Méditation. Devoir de vacances : « Une seule chose est nécessaire », Marthe et Marie (Lc 10.38-42) par le pasteur Pascal Gaudin - Psaume 23 du stressé

Le billet de notre évêque « Contre l’endurcissement » par l’évêque Patrick Streiff - Immigration

Droit d’asile  / La Cimade entre en résistance « Assez d'humiliation ! Les migrants sont notre monde »

Connexio : le rapport 2006

Vacances dans un gîte, pourquoi pas ? ! Alsace (1) Propos recueillis par JP. Waechter

Droit de citer - Mission - Débats - Ecologie / Agenda

Nouvelles de nos églises : Nouveaux membres à Saint-Imier par Paul Habegger -La troupe des Flambeaux et Claires Flammes de Munster par Laure Niklaus

La grille du mois par Gérard Dagon, pasteur / Un mot de plus

Ascension 2006 - Journée de l'Union


contact

Bulletin d'information francophone
de l'Eglise Evangélique Méthodiste
(EEM)

Union de l'Eglise Evangélique Méthodiste de France (UEEMF)
 United Methodist Church (UMC)

N°22 JUILLET-AOÛT 2006
CONNEXIO - RAPPORT 2006

Ce qui nous motive
Depuis la création de Connexio il y a quatre ans, beaucoup de choses se sont passées, mais l’objectif est resté le même : la publication de l’Evangile de Jésus-Christ par les actes et la parole. Connexio est un réseau, ce n’est pas seulement un slogan, mais un véritable programme comme le démontre le rapport 2006 que voici.

Le nombre de personnes, de groupes et de paroisses qui entretiennent des relations avec d’autres églises méthodistes autant en Suisse qu’à l’extérieur de la Suisse et en France, ne cesse de croître. Les rencontres et les relations qui en découlent sont favorisées par les partenariats d’églises, les visites de groupes et de personnes individuelles, les journées de rencontre et des voyages en groupes. Le Comité « Rencontres et Communication » conçoit et coordonne en conséquence des propositions qui sont de plus en plus demandées.

L’évêque Heinrich Bolleter en conversation avec le conseiller fédéral Geri Müller lors de la journée de rencontre à Lenzbourg sur le thème de la pauvreté.

