue-tête « Amazing Grace »


contact

Bulletin d'information francophone
de l'Eglise Evangélique Méthodiste
(EEM)
 United Methodist Church (UMC)

N°17 FEVRIER 2006
LE BILLET DE NOTRE EVÊQUE

A propos du profil de notre action

évêque Heinrich Bolleter

Ce que j’entends dire à propos du profil de l’EEM est très souvent marqué au coin d’une intériorité prononcée. Nous parlons de notre conception de ce qu’est une paroisse et de styles de services religieux. Nous avons des attentes très fortes à l’égard de notre vie intraparoissiale. Nous dépensons beaucoup d’énergie en frictions internes et de ce fait, nous passons souvent à côté du mandat que nous avons dans le monde.
Et pourtant, notre attention pour le monde est une caractéristique particulière du profil de l’EEM. Le mouvement méthodiste a toujours entendu et accepté le mandat de vivre dans le monde par la force de l’Evangile, pour être une force de changement et de renouvellement dans la société. Mais cela signifie que nous ne nous consacrons pas seulement à notre propre créneau paroissial. Cela signifie que nous ne faisons pas que nous donner des allures « tendances », mais aussi que nous nous opposons consciemment aux tendances au sein de notre société. Il s’agit de savoir si nous acceptons sans mot dire les développements économiques, le climat de violence croissante, la culture de l’envie et du mépris de la personne aussi bien que la culture de la perte de toute pudeur dans notre société. Sommes-nous persuadés que nous avons quelque chose à opposer à ces tendances sur la base de la force transformatrice de l’amour de Jésus ? Les méthodistes ne sont pas des gens adaptés, mais des témoins de la grâce vivante qui, en Jésus Christ, transforme le monde.
Je vois ici ou là des débuts prometteurs quant à cet aspect-là de notre caractère. Mais nous n’avons pas la réputation d’être critiques à l’égard de la société. Malheureusement.
Heinrich Bolleter
évêque de l’EEM pour l’Europe centrale et méridionale
Traduction Frédy Schmid
Source : Kirche + Welt, n° 2, 19 janvier 2006

Billet de l'évêque (255 ko)