Page d'accueil


N°19

Avril 2006

Sommaire

Editorial

Méditation « Jésus et la femme adultère » Jean 8 par le pasteur Robert Gillet

La vie de notre Eglise : « Comité Exécutif de la Conférence Centrale de l’Europe du Centre et du Sud » par Sylvia Otto, déléguée laïque Suisse/France  - Les honneurs pour l'évêque Heinrich Bolleter - Le billet de notre évêque : « La cohabitation des cultures » par l’évêque Heinrich Bolleter

5e consultation internationale à Vienne : « Les Principes Sociaux sur la sellette » - Extraits des Principes Sociaux -

Surfez net - www.museeprotestant.org s’ouvre sur le monde - Bloguez tranquille

La vie de notre Eglise : L’Eglise Evangélique Méthodiste en LETTONIE : « Une petite force motivée » par Gita Mednis

Agenda - Colloque national de l’A.S.E.V. du 12 au 14 mai 2006 à Dijon : « Diaconie, signe de vie » - Festival du Court Métrage Chrétien Alsace - Opération AJC-Action des Jeunes dans la Cité - CAMP KT 2006 à Landersen

Le billet des jeunes : « Retour sur un week-end: L’amour du prochain » par Marie et Louise -


Le billet diaconal : « Le Foyer Caroline de Munster » par Béatrice Sigrist

« La dernière tranche de vie » selon Gisèle Balet

Connexio - « Rencontre Connexio 4-5 mars 2006 à Anduze » par Suzette et Henri Blanc

Mots croisés - « La grille du mois » par JP Waechter

« Printemps 2006 » par Isabelle Jones


contact

Bulletin d'information francophone
de l'Eglise Evangélique Méthodiste
(EEM)
 United Methodist Church (UMC)

N°19 AVRIL 2006
5e consultation internationale à Vienne
Les Principes Sociaux sur la sellette

La 5e consultation internationale de l’Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) s’est penchée sur « les Principes Sociaux de l’Eglise Evangélique Méthodiste ».

Soixante personnes venues des USA et de quinze pays européens ont pris part à cette consultation à Vienne (Autriche) début mars 2006 dans le but de réactualiser les Principes Sociaux, un document de référence définissant la position de l’Eglise Evangélique Méthodiste sur un certain nombre de sujets d’ordre politique, économique et éthique au regard de la foi chrétienne. La réflexion de cette assemblée se limitera cette fois principalement à deux domaines particuliers : d'une part Dieu, l’argent et la globalisation et d’autre part la guerre et la paix.
Pauvreté et richesse

Le fossé entre pauvres et riches est toujours plus marqué dans le monde. Il existe au moins trois pôles de décision au monde (les USA, l’UE et le Japon/Hongkong) avec une forte concentration du pouvoir et de l’argent. Et si l’action économique et politique était enfin orientée suivant l’économie et le plan de Dieu qui apprête une table pour tous ? En tant qu’Eglise, il importe de se coltiner prioritairement le problème de la pauvreté dans le monde et de notre relation aux biens. Nous voyons-nous comme gérants des biens qui nous sont confiés (ce serait la perspective biblique) ou comme des gens pouvant disposer à leur guise de leur vie et de leurs biens ?
La pauvreté ne cesse de grandir dans le monde. Apporter de l’aide d’urgence s’impose comme une nécessité, mais encore plus le fait de s’attaquer aux structures mêmes qui sont à l'origine de la pauvreté, surtout quand elles se donnent un air de légalité.
Guerre et paix

Sur le chapitre de la guerre et de la paix, l’assemblée insiste sur l’éducation à la paix, mission fondamentale de l’église. Un sujet sensible tel que le trafic d’armes, qu’il soit légal ou non, n'est pas à évacuer. Il faut aussi réfléchir aux formes que prennent les guerres modernes. Avec toutes les armes en circulation, les confrontations armées des toutes sortes se déclenchent aisément. Les enfants soldats se recrutent en un tour de main de même que les milices privées. Pourtant la guerre demeure incompatible avec les enseignements et l’exemple du Christ, tous les participants à cette consultation en conviennent unanimement.
Vive la prochaine mouture de ce document essentiel et l’éclairage nouveau qu’il apportera sur ces sujets essentiels de notre temps.
D'après EEMNI

Extraits des Principes Sociaux
6.3. Guerre et paix
Nous croyons que la guerre est inconciliable avec l’enseignement et l’exemple du Christ. Nous rejetons par conséquent la guerre en tant qu’instrument politique. Nous sommes convaincus que le plus important devoir moral de tous les Etats est de régler tous les conflits auxquels ils sont confrontés par des moyens pacifiques. Dans la détermination des priorités gouvernementales, les valeurs humaines doivent primer les exigences militaires. Il faut mettre un terme à la militarisation de la société. La production, la vente et la distribution d’armes doivent être réduites et contrôlées. La fabrication, la possession et l’utilisation d’armes nucléaires doivent être condamnées. C’est pourquoi nous prônons également un désarmement total, soumis à un contrôle international strict et efficace.

Les Principes Sociaux sur la sellette (700 ko)