Des personnes déjà engagées ont commencé ces derniers mois à s’impliquer pour ces nouvelles propositions et tout spécialement en France et en Romandie. Leur engagement est fondamental pour l’organisation de notre réseau dans cette région et c’est pour cela que le Comité Directeur de Connexio a créé en mars 2006 une nouvelle section « Communication francophone ». Dans la foulée, celle-ci a organisé une journée rencontre Connexio à Anduze dans le Sud de la France.
Une autre manière de se rencontrer trouve un écho de plus en plus fort : il s’agit des missions de courte durée allant de trois mois à un an. Lors des douze derniers mois, Connexio a organisé six séjours de travail pour femmes chez nos organisations partenaires en Argentine, au Chili, en Algérie, en Serbie-Montenegro et en Zambie. Les expériences que ces personnes peuvent acquérir dans un pays étranger, avec une autre culture, sont souvent déterminantes pour le restant de leur vie. Nous espérons que les personnes qui collaborent avec nous dans des projets de nos églises partenaires, à court ou à moyen terme, resteront engagées à leur retour pour développer les relations ainsi établies et créer un nouvel espace dans notre réseau.
Des discussions entre plusieurs organisations dans le cadre de tables rondes font école. Elles sont efficaces et en général il en résulte une découverte de solutions bien meilleures que lorsqu’il n’y a que deux partenaires à une même table. Le rapport annuel fait état de plus en plus de consultations de ce genre. Des membres du département ont pris part à des rencontres en Bolivie, Argentine, Chili, Cambodge et en Europe de l’Est. Là aussi nous travaillons au maillage du réseau car nous sommes persuadés que des contacts multilatéraux entre églises et organisations sont davantage porteurs que des contacts bilatéraux isolés entre une église partenaire et Connexio. Nos églises partenaires travaillent dans des pays ayant d’énormes difficultés économiques, politiques et sociales. Pour les personnes délaissées de ces pays, les relations avec des frères et sœurs en Christ des pays riches sont avant tout un signe d’espoir. Elles se savent portées par des amis qui ne s’engagent pas pour un profit quelconque dans leur pays, mais plutôt pour établir un authentique partenariat. Miser sur des signes d’espoir, voilà une des missions principales de Connexio, et c’est pour cela que notre quête de Noël s’intitulait : « Espoir pour les enfants et les jeunes – Connexio apporte une aide efficace ».
Rencontres et communication
Communiquer, c’est chose facile. C’est avec une grande simplicité que nous téléphonons aujourd’hui avec les personnes de nos églises partenaires. Les rencontres directes avec ces mêmes personnes restent cependant difficiles, voire quelquefois compliquées comme par exemple lorsque les visas sont retardés ou lorsque les voyages sont soudainement remis en question. Il est donc d’autant plus réjouissant lorsque les rencontres peuvent avoir lieu, que les amis peuvent se revoir et que les relations peuvent s’étendre. Les journées de rencontre, les voyages ou encore les missions de courte durée sont une composante essentielle du travail de Connexio.
Les rencontres de mars à Anduze ou d’octobre à Lenzbourg sont autant de fenêtres s’ouvrant sur le réseau mondial de la mission et de la diaconie de l’Eglise Evangélique Méthodiste. Elles facilitent aux membres des églises leur propre engagement dans le réseau et l’échange avec des hôtes lointains comme par exemple avec l’évêque Pedro Grandon du Chili à Lenzbourg ou encore avec le groupe de musiciens « Con Brio » de la République Tchèque. Ou encore à Bâle lors de la Conférence Annuelle où l’évêque Katembo Kainda de la République Démocratique du Congo a pu rendre compte de l’implantation d’églises grâce à ses conférences.
Christina Cekov de Macédoine ainsi qu’Alicia Wölflin et Hanni Gut d’Argentine ont donné un autre aperçu du travail soutenu par Connexio lors de leur séjour en Suisse. Elles ont participé à des cultes et parlé de leur travail lors des rencontres avec le réseau femmes et les groupes seniors. L’engagement dans les églises partenaires tout comme le service auprès des seniors ou encore le travail auprès de cas sociaux a pu prendre forme grâce à ces femmes.
