Donnez de l’éclat à votre vie !

Jean-Marc Bittner, pasteur

Transparence, brillance, résistance sont tout autant des qualités caractérisant de la vaisselle que des qualités inhérentes aux enfants de Dieu : démonstration.

Pour tromper mon attente à la caisse d’un supermarché,- et juguler mon impatience -, j’ai laissé mon regard errer sur les nombreux panneaux publicitaires qui fleurissent dans tout temple de la consommation qui se respecte, surtout au moment des fêtes de fin d’année… Quand l’une de ces publicités a su accrocher mon attention…

On y vantait un produit des plus utilitaires et des plus utilisés : « des verres… Mais attention, chers futurs acheteurs, il y a verre et verre ! Voilà un produit innovant censé donner encore plus d’éclat à nos tables de fêtes ! »

En lisant les arguments mis en avant par cette publicité pour de simples verres, j’ai découvert que les qualités attribuées à ces objets d’usage courant pourraient fort bien s’appliquer au chrétien : transparence, brillance et résistance.1


« Une transparence parfaite »

Si un verre sale est indigne de figurer sur une table de fête, à combien plus forte raison, le chrétien doit-il lui aussi être transparent, en particulier dans ses relations avec son Seigneur.

En effet, notre ancienne nature nous incite à garder dans nos vies des zones d’ombre que nous voudrions cacher au Seigneur et même nous les cacher à nous-mêmes ! Ces pièces obscures à l’abri du regard de notre Seigneur peuvent être de l’ordre du péché non confessé, mais aussi de la blessure intérieure ou d’un problème que nous rechignons à régler.

En préservant ces zones d’opacité, nous révélons ainsi notre crainte de laisser le Seigneur nous transformer. Nous avons peur des conséquences que pourraient entraîner ces mises en lumière et nous doutons finalement que l’œuvre de transformation du Seigneur ne soit pas entièrement bienfaisante. Sans oublier que notre volonté propre a toujours la fâcheuse tendance à laisser l’ancien « Moi » sur le trône de notre vie, malgré le désir que nous avons que « ce n’est plus moi qui vis c’est Christ qui vit en moi » (Ga 2.20).

Malgré nos contradictions, cherchons à progresser vers davantage de transparence à la lumière de Celui qui dit : « Je suis la lumière du monde celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie » (Jn 8.12).

« Brillance jour après jour »

Le chrétien est appelé à « briller en société »… Mais pas selon ce que la société considère comme brillance !

Notre « brillance » n’a pas sa source dans une intelligence pétillante ni dans une vaste culture pour « briller en société », synonyme bien souvent « d’épater la galerie » pour mieux conforter son orgueil. Cette « brillance » nous vient de la lumière que nous réfléchissons parce que nous sommes nous-mêmes éclairés par la lumière de Christ.

Jésus nous invite à briller véritablement lorsqu’il nous dit : « C’est vous qui êtes la lumière du monde… Que votre lumière brille ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos œuvres bonnes… » (Mt 5.14,16).

Pour que nos vies soient brillantes jour après jour, nous devons refléter les qualités de notre Père céleste : « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait ». (Mt 5.48)

« Résistance au temps qui passe, aux chocs de la vie »

Les épreuves, les chocs de la vie, l’usure du temps sont autant de tests de la résistance de notre foi. Jésus nous rappelle que la qualité d’une vie chrétienne s’éprouve en partant de sa fin : « Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé » (Mt 10.22). Le verre fragile de notre existence dans lequel nous portons la lumière de Christ comme un trésor ne se brisera pas si nous nous exposons notre vie aux rayons de son amour et si nous réfléchissons sa lumière.

Transparence, brillance, résistance : Dans son existence terrestre Jésus-Christ, a parfaitement incarné ces qualités. Ferons-nous appel à son Esprit Saint pour qu’il nous les insuffle?

Méditation

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014