Page d'accueil


Sommaire Editorial

Méditation « Je me suis fait tout à tous » 1Co 9.22) par le pasteur Pascal Maurin

Le billet de notre évêque « Perte de parole » par l’évêque Patrick Streiff

La vie de notre Église « Célébrons ! Let’s celebrate ! » par l’évêque Patrick Streiff

Théâtre « Le manuscrit du Saint-Sépulcre » Une pièce de Jacques Neirynck jouée par la Compagnie de la Marelle

« Et si le suaire « suintait » de vérités ? ! » par JP Waechter

Éthique - « Téléthon 06 : l’embryon en discussion » par JP Waechter

Droit de citer
Extraits « Actes du Congrès européen d’éthique »

Agenda

Connexio « Revue de livre » par Étienne Rudolph

« Le monde est ma paroisse » - Synode de l’EPUB - « Message de l’Eglise aux médias » - « Impressions » par JP Waechter

La vie de nos églises - « Enfin quelques nouvelles d’Agen ! » - « Agen — Fleurance — Mont-de-Marsan » par Arlette Brunel

« La grille du mois » par JP Waechter

La Journée Mondiale de la Lèpre


contact

Bulletin d'information francophone
de l'Eglise Evangélique Méthodiste
(EEM)

Union de l'Eglise Evangélique Méthodiste de France (UEEMF)
 United Methodist Church (UMC)

N°27 JANVIER 2007
Le billet de notre évêque Patrick Streiff

"Perte de parole"

Tafadzwa Mudambanuki, des USA, est en visite chez nous. Il représente la Commission pour la communication de la Conférence générale. En compagnie de Barbara Nissen, il visite notre Conférence centrale pour se faire une idée du travail médiatique de l’EEM en Europe centrale et méridionale.
Au cours du dîner, il me demande pourquoi en Europe l’Église enregistre une si forte diminution de ses membres. Je lui parle des différences entre l’Europe de l’Est et de l’Ouest, de l’effet des Églises nationales, de l’influence de la sécularisation. Partant de quelques exemples, je lui décris combien la foi chrétienne est devenue une affaire privée dont on ne parle pas en public.
Tafadzwa rétorque que pour lui, il va évidemment de soi de parler aux autres de sa foi en Jésus Christ et de les inviter à suivre Jésus. Il est originaire du Zimbabwe et vit aux USA depuis le temps où il y a étudié. Dans les deux cultures, il est normal de parler de Dieu en public. Pas chez nous, lui dis-je, car même des chrétiens engagés, du moins en Europe de l’Ouest, souffrent de perte de parole. Personnellement, au fond d’eux-mêmes, ils croient au Christ, mais ils ne trouvent plus les mots pour communiquer aux autres comment ils vivent leur foi en Christ.
En rentrant à la maison, je réfléchis à cet entretien et en même temps à la difficulté de trouver un langage de la foi face à des non-chrétiens. Cela commence souvent par un balbutiement – et qui aime balbutier ? Mais vaut-il vraiment mieux se taire et attendre d’être, une fois, peut-être, interrogé — mais, parce que le vis-à-vis a la même retenue, de n’être, peut-être, jamais interrogé ?
Patrick Streiff, évêque
Traduction Frédy Schmid

fichier pdf (248 ko)