La visite de la délégation de trois personnes du Congo n’a malheureusement pas pu avoir lieu. L’ambassade de Suisse à Kinshasa a refusé le visa à deux d’entre elles. Ce refus préoccupa fortement les collaborateurs de Connexio. La Suisse, un îlot baignant dans le plein confort qui pratique ce type de refus pour se protéger ? Le pasteur Samuel Munene de Mulungwishi au Congo et ancien étudiant à l’université de Lausanne a été le seul à pouvoir rallier la Suisse. Pendant trois semaines, il a visité des paroisses de l’EEM à Genève, Neuchâtel, Bienne, Liestal, Thun et Sevelen et des membres de l’église de Thun en ont profité pour resserrer les liens de leur partenariat au Congo. Ceci a pu être réalisé grâce à des manifestations organisées dans les paroisses, lors d’échanges d’idées dans les rencontres personnelles ou encore pendant des excursions en commun. Grâce aux interventions venant de l’étranger, nos membres d’églises découvrent le travail de nos églises partenaires sur place, dans leurs propres paroisses. Avant tout, ce sont de jeunes adultes qui ont profité de cette possibilité lors de leur engagement de courte durée au Chili, en Argentine, Algérie, Zimbabwe et en Serbie-Montenegro.
Suisse – France
La mission du Comité Suisse-France est d’apporter un soutien à des paroisses en Suisse et en France dans le cadre de leur engagement missionnaire et diaconal. Dans la phase de lancement des projets, ceux-ci obtiennent une aide financière et des membres du Comité accompagnent ces projets et ces programmes. Le projet « pasteures et pasteurs pour jeunes » qui est soutenu par Connexio avec 60 000 CHF par an pour une durée de trois années représente une action capitale. Actuellement huit jeunes adultes suivent cette formation : Michel Suter à Muhen, Samuel Humm à Gstaad-Lenk, Michèle Schweizer à Staffelbach, Verena Müller à Langnau i.E., Benjamin Steinhauer à Herisau, Patrick Häusler à Rheineck, Claudia Müller-Neukom à Bülach-Oberglatt, Micha Kunkler à Schlatt.
Le Comité a organisé la journée « Comment vivre la vieillesse » pour les générations âgées. Environ 90 visiteurs ont été enthousiasmés par la présence de cinq oratrices. Lors des discussions, il apparut clairement que les personnes âgées ne veulent pas être considérées comme faisant partie d’un groupe à part. Tout comme les autres groupes, elles veulent que l’on prenne en compte, avec sérieux, leurs besoins et leurs souhaits. Il semble clair que ceci n’est généralement pas le cas, et c’est pourquoi le Comité Suisse-France émet le souhait d’initier une œuvre spécialisée pour soutenir les paroisses dans leur travail auprès des seniors. Le Comité lui-même a vécu un changement : les groupes de travail « Vivre avec enthousiasme » et « Rrenouveau spirituel des communautés » se retrouvent dorénavant sous un même chapeau intitulé « Formation et Conseil ». Le groupe de travail « Implantation de nouvelles paroisses » quant à lui a été transféré vers un groupe de projets dépendant directement de la Conférence Annuelle.
Europe Centrale – Balkans
Le partenariat des paroisses, c’est-à-dire le partage de la foi et de la vie, des richesses et de la pauvreté, représente la partie importante du Comité. Seize paroisses en Suisse et en France soutiennent des partenariats avec des paroisses en Bulgarie, Serbie-Montenegro, Pologne, République Tchèque, Hongrie et en Macédoine. Les lignes directrices pour ces partenariats existants, comme pour ceux à venir, sont définies dans un document de base élaboré lors de la Conférence Centrale de l’Europe du Centre et du Sud. Les membres de la commission sont en contact avec les responsables de l’équipe en charge des partenariats en Suisse et en France afin de les accompagner dans leurs engagements. Ils aimeraient ainsi contribuer à maintenir les partenariats dans le contexte du travail global de l’EEM et agir de sorte que de tels partenariats soient autant d’expériences positives pour toutes les personnes impliquées.
Perspectives
Le Comité apporte son aide pour la création de nouveaux partenariats et pour l’accompagnement des partenariats existants. Se basant sur l’expérience de plusieurs années dans ce domaine, une retraite interne aura lieu en août 2006 et une journée ouverte aura lieu au printemps 2007. A coté du travail dans le domaine des partenariats, le Comité veut promouvoir les rencontres, les échanges et l’aide réciproque au sein de la Conférence Annuelle, et notamment entre les jeunes, les jeunes adultes et les femmes. Il souhaite également vérifier dans quelle mesure des thèmes traités par le groupe de travail pour la Mission et l’Evangélisation de la Conférence Centrale de l’Europe du Centre et du Sud peuvent également enrichir et inspirer le travail de la commission.
Afrique
Collaboratrices et collaborateurs : Béatrice Wittlinger et son époux Claus Nielsen ont mis fin à leur engagement d’une durée de 12 années dans Sud du Congo. Béatrice s’était tout spécialement engagée pour la stabilisation du projet agricole CDIM (Centre de Développement Intégré de Mulungwishi). Durant ces dernières années le CDIM a progressivement évolué vers une gestion et une

