FAISONS CONNAISSANCE DE CHRISTOPHE WAECHTER

Pasteur à Saint-Jean-de-Valériscle

Depuis le mois de juillet 2009, Christophe et Myriam Waechter sont installés à Saint-Jean-de-Valériscle au service de l’église locale. Présentation succincte pour En route.

Quel est le lieu de ton ministère ?

Depuis le 1er juillet 2009, nous sommes dans l’action à St-Jean-de-Valériscle, village médiéval autour d’Alès. Ce village de 700 habitants se situe dans une vallée sinistrée suite à la fermeture des puits de charbon. La plupart de la population se retrouve au chômage depuis plusieurs années. Donc une situation sociale bien difficile.

Quelle est ta situation familiale ?

Avec Myriam nous sommes mariés depuis 32 ans. Nous avons trois filles et trois petits fils.

Qu’aimerais-tu dire de plus concernant ta personne ?

Nous avons exercé une grande partie de notre ministère au sein de l’Armée du Salut en France. Nous n’aurions jamais imaginé la quitter, ayant vraiment eu un appel précis dès notre jeunesse. Myriam est Suissesse et dans sa famille, elle représente la 4e génération de salutistes. Moi-même, ayant fait mon catéchisme au temple de Sion de Strasbourg (d’où je suis originaire), je fréquentais les activités de l’Armée du Salut et la vie du « Poste » de Strasbourg après ma confirmation. Et très jeune, j’ai compris que Dieu m’appelait à son service. Après ma formation d’ébéniste, du service militaire et pour m’éloigner de mon appel, je suis parti à l’aventure, indépendant, j’ai entrepris ma formation accélérée de routier, à 20 ans, chauffeur d’un semi…

Mais Dieu était toujours présent et me gardait sur la route. Après 3 ans de vie intense, lors d’un passage au Chambon-sur-Lignon, et participant à une Mission sous la tente, Dieu m’a interpellé et je lui ai donné le « volant de ma vie » en répondant à son appel.

Je suis donc entré à l’école de formation de l’Armée du Salut de Paris.

Après 2 années dans les basses Cévennes, j’ai rencontré celle qui devait devenir ma femme. Nous nous sommes mariés et avons partagé notre ministère dans toute la France.

Notre ministère a surtout été orienté vers les enfants des villes. Ce travail auprès d’eux, au début de leur vie nous a passionnés.

Qu’est-ce qui te motive à accomplir le ministère de pasteur dans l’Église Évangélique Méthodiste ?

Pourquoi sommes-nous dans cette nouvelle église ? Tout simplement parce que Dieu nous y a ouvert une porte, nous ne nous sentions plus à notre place dans les orientations de l’Armée du Salut en France.

Qu’est-ce qui pour toi est l’essentiel, le cœur, le plus important dans ta foi ?

Le plus important, c’est d’être toujours à l’écoute de Dieu, jour après jour dans cette relation intime avec Celui qui nous conduit, qui sait tout, qui peut tout et qui veut toute notre vie. Pour rester dans ce diapason, nous désirons toujours plus nous donner pour les autres, être cohérents dans notre mission. Notre slogan dans le ministère : « être pour faire et non faire pour être… »

Qu’aimerais-tu apporter, partager dans ton ministère avec les autres personnes de ton entourage ?

Être irréprochable dans ma relation avec les autres, dans ma vie de couple, dans notre église, dans notre propre famille, dans notre relation avec l’environnement. Seulement avec l’aide de Dieu, et il y a encore et plus que jamais du « boulot »…  De par notre expérience dans la relation humaine, c’est vraiment d’être à la disposition des autres et de vivre pleinement notre foi véritable, malgré les assauts de l’Adversaire qui sont toujours présents. Dieu est fidèle et c’est Lui qui le fera.

La vie de notre Église

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014