Page d'accueil


Sommaire Editorial

Méditation « Conseils pour réussir » par Lydie Schmidt - La parole à Joseline Waechter

Billet d’humeur « J’m’attendais pas à toi… » par Isabelle Jones

Conférence Annuelle 2006 à Winterthur « Toi, réjouis-toi ! » - La première fois… - « Micro-trottoir… Micro pause » - « Flashs/Baptême et état de membre » - « Les traducteurs à la tâche… Dans le bocal » par Béatrice Sigrist

Connexio : « Mon séjour au Zimbabwe » par Nausicaa Meissner - « Mort à 14 ans… Le témoignage extraordinaire d’un jeune Cambodgien » par Daniel Husser

Le billet de notre évêque : « La doctrine sépare… » par l’évêque Patrick Streiff -

Le billet diaconal : « Prise de risques et de responsabilité » par Béatrice Sigrist

Landersen : « Retour sur l’Assemblée Générale » par Pierre Pfeiffer

Droit de citer

La vie de nos églises  : « Ça déménage… » par Danielle Antony - Invitation : « Familles, des lieux pour grandir » par le pasteur Bernard Lehmann

La grille du mois par JP Waechter

« EEM, tu as un avenir » Extraits du sermon de l’évêque Patrick Streiff


contact

Bulletin d'information francophone
de l'Eglise Evangélique Méthodiste
(EEM)

Union de l'Eglise Evangélique Méthodiste de France (UEEMF)
 United Methodist Church (UMC)

N°23 SEPTEMBRE 2006
LANDERSEN: retour sur l'Assemblée Générale (06 mai 06 à Munster) par Pierre Pfeiffer

Nous avons été accueillis par Martial Kedaj, président de Landersen depuis une année. Jean-Philippe Waechter nous a partagé la Parole et nous encourage à persévérer à œuvrer pour que le Landersen demeure un témoignage de foi et de vie en Jésus-Christ.
Des dépenses supplémentaires
Le président, pour son premier exercice, nous retrace l’année 2005, une année qui a connu bien des bas. Quelques jours avant l’Assemblée Générale, la Commission de Sécurité frappe à nouveau en imposant la mise en place d'un désenfumage dans le bâtiment des Tilleuls et la mise en place de portes coupe-feu dans quelques chambres. L’estimation des coûts avec les frais annexes des organismes de sécurité se chiffre à 30 000 euros. Avec l’aide de bénévoles, une grande partie des travaux a été effectuée et le budget a été tenu.
Autre problème fut la dérive du poste « alimentation » durant les premiers mois. La décision de ne passer que par un seul fournisseur devrait apporter un meilleur contrôle de ce poste. Cette solution permettra également de faire un approvisionnement correspondant au nombre réel des personnes présentes lors d’un séjour, car il arrive encore trop souvent que des groupes se présentent avec un effectif inférieur à celui prévu. Un réajustement de dernière minute peut donc s’opérer.
Accumulation de difficultés
Ensuite vinrent la mauvaise surprise des désistements de plusieurs groupes et l’annulation de trois mariages. Ces défections ont engendré un manque à gagner équivalent de 1 200 nuitées. Et pour finir, une employée s’est retournée contre le Centre en le menant aux Prud’hommes, s’estimant licenciée abusivement après son CCD et réclamant le paiement d’heures de travail supplémentaires. L’employée ne fut déboutée que partiellement vu la somme astronomique demandée.
Après toutes ces difficultés accumulées cette année, au fond de moi je me souviens de ce verset que j’avais lu dans ma méditation la veille. Bien plus, nous nous réjouissons même dans nos souffrances, car nous savons que la souffrance produit la patience, la patience produit la résistance à l’épreuve et la résistance l’espérance (Rm 5.3-5).
Les raisons d’espérer
Les bonnes nouvelles viennent des camps de jeunes qui étaient plus que remplis. Le président termina son rapport par des lueurs d’espoir pour 2006 avec un meilleur taux de remplissage de la maison. Il remercia tous les bénévoles qui ont beaucoup donné, un coup de main au nettoyage, aux travaux ou à la cuisine, tous les généreux donateurs (grâce à leurs dons, Landersen a pu faire en partie face à cette succession de situations imprévues), le personnel, le directeur et son épouse pour leur dévouement.
Il nous encouragea aussi à avoir cet ardent désir de venir à Landersen et de repartir en ayant vécu un moment fort et enrichissant comme le témoignage de cette jeune fille qui s’est convertie au dernier camp caté, il y a 2 semaines avec Bernard Lehmann à Landersen. Plusieurs autres jeunes ont pris à cette occasion la décision de recevoir Jésus-Christ dans leur cœur. Oui, ce sont là les bénédictions éternelles que beaucoup d’entre nous ont vécues à Landersen.
Le coup du billet de 5 €
Le directeur Aurélien Jarrier prit la parole. Il confirma que pour 2006, les séjours étaient bien remplis et en particulier pour les colos de cet été presque complètes. Landersen pendant un court temps, avait perdu l’agrément Jeunesse et Sports pour le bâtiment des Tilleuls, mais a pu très rapidement le retrouver. Ensuite il a plié un billet de 5 euros, froissé, piétiné, et déchiré en nous demandant à chaque reprise si le billet avait encore de la valeur. Tout cela pour nous exprimer simplement les temps difficiles vécus cette année, mais comme ce billet déchiré avait de la valeur à nos yeux, que même en piteux état nous avons encore de la valeur aux yeux du Seigneur.
Le point sur les comptes
La présentation des comptes fut faite par Sylvie Kempf. 2005 restera avec un déficit. Marc Berger nous exposa le budget 2006 qui devrait être équilibré, mais nous aurons encore besoin de l’aide du Seigneur et de toutes les énergies pour faire face à la situation.
Les départs
Le président en profita également pour remercier chaleureusement ceux qui ont quitté le comité pour leur travail accompli durant ces années : Béatrice Sigrist, Brigitte Hetsch et Daniel Husser (plus de trente ans au CA).
Un sympathique buffet clôtura la soirée où les uns et les autres se sont retrouvés avec joie. Et puis ce fut le retour. Avec sœur Annette nous sommes passés à Colmar devant la Gilberte* en nous disant qu’elle pourrait bien être une image pour le chrétien. Avec cette main tendue, portant la flamme, elle nous fait penser à l’apôtre Paul quand il parle de sa course qu’il a menée à terme ressemblant à un athlète qui, après bien des combats, porte la flamme de Christ victorieux.
*La Gilberte est une réplique miniature de la statue de la liberté réalisée par l’architecte colmarien Bartholdi. Le nom de Gilberte vient du nom du Maire de Colmar Gilbert Meyer qui l’a fait ériger.

Landersen en fichier pdf (716 ko)