Les enfants lors de la pesée. Infirmières en route au Zimbabwe.

responsabilisation congolaise pour devenir finalement un « projet congolais » qui reste néanmoins soutenu par Connexio. Claus a travaillé durant ces dernières années dans l’infrastructure informatique de l’université à Mulungwishi et a assuré aux étudiantes et étudiants la formation pour l’entretien des ordinateurs. L’activité bénie de sœur Claire Meier a pris fin après 35 années de service en Afrique. Claire Meier laisse un grand vide au Zimbabwe, non seulement pour ses compétences professionnelles comme infirmière, sage-femme et enseignante, mais avant tout pour son engagement chrétien. « Envoyez-nous une autre sœur Claire » nous a dit l’évêque Nhiwatiwa. Depuis quelque temps, la commission mène des réflexions fondamentales sur l’envoi de nouveaux collaborateurs au Congo et au Zimbabwe. Nous n’avons pas besoin de spécialistes confirmés, nous recherchons plutôt des personnes suffisamment expérimentées, capables d’entretenir et de développer les multiples relations entre les églises partenaires en Suisse et en Afrique tout en étant par ailleurs performantes dans leur domaine professionnel.
Partenariats
Les partenariats entre l’EEM Suisse-France et les églises méthodistes au Sud du Congo, au Nord du Katanga et au Zimbabwe se développent à plusieurs niveaux. En dehors du financement des projets en cours, des rencontres personnelles ont permis de découvrir et d’évaluer de nouvelles possibilités : c’est ainsi que de fructueuses discussions ont suivi en juin 2005 la visite de l’évêque Katembo (Congo du Sud) à la Conférence Annuelle. Le pasteur Samuel Munene de Mulungwishi visita la paroisse partenaire de Thun, et en décembre, Monika et Roland Baumann se rendirent au Congo pour renforcer le partenariat entre Liestal et Kolwezi. Au même moment, une délégation comprenant Connexio et l’école d’infirmières de Béthesda Bâle visita l’église méthodiste au Zimbabwe. A part les entretiens avec la direction de l’église, des visites dans les deux hôpitaux missionnaires à Nyadire et à Mutumbara permirent d’avoir un aperçu du système de santé au Zimbabwe. Le sida et ses effets nuisibles sont omniprésents dans le Sud de l’Afrique. Plus de 25 % de la population au Zimbabwe est séropositive ; la population active est décimée, les personnes âgées et les orphelins prédominent. La délégation a eu connaissance d’un nouveau programme HIV, le « RuvhenekoProketkt » (Ruvheneko signifiant lumière). En plus de la dimension médicale, ce programme prend également en compte la dimension socio-économique dans la problématique du HIV. Un rayon de lumière pour ce pays dépouillé !
Afrique du Nord/Algérie
Pour différentes raisons, l' EEM joue un rôle important en Algérie. Nous devons en effet tenir compte d’une présence de plus de 100 ans de l’EEM en Algérie, et de son rayonnement dans le monde. Grâce à leur positionnement et à leur théologie ouverte, nos paroisses comptent parmi les plus modérées à côté des paroisses de tendance pentecôtiste qui sont particulièrement actives en Kabylie.
En même temps, nos paroisses EEM à Alger, Oran et Constantine sont favorables à une coopération avec l’église catholique. Le 17 février 2006, des paroisses à Ouacif et à Larbaa Nath Iraten (Fort National) ont demandé qu’elles soient reconnues comme paroisses méthodistes. Les membres à Ouacif et à Larbaa ont voulu sciemment devenir membres à part entière dans une église engagée dans le monde entier. La paroisse d’Ouacif existe depuis de quelques années et elle est reconnue par l’EPA (Eglise Protestante d’Algérie).
Depuis que notre collaborateur Abdenour Aït Abdelmalek est en poste comme responsable de la paroisse de Larbaa, le besoin d’un nouveau local se fait durement ressentir. A peine avait-on aménagé un garage dans ce but, que les premières rencontres eurent lieu. Entre-temps, le local est à nouveau devenu trop petit pour les 60 à 70 personnes qui se rassemblent chaque vendredi. Près de 40 personnes sont devenues membres ; l’expression de leur joie lors de leur admission a été particulièrement visible. A Oran, Hamid Guernine a remplacé le prédicateur laïc Rabah Messaoudi après avoir fini ses études de théologie ; ce changement a apporté quelques modifications dans le service. La volonté d’être au service de la population d’Oran reste cependant un objectif, soit avec la bibliothèque anglophone qui attire avant tout les étudiants, soit par la proclamation de l’Evangile lors des cultes et des études bibliques pour tous les intéressés. Tout ceci s’est fait dans une bonne entente avec l’église catholique.
Un nouveau souffle s’est levé à Alger avec la présence de sœur Vroni, sœur supérieure à la retraite du Béthesda de Bâle. C’est grâce à son initiative qu’un groupe de jeunes ainsi qu’une chorale ont été créés. Rose-May Privet, Joseline Waechter et Hans Hauzenberger ont apporté leur aide au service pastoral. Une étude biblique avec plusieurs personnes a vu le jour grâce à l’initiative de Hans Hauzenberger. Il reste que trouver un pasteur à plein-temps pour Alger est un gros souci. Le couple Kaciamar poursuit ses études à Vaux-sur-Seine ; les progrès dans leurs études sont réjouissants, mais pour obtenir un Master, Hocine Kaciamer devra encore accomplir son stage à Metz.
Amérique Latine
Le Comité Amérique Latine a pour mission de renforcer les relations avec nos églises partenaires en Argentine, en Bolivie et au Chili, ainsi que d’accompagner et évaluer individuellement les projets.
Bolivie

Fête de clôture du cours d’accompagnement professionnel de trois années pour les responsables de communautés de l'EEM à Cochabamba en Bolivie.

