Monde africain


Patrick Streiff, évêque

L’évêque partage ici ses notes de voyage en Afrique, ses premières impressions, son étonnement devant un 1er Ministre de RDC qui conforte les Églises dans leur mission. Quelle autorité en place en Occident tiendrait pareil langage ?

Je reviens d’Afrique. Alors qu’en Suisse c’était l’hiver, j’ai éprouvé la chaleur de Kinshasa. Même une averse torrentielle d’une heure n’apporte guère de fraîcheur. La pluie ne fait que remplir tous les nid-de-poule de la chaussée, ce qui fait que pour nous rendre à l’église, nous roulons sur ce qui ressemble à un grand lac allongé et nous sommes heureux de ce que le minibus ne se soit pas embourbé. À cause de l’intensité de la pluie, il y a nettement moins de gens qui viennent au culte, à peine deux cent au lieu de près d’un millier. Mais le culte est joyeux et animé, comme toujours. La sonorisation est (trop) forte – dans vingt ans, le marché des appareils auditifs connaîtra sans doute un développement considérable en Afrique…

L’église est entourée de bâtiments scolaires simples. Au moment des communications, le pasteur déclare avec une fierté justifiée que le club de football de leur école a gagné la coupe nationale. L’école enregistre aussi depuis des années la plus forte proportion de prix attribués aux élèves de tout le pays. Et après le culte, les laïques nous exposent comment ils s’engagent pour développer de nouvelles communautés et de nouvelles écoles dans d’autres quartiers de cette mégalopole aux millions d’habitants.

Le jour suivant, nous effectuons une visite de courtoisie auprès du Premier Ministre. En réponse à notre question de savoir ce que le Congo attend des Églises, il répond que les Églises devraient se montrer beaucoup plus actives. Le pays a vraiment besoin des Églises. L’État ne peut pas tout faire. Les Églises ne devraient pas se retirer, mais se préoccuper des besoins religieux des gens. Sinon, seules les sectes auraient du succès. L’État n’est pas en mesure de s’opposer aux sectes. Mais les Églises telles que l’Église méthodiste devraient combiner encore beaucoup plus activement la foi chrétienne avec un engagement de qualité dans les domaines de la formation et du bien-être de la population. Car qui d’autre pourrait le faire, sinon les Églises, a insisté le Premier Ministre.

Soif d’une foi libératrice, active dans l’amour.

Patrick Streiff, évêque

Calendrier pour avril : 1-3: Assemblée générale  de l'UEEMF, Alsace; 7-10 : Conférence annuelle Bulgarie, Sofia ; 13-17: Conférence annuelle Hongrie, Csombard près Kaposvar ; 19-24 : Visite des circuits en Bulgarie ; dès 26 avril : séjour aux USA.

Traduction : Frédy Schmid

Le billet de l'évêque

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014