Temps forts à Gennevilliers

Serge Warin

Culte parents-enfants, journée d’église et de reconnaissance, assemblées générales,… Comme il vous plaira ! En tout cas, Gennevilliers ne s’illustre pas seulement par des rixes entre bandes rivales et par le couvre-feu imposé aux mineurs le soir. La parole à Serge !


Gratitude

Le 6 mars fut en tout cas une grande journée partagée par notre communauté. Nos frères et sœurs, adultes, jeunes et enfants étaient venus nombreux pour exprimer leur gratitude à Pierre et Gladys Geiser. Ce couple pastoral a servi notre église durant une vingtaine d’années avant de prendre une retraite bien méritée et notre paroisse a souhaité lui manifester sa reconnaissance. Moments d’émotion, de partage et d’amitié ont été témoignés à un pasteur et à son épouse qui ont marqué leur passage par la qualité de leur enseignement et par leurs valeurs humaines.

Culte

Le culte fut chaleureux avec une liturgie vivante, un temps de recueillement autour de la table de communion et une prédication interpellante. Dans sa prédication, Pierre Geiser rappela l’histoire de Jacob, ce curieux personnage qui, malgré tous ses défauts de jeunesse, sera tout comme Abraham et Isaac, celui avec lequel Dieu établira une relation d’alliance.

La Sainte Cène fut célébrée par Jean-Philippe Waechter.

AG

Ensuite nous avons tenu notre assemblée générale de l’église. Philippe Gaillard présida la séance et passa en revue nos activités passées. Trois nouveaux membres furent présentés à l’assemblée. Jean-Philippe Waechter, dans son rapport, insista sur le passé et la reconnaissance envers ceux qui nous ont précédés. Mais il nous invita aussi à nous projeter vers l’avenir et à resserrer les rangs, soulignant avec force les belles réalisations de l’année écoulée afin d’obtenir une meilleure cohésion.

Pour étayer son propos, Il s’est appuyé sur plusieurs axes vécus ou à venir :

  • Les interventions de ROSS (annonce de l’Évangile par un groupe de jeunes issus de notre église mais qui se sont rattachés à d’autres communautés),
  • La création de la classe de Génésareth (elle se réunit deux fois par mois et elle est partagée par les églises de Gennevilliers et de Laumière) avec l’espoir de création d’autres classes,
  • La prochaine formation au ministère parmi les enfants par la Ligue pour la Lecture de la Bible pour nos jeunes moniteurs afin qu’ils puissent produire un enseignement de qualité,
  • La tenue en commun d’une première réunion encourageante du groupe de jeunes de nos trois communautés,
  • Une concertation conjointe sur un texte de prédication entre le couple pastoral et les prédicateurs du circuit appelés à prêcher le troisième dimanche du mois,
  • La solidarité exprimée sur les différents événements tragiques qui sont survenus tel le séisme à Haïti, les décès,
  • La solidarité envers les défavorisés avec la proposition d’action sociale et diaconale émanant de l’ERF 92 de Bois-Colombes pour ouvrir une penderie dans l’épicerie sociale d’Asnières/Gennevilliers d’où la recherche de membres bénévoles pour assurer les permanences,
  • La solidarité avec nos frères des églises de Laumière et de Colombes pour les soutenir en vu de leur réunification et leur recherche commune d’un unique lieu de culte,
  • La prise de conscience que notre communauté dépend de la solidarité nationale pour couvrir les ministères pastoraux du circuit parisien.

En conclusion, JPW a appelé l’assemblée à poursuivre son engagement, l’invitant à ne pas oublier de resserrer les rangs et à rester unie.

La suite de l’ordre du jour concernait le point épineux de l’exercice financier 2010 et du budget 2011. Il corroborait l’intervention de JPW sur notre dépendance de l’Union pour financer les charges pastorales. Les rapports furent présentés par la nouvelle trésorière Farah Saint-Juste, applaudie par l’assemblée. Les frères et sœurs conscients de l’insuffisance de leur participation financière ont accepté la proposition de budget tenant compte de l’intégralité du traitement pastoral leur incombant et furent invités à remplir une lettre d’engagement financier adressée préalablement. L’assemblée générale prit fin vers 13 h 30, et qui dit fin… Dit faim !

Repas

L’heure du repas était donc venue. Nous nous sommes retrouvés dans la salle située au sous-sol. Après avoir passé ensemble ce moment de convivialité privilégiée, il était temps de poursuivre l’ordre du jour avec la tenue de notre deuxième Assemblée générale des Activités Chrétiennes.

AG bis

Le rapport moral et d’activités fut exposé où Serge remémora le sens de la diaconie. Il rappela le parrainage d’une petite haïtienne en association avec le SEL. Il évoqua les possibilités qui existent malgré nos faibles moyens financiers et humains en nous unissant pour travailler avec d’autres églises et venir en aide aux plus défavorisés. L’idée de réfléchir à d’autres possibilités auxquelles la société ne répond pas a aussi été soulignée.

Pierre et Gladys à la fête !

Après la clôture de cette dernière assemblée, la journée n’était pas terminée.

Pierre Geiser est intervenu, nous expliquant comment les œuvres missionnaires auxquelles il s’est consacré sont venues enrichir son ministère pastoral, dont la Mission Évangélique contre la Lèpre.

Puis, simultanément avec un diaporama, Pierre Warin retraça dans les grandes lignes l’œuvre de Gennevilliers depuis sa création jusqu’à nos jours avec des photos de nos pasteurs qui se sont succédé, de nos amis d’hier et d’aujourd’hui, des cérémonies diverses,…

Connaissant Pierre Geiser, il dit qu’il était difficile de le songer oisif durant sa retraite connaissant son dynamisme et sa persévérance dans ses engagements missionnaires.

Les jeunes se sont avancés et ont fait part de leur envie de recréer un groupe de jeunes à Gennevilliers, lequel se réunira deux dimanches par mois où ils pourront se retrouver et convenir de sorties, de réunions bibliques,…

Puis ils ont interpellé Pierre et Gladys pour leur remettre un bouquet de fleurs et un cadeau. Ceux-ci, sur fond d’émotion, sont intervenus pour adresser leurs remerciements et dire combien ils avaient été heureux de partager leur ministère avec les frères et sœurs.

Une collation nous attendait au sous-sol. Après le thé, le café, les jus de fruits et les gâteaux, l’heure était venue de nous séparer.

Parmi toutes les choses vécues au cours de cette journée, nous retiendrons que c’est en sachant s’investir durablement et en travaillant ensemble, en faisant preuve de solidarité que nous aurons les ressources nécessaires à notre témoignage pour l’accomplissement de la promesse de Dieu.

« C’est l’endurance que vous avez besoin, pour accomplir la volonté de Dieu et obtenir la réalisation de la promesse ». Hb 10.36

La vie de nos églises

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014