Sommaire

Editorial

Méditation : «Du crédit pour le partage» par l’évêque Patrick Streiff

En route à deux : «Les trois vertus cardinales du couple ou comment tenir dans la durée…» par le pasteur René Lamey

Droit de citer : «Divorce et remariage» de Michel Johner - «La foi, l'action, le social. Actualité du message politique et social de Jean Calvin» de Léopold Schlummer

Le billet de notre évêque : «L’ouvrier mérite son salaire» (Lc 10.7) par l’évêque Patrick Streiff

Billet d’humeur : «Notre rôle dans la société» par le pasteur Pierre Geiser

La vie de notre Église : Assemblée Générale de l’UEEMF à Bischwiller les 31 mars et 1er mars 2007 «Semés pour porter du fruit» par JP Waechter

«Oikocredit, le microcrédit, facteur d’autonomie»

«Regain, lieu de vie pour jeunes mères isolées» par le pasteur Pascal Maurin

Spiritualité : «Une retraite spirituelle, quel bienfait !» par Sabine Schmitt - Agenda : «Marcher... Méditer... Rencontrer... à Trient»

La grille du mois par le pasteur Gérard Dagon - Agenda : «Journée de Prière pour Genève le 16 juin 2007» - Surfer net : «La Rochelle, Montauban Itinéraires protestants virtuels»

« Champ labouré » par le pasteur Bernard Lehmann


contact

Bulletin d'information francophone
de l'Eglise Evangélique Méthodiste
(EEM)

Union de l'Eglise Evangélique Méthodiste de France (UEEMF)
 United Methodist Church (UMC)

N°31 Mai 2007
Billet d'humeur - Notre rôle dans la société par le pasteur Pierre Geiser
Le 1er tour des élections présidentielles est derrière nous. Les grandes questions de notre société auront-elles une réponse ? Quel que soit le choix sorti des urnes le 6 mai, le pasteur Pierre Geiser demeure persuadé que les chrétiens ont toujours un rôle capital à jouer dans la société.
Rôle capital
Selon un sondage récent réalisé pour LE PÈLERIN, seuls 4 % des Français interrogés considèrent que c’est à travers l’Église que s’effectue le mieux la transmission des valeurs morales.
Comment faire entendre notre voix ? Nous avons souvent oublié de rester « sel de la terre et lumière du monde ». De tout temps, des chrétiens conscients de cette exigence se sont efforcés d’être cohérents dans leurs actions et leurs paroles. Souvent ces engagements ont été menés de manière isolée. Chacun de nous dans son coin essaye certainement d’être un bon et fidèle témoin. Il faut se rendre à des rencontres comme par exemple le Centre Évangélique d’Information et d’Action qui a lieu chaque année en novembre à Lognes près de Paris, pour constater la richesse et la variété des engagements chrétiens de notre monde francophone. Dans plusieurs domaines, ces rencontres débouchent sur des synergies porteuses d’espérance. Souvent, dans nos petites Églises nous sommes très loin de percevoir l’importance de ces engagements.
Faire entendre notre voix
Nous constatons des engagements de plus en plus forts et concertés pour faire entendre notre voix sur les grands problèmes éthiques, moraux, sociaux et environnementaux qui menacent tous les hommes, à commencer par les plus vulnérables. Il est important de prendre part aux débats sur ces questions de société, d’exprimer nos convictions avec franchise mais dans le respect. Toute personne mérite le respect, même si nous ne pouvons pas être d’accord avec certaines de ses idées.
Comment pourrions-nous rester indifférents devant toutes les injustices, la cruauté, le mensonge ? Comment rester insensibles devant les milliers qui meurent chaque jour de faim ou à cause de la guerre ? Que dire des crimes sexuels commis sur des victimes sans défense ? Comment ne pas réagir quand nous voyons que les ressources de notre planète sont en train d’être épuisées ?
Parmi les initiatives les plus significatives pour agir dans les divers domaines dans lesquels le témoignage chrétien doit être entendu, on peut citer « Le Défi Michée » ou encore la lettre de prière que Mme Georgina Dufoix entourée d’une équipe de chrétiens diffuse chaque semaine depuis le 19 mars dernier pour donner des sujets de prière concrets en faveur des candidats à l’élection présidentielle. Cette initiative se fonde sur les paroles de 2 Timothée 2.

Prier pour les autorités
Quel que soit le résultat des urnes le 6 mai prochain, prions pour celui (ou celle) qui sera élu (e), pour son équipe et pour sa famille. Prions pour que la personne investie de cette autorité qui vient de Dieu selon Ro 13.1 ait en vue le véritable bien de notre pays et entende aussi la voix des chrétiens. Prions aussi pour que ceux qui ne seront pas élus afin que leur déception devienne porteuse de bons fruits et non d’amertume.
Il est urgent d’agir ensemble et de faire entendre notre voix. Nous savons qu’il y a une espérance pour l’homme, pourvu qu’il se tourne vers Dieu et accepte son amour manifesté par Jésus à la croix. Les changements dont notre société a besoin commencent par le retour au Dieu de Jésus-Christ. Il nous faut le proclamer et le vivre.

fichier page pdf (192 ko)