Retour sur le passage de l’équipe d’OM


Pascal Maurin, pasteur

Les communautés de Caveirac et de Codognan ont organisé deux campagnes d’évangélisation successives, la première avec le concours d’une équipe internationale d’Opération Mobilisation se déroulant du 24 juillet au 15 août dans un rayon de 20km autour de Caveirac et la deuxième se présentant comme un Festival de musique. Retour dans ce numéro sur le premier volet.


Un défi permanent

Allions-nous tenir le coup ? Serions-nous à la hauteur ? Aurions-nous les moyens humains et matériels pour mener à bien ces deux campagnes ? etc. « Je puis tout par celui qui me fortifie (Ph 4.13). »

Vingt-quatre jeunes adultes d’une équipe internationale d’O.M, (pas de Marseille !), mais d’Opération Mobilisation (les OMeurs), venus en renfort pour aider l’Église de Caveirac et de Codognan, avaient consacré leurs vacances à cet effort d’évangélisation. Ils avaient des origines très variées : Corée du Sud, Suisse, États Unis, Tchéquie, Finlande, Irlande du Nord, Croatie, Hollande…

Chaque matin les OMeurs se retrouvaient pour se ressourcer de 9 heures à 10 heures au travers d’un partage biblique, de chants et de prières.

Après ce temps autour de la Parole, de 10 heures/12 heures, équipés de cartes locales et de munitions (CD évangélisation en Français avec jaquette expliquant qui on était et où on se trouvait, CD en Arabe, CD pour enfant, dépliants des différentes manifestations), ils se répartissaient par petits groupes dans les villages environnants. Ceux qui maîtrisaient le mieux la langue Française faisaient du porte à porte, les autres allaient faire de la distribution à la sortie des supermarchés et marchés locaux.

Tous les midis nous nous retrouvions à Codognan pour partager d’excellents repas préparés par les dévoués frères et sœurs des deux communautés.

Après le repas pris avec enthousiasme l’équipe répétait de 14 h 30 à 16 h 30 (chants, mimes, saynètes) en vue de la soirée internationale et des manifestations pour les parcs d’enfants.

Au contact des gens

Pendant ce temps, plusieurs poursuivaient le porte à porte accompagnés d’une ou deux personnes de l’église pleines de zèle. Sonner à la première porte n’est jamais simple, il y a les appréhensions, craintes, doutes, timidités, etc. mais « Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse » (2Tm 1.7).

Chaque visite était un moment particulier, où nous pouvions offrir un Cd d’évangélisation à tous ceux qui le désiraient et donner des invitations aux soirées. Les gens étaient généralement très polis et souriants, et la plupart du temps, ils acceptaient les invitations, certains discutaient avec nous sur le palier de leur porte ou nous faisaient entrer pour avoir une discussion plus profonde.

Des enfants

À 17 heures, le reste de l’équipe se répartissait en deux groupes pour animer chacun un club d’enfants. En général le premier groupe se rendait au parc d’enfants de Vergèze et le deuxième groupe au parc de Codognan.

La première réaction des gens était de l’appréhension ; ils se demandaient qui étaient ces jeunes « étrangers », d’où ils venaient, ce qu’ils voulaient, questions légitimes !

Afin de répondre à leur interrogation nous avions fait un dépliant expliquant que nous étions les animateurs du club d’enfants (canetons) de la chapelle protestante de Caveirac, Codognan. Ce tract aidait à rassurer les parents venus au parc avec leurs enfants.

Pour les inviter à participer au club d’enfants, l’équipe établissait des contacts en jouant au football ; certains faisaient des petits jeux ; une autre partie discutait avec les parents pour les tranquilliser.

Les présentations faites, ils débutaient leur programme (jeux, chants, saynètes, histoire biblique). Parfois personne ne venait ou regardait craintivement de loin le spectacle. Qu’importe, avec persévérance, ils accomplissaient leur programme jusqu’au bout.

La plupart du temps on retrouvait le même public ; les pressentiments finissaient par disparaître et la confiance s’établissait et permettait aux clubs d’être de plus en plus fréquentés, (10/20 enfants) et d’avoir des contacts avec les parents de plus en plus détendus. Au bout de quelques jours, la confiance des gens a été gagnée (les ponts étaient construits), et permettait à plusieurs parmi nous d’avoir de bonnes discussions et d’offrir un Cd, de la littérature, etc. Merci au Seigneur d’avoir brisé la glace.

Des personnes âgées

Nous avons aussi rendu visite aux personnes âgées de la Maison de retraite de Vergèze où nous étions très attendus. Nous avons chanté, fait un mime, et annoncé l’amour de Dieu. Les voir sourire et apprécier notre présence était très encourageant pour nous. À la fin du culte, chacun a pu prendre du temps pour discuter plus individuellement avec les différents résidents, réjouis de voir des jeunes tant attentionnés à leur égard.

Du public

Le vendredi soir, le spectacle de marionnettes (Puppet Show) donné à la salle polyvalente de Caveirac était bien fréquenté et nous a permis d’entrer en contact avec plusieurs familles de la région qui ont entendu l’évangile en s’amusant.

La soirée internationale (chants, témoignages, etc.) du samedi soir animée par l’équipe dans le même lieu, a elle aussi été bien appréciée par tous. L’accueil était sympathique. Sourires et gentillesse des OMeurs ont eu vite fait de briser la barrière linguistique.

Les jeunes avaient préparé un buffet « international », attirant les curieux et les gourmands, et permettant de bons échanges.

Une bénédiction

Le séjour des OMeurs parmi les deux communautés a été comme un rayon de soleil dans nos villages. Les soirées de louange, de prières et de témoignages ainsi que les animations des cultes par les jeunes ont été une source d’encouragement pour nos assemblées locales. Nous garderons tous un bon souvenir de leur passage. Merci, Seigneur, de nous avoir permis de vivre cette merveilleuse aventure ensemble.

Retour sur le Festival dans le prochain numéro.

La vie de nos églises

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014