Iglesia Evangelica Metodista en Bolivie (IEMB) : le travail social des paroisses Machaq Marka et Espiritu Santo est en pleine croissance. Pour la première fois en Bolivie, une table ronde s’est tenue à la fin avril 2005. A côté de la nouvelle direction d’église, les anciens évêques et les représentants des projets se sont également retrouvés à cette occasion. Pour la IEMB, ce fut une expérience enrichissante, et la deuxième table ronde est programmée pour l’année 2007. Le groupe de voyage et les participants de la IEMB ont perçu de nombreuses impulsions pour des idées nouvelles comme sur le thème de la sous-représentativité des femmes alors que Lilian Studer qui est chargée de cette question au sein de « Pain pour le prochain » faisait partie de la délégation. Argentine
Iglesia Evangelica Metodista Argentina (IEMA) : après une année d’engagement en Suisse, Denise Sigrist obtint un ordre d’affectation de la part de l’évêque Nelly Ritchie pour Junin, d’où elle a finalement été à nouveau déplacée vers Rosario del Tala où elle travaille depuis mars 2006. En octobre 2005 s’est tenue la troisième table ronde avec des entretiens qui firent apparaître de fortes tensions internes au sein de la IEMA confrontée au retard pris par la relance économique initialement pourtant prévue pour dans trois ans. Par ailleurs, comme pour la première fois, le budget présentéà la Conférence Annuelle de 2005 a fait apparaître une colonne recettes, et par là même un grand déficit, les délégués ont renvoyé le budget à la direction de l’église.
Chili
Iglesia Metodista de Chile (IMECH) : les entretiens de la deuxième table ronde du Chili se sont tenus en octobre 2005 à Punta Arenas dans une ambiance très conviviale. Ce sont avant tout les élections futures de l’évêque et de son cabinet qui préoccupèrent les esprits. C’est finalement l’évêque Neftali Aravena qui a été réélu en janvier 2006 au poste d’évêque de la IMECH après quatre années d'interruption.
Perspectives
Le comité Perspectives précisera les différents projets en les transcrivant dans des programmes nationaux pour les transmettre aux donateurs externes, tels Pain pour Tous et la DDC (Direction du Développement et de la Coopération de la Confédération). Par ailleurs, une petite délégation participera au jubilé (centenaire) de l’église méthodiste bolivienne.
Asie

Eglise méthodiste au Cambodge : ordination à Phnom Penh

L’Ecole Biblique de Phnom Penh compte actuellement 42 étudiants dans ses rangs. A l’avenir cependant, il y aura moins de pasteurs formés par l’école car les possibilités financières ne permettent pas de pourvoir chaque année suffisamment de nouveaux postes. Actuellement une grille unique de rémunérations pour les pasteures et pasteurs est à l’étude. Par le passé, le comité pour la formation théologique avait décidé qu’à l’avenir des formations pour des laïcs de l’église se tiendraient également dans cette école biblique. Comme cette formation pour laïcs a été ensuite intégrée dans l’école biblique, le mandat de Kean Ung, qui avait pris part à la formation des laïcs dès l’origine, prit fin en juin 2005.
A ce jour, la plupart des cultes des 120 communautés se tiennent dans des maisons privées ; il n’en est toutefois pas de même à Kampong Thom, une capitale de province en pleine expansion. Connexio a pris part le 1er janvier 2006 avec environ 1 300 personnes à l’inauguration d’une grande et belle église bâtie dans un style asiatique. Cette construction a été possible grâce à Connexio, à la coopération des chrétiens locaux et à un important don de l’Eglise Protestante Méthodiste Khmère de Paris. Il est intéressant de constater comment des églises méthodistes s’investissent de plus en plus dans des projets générant des revenus, tels que l’élevage de volailles, la pisciculture et l’agriculture. Avec ces revenus, elles soutiennent essentiellement la population très pauvre qui de nos jours encore compte beaucoup de victimes dues aux explosions de mines personnelles. Dans un village de la région de Kampong Thom où un projet de pisciculture a été lancé, la devise du pasteur et de sa communauté tient en ces mots : « Pêcher des hommes et des femmes pour les intégrer dans la communauté fraternelle des disciples du Christ, et pêcher des poissons pour nourrir les pauvres et assurer une formation à leurs enfants ». Les premiers fruits sont déjà visibles et encourageants.
Traduction : Emile Fath

fichier pdf (2,2 Mo)