FESTIVAL D’AOUT 2009 A CODOGNAN


Retour avec Maïté sur le festival de l’été 2009 organisé en Petite Camargue, une offre pléthorique, des participants venus des quatre coins de France et de Navarre, un public bariolé autour du message phare de l’Évangile.

12 jours de sainte folie

Au-dessus du village, il y a eu un combat spirituel. Les opposants angéliques n’en revenaient pas. Quoi? Un chapiteau ? Un bus à étage ? Pour parler de Jésus ? Pour sauver des âmes ? Sauvons-nous ! Sur terre, les indifférents ont dit : pas question, nous croulons sous les activités. A quoi bon ? Mais le filet a bien été lancé à droite. Oui, à droite en allant au parcours de santé ! 12 jours de campagne, c’est fou ! Alors, c’est de Dieu. Allons-y, ont dit certains. Si Jésus est concerné, Il va pourvoir.

Mobilisation générale

80 équipiers étaient réclamés pour couvrir le projet. Il en est arrivé de partout : Les Allemands fournissant le chapiteau et le bus à étage, les Alsaciens, travaillant bien et traduisant en français, une Américaine descendue de Paris, une amie venue du Luxembourg, des amis de Saint Jean de Valériscle, d’Alès, de Valleraugue, d’Anduze et de Mus. Parmi eux, des musiciens, des distributeurs, des intercesseurs, bref, des guerriers ! Il y avait aussi ceux qui priaient chez eux, armée invisible et il y avait aussi des dons en argent.

Accueil impeccable

Sous le chapiteau comprenant 250 places assises sur de bons fauteuils, on pouvait trouver deux stands de librairie et un du S.E.L. À l’extérieur, deux stands d’information sur l’aide aux alcooliques et leur famille et un stand de tee-shirts descendu de Bretagne. En plus, un baby-foot et un club pour enfants en fin d’après-midi. Restauration, buvette ! Même des WC publics en location !

Témoignage sur le terrain

À 17 h 30, des témoignages de vies transformées, suivis de messages reprenant la croix de Camargue « Croire », « Espérer », « Aimer ». En début de soirée, Gospel avec annonce de l’Évangile et appels à la conversion. Alors, là, le ciel a failli voir rouge ! Ils ont osé dire que leur Jésus est encore vivant ! Eh oui ! Ils ont osé et ça a marché. Les vieux huguenots n’en revenaient pas. Depuis 40 ans, ils n’avaient pas vu pareille chose… La joie est montée de soir en soir. Voir des vies touchées, balayait tristesse et peur. Jésus collaborait avec ses moissonneurs. Il fallait voir Pascal et Nicole partout à la fois ! Mais comment faisaient-ils ?

Tous les soirs, arrivaient des personnes nouvelles, simples visiteurs ou intéressés. Même le Conseiller Général du Gard est venu une soirée avec son épouse. N’y a-t-il rien d’étonnant de la part de l’Éternel ? Des chrétiens sont accourus même de Nîmes : le bus était resté plusieurs matinées sur l’Esplanade (plein centre). Impossible de le rater. De vieux chrétiens, des S.E.F. (sans église fixe) sont venus aussi se réjouir avec nous. Un S.D.F., venu plusieurs soirées, est reparti content avec un Nouveau Testament. Un Moldave, rencontré à Sommières est arrivé pour rencontrer Jésus seulement, pas le Gospel. Une famille africaine, en joli costume, des familles maghrébines nous ont visités. Des sœurs gitanes rencontrées par les équipiers à Milhaud ont été consolées d’un deuil. Des touristes à Aigues-Mortes ont reçu des traités. Le marché de Vauvert a été ensemencé. Lunel a fait bon accueil aux tracts distribués.

Folie et sagesse à la fois !

MAIS, ILS SONT FOUS CES MÉTHODISTES ! Fous et dangereux ! Ils veulent annoncer le royaume de Dieu avec quatre sous et peu de brebis ! Mais oui ! Et Dieu a multiplié. Folie pour les hommes, sagesse pour Dieu.

Gloire à Dieu

Question naïve : Mais où étaient les anges de Dieu pendant le festival ?

Réponse de Christian Duguet : Foi de mécanicien, je n’ai jamais vu un moteur pouvant tourner sans huile. Eh bien, le groupe électrogène qui fournissait le courant au chapiteau n’en avait plus une goutte et, miraculeusement, rien n’a cassé !

Merci

Merci encore à tous les collaborateurs, conseillers et initiateurs de cette manifestation globale prouvant, s’il en était besoin que la croix de Camargue et le symbole qu’elle représente « FOI, ESPÉRANCE, AMOUR » n’a rien à envier à la belle croix huguenote. La Camargue a été visitée. L’Éternel a pourvu. Que son nom soit élevé et que sa Parole demeure plantée dans les cœurs. Amen !

P.S. Non, les expositions et conférences annoncées à la Chapelle de Codognan et celles de Caveirac n’ont pas été annulées pour cause de canicule. Elles ont bien été suivies par un public fort intéressé.

La vie de nos églises

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014