MISE À L’ÉPREUVE


Bernard Lehmann

Pasteur

La vie est test permanent, la vie chrétienne également à plus d’un titre, comme nous l’explique le pasteur Bernard Lehmann.

Ce dimanche 6 juin, le baptême de Pauline Pestre Sorge, Ketsia Lauber et Rachel Merkling était centré sur Rm 6.11 : « Considérez-vous comme morts au péché et comme vivants pour Dieu dans l’union avec Jésus Christ. »

Ce texte a été comparé au miroir de notre salle de bain. Chaque fois que nous nous mirons dans ce miroir, nous pouvons affirmer notre position en Christ : être mort au péché et surtout être vivants pour Dieu en Jésus-Christ.

Le miroir, des fois, est saisi par de la buée. Pour que l’œil du cœur puisse lire le message, il faut éloigner la buée. La prière du psalmiste fait effet de chiffon salutaire : « Sonde-moi, Seigneur, examine mon cœur et mon esprit. » Ps 26.2

Ce « sondage » est utilisé par le Saint Esprit pour que mon œil de la foi puisse discerner clairement où j’en suis et ce qui peut être changé.

Pour nettoyer le miroir et rendre l’image lisible, Dieu utilise les tests.

Un TEST est une épreuve, un examen qui permet d’évaluer :

• La solidité d’un pont par exemple

• L’acquis d’un enseignement, d’une pédagogie, d’une instruction.

Citons quelques TESTS que Dieu peut utiliser pour nous faire grandir en maturité de vie :

1. LE TEST DES PETITES TÂCHES

Lorsque Dieu nous demande d’accomplir une tâche qui nous paraît sous-estimer notre talent ou nos capacités… Afin de vérifier si nous nous montrerons fidèles à nos engagements. Ce TEST permet aussi de savoir si nous sommes prêts à assumer de plus grandes responsabilités. Jésus a dit : « Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes » (Lc 16.10)

2. LE TEST DE LA MOTIVATION

Lorsque Dieu veut nous faire toucher du doigt quelles sont les vraies motivations derrière nos plus belles actions. Par exemple, PRIER est essentiel pour le chrétien, pourtant Jésus a affirmé : « Lorsque vous priez ne soyez pas comme les hypocrites qui aiment à prier… pour être vus des hommes » (Mt 6.5).

Parfois nous sommes inconscients de ce qui se cache au fond de notre propre cœur. Voilà pourquoi nous avons besoin de ce miroir qu’est la Parole de Dieu pour découvrir notre vrai visage. « Car la Parole de Dieu est capable… d’analyser les sentiments et les pensées du cœur » (Hé 4.12). Le jour où nous nous tiendrons devant le tribunal de Christ, la question la plus importante ne sera pas « Qu’avez-vous fait ? » mais « Pourquoi l’avez-vous fait ? »

3. LE TEST DE LA GESTION

Jésus a dit : « Donnez et il vous sera donné » (Lc 6.38). C’est seulement lorsque vos mains sont ouvertes pour donner que vous pouvez recevoir davantage de Dieu. On parle d’argent « liquide » aussi laissez « couler » l’argent entre vos doigts afin que d’autres le reçoivent ! Si, par peur ou par envie, vous préférez le garder seulement pour vous, vous ne faites que limiter le flux de bénédictions que Dieu aimerait vous accorder.

4. LE TEST DU DÉSERT

Lorsque nous nous sentons sans joie et spirituellement déshydratés ! Le test révèle notre capacité à nous adapter à l’adversité et à accepter certains changements, avec, comme résultat, la possibilité de croître en maturité. Il démontre notre réserve d’endurance et notre volonté à continuer notre course même quand la vie ne nous fait pas de cadeaux. « Il t’a fait marcher à travers le grand et affreux désert… pour t’éprouver afin que tout aille bien pour toi » (Dt 8.15,16) ; Le TEST du DÉSERT est une épreuve où nous apprenons à accepter un temps de douleur passager, avec l’assurance qu’en fin de compte il débouchera sur un gain spirituel de longue durée.

5. LE TEST DE LA CRÉDIBILITÉ

Rien n’est plus important que votre confiance en Dieu et votre crédibilité devant les hommes. Le jour où Lot essaya de sauver ses gendres de la destruction de Sodome, « aux yeux de ses gendres il parut plaisanter » (Gn 19.14). Ceux-ci avaient probablement remarqué la manière désinvolte avec laquelle il avait traité son oncle Abraham et entendu parler de ses accords plus ou moins louches avec les gens du pays. Aussi avait-il perdu toute crédibilité à leurs yeux.

6. LE TEST DE L’AUTORISATION

Avant d’aller porter la Bonne Nouvelle aux non-juifs, Paul se rendit d’abord à Jérusalem pour soumettre son plan aux apôtres et obtenir leur bénédiction. Il n’adopta pas l’attitude qui consisterait à dire : « Personne ne va me dire ce que je dois faire ! » De même Dieu plaça David sous la coupe d’un roi corrompu et pervers, Saül. Aimeriez-vous travailler pour un patron désireux avant tout de vous tuer ? Mais vous pouvez tirer autant de leçons des échecs, des obstacles, d’un raté, des malheurs que des victoires d’une personne qui a réussi selon les critères humains. Parce que David avait accepté de se soumettre, il obtint le droit de s’asseoir sur le trône de Saül. Voulez-vous recevoir le don et la sagesse de diriger les autres ? Apprenez d’abord à vous soumettre, en obéissant aux autres !

7. LE TEST DU TEMPS

Il comprend deux aspects, l’un fait la preuve de l’impact de votre vie sur le monde qui vous entoure, et l’autre révèle la profondeur et longévité de cet impact. Dans les deux cas, vous devez démontrer l’excellence de votre attitude vis-à-vis de tout ce que vous entreprendrez au cours de votre vie. L’ampoule électrique de Thomas Edison est toujours en train d’illuminer notre monde bien longtemps après le départ de ce dernier. Les miséreux de notre société sont toujours l’objet de la sollicitude de l’Armée du Salut bien longtemps après le départ du Général Booth vers la patrie céleste. Peut-être votre héritage ne sera-t-il pas aussi spectaculaire que ceux-ci mais l’impact de votre vie peut dépasser la durée de votre existence.

LE TEST DU TEMPS débouche aussi sur l’éternité : votre manière de vivre aujourd’hui détermine la récompense qui vous attend là-haut et votre position au sein du Royaume de Christ. « Une inspection aura lieu en fin de compte. Si vous n’avez utilisé que des matériaux sans valeur ou bon marché, ne vous imaginez pas vous en tirer facilement ! » (paraphrase de 1Co 3.12,13)

8. LE TEST DE L’OBÉISSANCE

Simon Pierre passa ce test-là le jour où le Seigneur lui donna l’ordre qui paraissait absurde : « Avance en haute mer et jette tes filets… (Luc 5.4-5) Pierre avait d’abord essayé de pêcher tout seul, sans grand résultat. Puis il accepta d’essayer de nouveau en suivant les ordres de Jésus… Et cette fois sa prise fut phénoménale. Les mêmes pêcheurs, le même bateau, les mêmes filets.

Qu’est-ce qui a changé ? Si vous voulez réussir, approchez-vous de Dieu et parlez-Lui de votre désir, puis écoutez ce qu’il a à vous dire, avant d’obéir ! « Éternel, fais-moi connaître tes voies et instruis-moi… »

Extrait d’« Info EEMS » — 6 juin 2010

Méditation

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014