SOMMES-NOUS MEILLEURS QUE COPENHAGUE ?

Patrick Streiff, évêque

En décembre dernier, les chefs de gouvernements se sont réunis à Copenhague pour décider de la suite des accords de Kyoto sur le climat. Les résultats furent maigres. Beaucoup de gouvernements ont exprimé leurs bonnes intentions, mais (trop) peu étaient d’accord pour fixer des objectifs contraignants. Dans le cadre de la rubrique Actu commune à quatre journaux (Christ seul, En route, Horizons évangéliques, Pour la Vérité), notre évêque Patrick Streiff évoque la contribution des évêques méthodistes à ce débat essentiel.

Et nous, les chrétiens, sommes-nous meilleurs ? En novembre dernier et après trois ans d’un processus de dialogue et d’écoute de nos membres, le Conseil des évêques de l’Église Méthodiste Unie a édité une lettre pastorale et un document de base : « La création renouvelée de Dieu : un appel à l’espérance et à l’action ». La lettre et le document évoquent les trois grandes menaces pour la survie sur notre planète : un monde où prolifèrent les armes (y compris les armes nucléaires qui constituent un grand danger) et ravagé par la violence ; la pandémie de la pauvreté et de la maladie ; la dégradation de l’environnement et les changements climatiques. Les trois menaces se nourrissent mutuellement et aggravent la situation comme une tempête qui se lève.

La lettre n’est pas adressée aux politiciens avec des exigences concrètes mais aux membres de nos églises locales, de façon à ce

  • Qu’ils réalisent le lien entre l’Évangile et ces défis dans notre société !
  • Qu’ils deviennent les premiers à célébrer la fidélité de Dieu pour renouveler la création au milieu de ces menaces !
  • Qu’ils soient prêts à répondre à l’action de Dieu et à s’engager à leur tour dans cette œuvre de renouvellement !

La foi n’est pas seulement individuelle, mais également sociale. Dans la genèse du document, les politiciens étaient les plus intéressés à ce que nous évoquions clairement les conséquences de notre foi au niveau de ces trois grands thèmes. Le document veut nous amener, nous les chrétiens, à vivre la sanctification personnelle, mais également la sanctification dans les domaines social et environnemental. La création soupire et souffre les douleurs de l’accouchement. Toutefois, elle a l’espérance d’être elle aussi libérée de l’esclavage de la corruption pour prendre part à la glorieuse liberté des enfants de Dieu (Rm 8.21).

Avant-garde du Royaume

Lorsque nous ouvrons les yeux à la présence de l’Esprit rénovateur de Dieu dans le monde, nous nous réjouissons de chaque acte de charité, de chaque pratique juste, de chaque personne qui se bat courageusement pour la paix, de chaque moment de réconciliation, de chaque cessation d’hostilités et de violence et de chaque habitat restauré, comme un aperçu du Royaume de Dieu.

Les chrétiens deviennent-ils l’avant-garde d’une création renouvelée de Dieu ?

Patrick Streiff

Eglise Évangélique Méthodiste

PS :

Lettre pastorale du Conseil des évêques de l’Église Méthodiste Unie « La Création renouvelée de Dieu : un appel à l’espérance et à l’action » sur le net : http://ueem.umc-europe.org/ueem/DECLARATIONS_OFFICIELLES/91103_Creation-Lettre_pastorale_(liturgie)-fr.doc

Site spécial de l’EEM sur le même sujet : www.hopeandaction.org

Photo : Un drapeau américain flotte sur une raffinerie de pétrole près de Houston, au Texas, photo prise  septembre 2008. Le Conseil des Évêques de l’Eglise méthodiste unie a approuvé le   3 novembre 2009 une déclaration sur le respect de l'environnement au cours de leur réunion d'automne près du lac Junaluska, Une photographie UMNS de Mike DuBose.

Actu

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014