UNE NOUVELLE GENERATION

Patrick Streiff, évêque

Église Évangélique Méthodiste

Ce mois de juin, des délégués du monde entier se réunissent à Edimbourg pour commémorer le centenaire de la première grande conférence sur la mission et pour se tourner vers la mission de l’Église au XXIe siècle. L’évêque Patrick Streiff consacre la chronique Actu du mois commun à Christ seul, Horizons Évangéliques, Pour la Vérité et En route  à cet événement phare pour l’Église universelle.

En 1910, la première conférence s’est réunie dans l’espérance « d’évangéliser le monde dans cette génération ». Cet optimisme était porté par de nombreux jeunes adultes d’un mouvement d’étudiants chrétiens. Ces jeunes adultes étaient prêts à devenir missionnaires dans l’hémisphère sud. En 2010, ce sont les jeunes adultes d’Afrique ou d’Asie qui portent cette espérance dans leur pays et au-delà vers les pays européens.

En 1910, la plupart des délégués à la conférence d’Edimbourg venaient des églises et sociétés de mission bien établies en Europe ou aux États-Unis. En 2010, la majorité vient du tiers-monde – reflet de la croissance énorme des églises du Sud.

En 1910, les sociétés de mission sont devenues conscientes du contre-témoignage donné par la compétition entre les églises. La première conférence à Edimbourg a été parmi les grandes forces qui ont donné naissance au mouvement œcuménique. En 2010, les églises se sont rapprochées et collaborent en de nombreux domaines. Elles se retrouvent dans le monde entier devant le défi de vivre leur témoignage en bon voisinage avec des croyants d’autres fois que chrétiennes.

Le monde a changé au cours des derniers cent ans. L’Église ne peut pas rester la même. Bien sûr, l’Évangile est le même. Le Christ est le même hier, aujourd’hui et demain. Mais notre annonce de l’Évangile et nos actes évangéliques doivent être en relation avec les questions et les attentes des gens d’aujourd’hui. En principe, tout le monde s’accorde sur ce point. Dans la vie de tous les jours par contre, beaucoup de chrétiens s’attachent à un style d’église, de réunions, de cultes, de musique etc. qui reflète les moments cruciaux de leur propre début d’une vie chrétienne active.

La lettre aux Hébreux nous rappelle que le peuple de Dieu est en route et ne peut pas s’installer de manière définitive (Hb 13.14). À quel point cela se reflète-t-il dans notre vie d’église ? Dans notre témoignage en parole et en acte ? Dans notre ouverture pour accueillir de nouveaux chrétiens et des chrétiens d’autres cultures et langues ? Dans notre mobilité pour faire les choses différemment ?

Basé sur le même Évangile, le message de la conférence de mission d’Edimbourg de ce mois ne sera pas – je l’espère – une simple répétition de celui de 1910. Qu’une nouvelle génération de chrétiens naisse et soit porteuse de l’Évangile pour le XXIe siècle!

Calendrier pour juin : 2 - 6: Vienne et Conférence annuelle Autriche; 16 – 20: Katowice et Conférence annuelle Pologne; 24 – 27: Conférence annuelle Suisse-France, Münsingen et Strasbourg

Actu

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014