Bulgarie-France : rencontre entre églises


Rachel Merkling

Connexio encourage le partenariat entre églises du Nord et du Sud, de l’Est et de l’Ouest. Strasbourg a établi des relations privilégiées avec Trastikovo. Explications et témoignage de Rachel Merkling.

Historique

Il y a environ trois ans, l’église méthodiste de Strasbourg a commencé un partenariat avec l’église méthodiste de Trastikovo (qui se situe en Bulgarie). Depuis, certains Strasbourgeois ont déjà pu visiter et découvrir l’église de Trastikovo. Cependant, l’église de Strasbourg a voulu proposer à toute la communauté un voyage sur place à la rencontre de nos frères et sœurs de l’église de Trastikovo pour avoir une meilleure idée de leurs besoins et surtout pour mieux faire connaissance. C’est ainsi que le voyage en Bulgarie s’est préparé et s’est effectué du 17 au 31 juillet. À cette proposition, cinq personnes ont répondu présentes.

Au départ de ce périple : le couple présidentiel, non pas Nicolas et Carla mais Claude et Pascale Meyer, la présidente de l’église de Strasbourg. Suivi de près par Simone et Patrick Merkling ainsi que moi-même, Rachel Merkling « représentante » du groupe de jeunes.

Journal de bord

Le 17 juillet, nous quittons le temps humide et froid de Strasbourg pour retrouver le soleil et la chaleur de la « côte est » de la Bulgarie. Dès notre arrivée, nous entrons en contact avec Samuel Altunian, le pasteur de l’église méthodiste de Varna qui nous accompagnera gentiment tout au long de notre séjour et nous sera d’une grande aide pour les échanges avec Dimiter Gospodinov, le pasteur de Trastikovo qui ne parle que le bulgare. Samuel Altunian nous a également aidés à voir quels seraient les éventuels besoins de l’église de Trastikovo. Au fil de la discussion, on opte finalement pour l’achat d’un ordinateur, lequel sera utile à la fois au pasteur et à l’église mais facilitera aussi le contact entre nos deux différentes églises. C’est le premier ordinateur du village…

Le dimanche 24 juillet, nous empruntons courageusement les routes trouées… pour assister au culte à Trastikovo. Une petite heure de route et nous voilà arrivés et quel accueil ! Dimiter et sa femme Lydia nous attendent devant l’entrée. Les Bulgares nous attendent et bien que nous ne nous comprenions pas, les sourires veulent tout dire !

L’église peut contenir une petite trentaine de personnes. Nous sommes ce dimanche-ci une quinzaine mais chacun se sent à sa place, les chants sont proposés par les membres de l’église, les enfants vont et viennent,… À la fin du culte, nous occupons la petite salle de l’école du dimanche pour pouvoir discuter et déguster de la banitsa, un plat traditionnel bulgare préparé par Lydia, la femme du pasteur. C’est un moment privilégié où nous apprenons à nous connaître.

Nous apprenons pendant notre séjour que le surintendant de la Bulgarie, M. Topalski, est à Varna ; nous en profitons pour le rencontrer. Il nous parle de leurs difficultés à trouver des lieux de cultes. En 1947, il ne restait plus que trois églises méthodistes en Bulgarie, actuellement, il en existe une trentaine (pour la plupart il s’agit de maisons). Un vrai sujet de reconnaissance ! Pourtant les gens restent encore très réticents face aux Méthodistes, car la religion d’État est la religion orthodoxe.

Cependant l’église a un impact positif sur la population et notamment dans le village de Trastikovo. Lors de la fête nationale (le 22 mai dernier) l’église a fait une action d’évangélisation. Ce dimanche il a fait beau, beaucoup de monde était là pour voir le plus beau bâtiment du village mais aussi pour entendre la Parole de Dieu ! Depuis, Dimiter Gospodinov est invité dans les villages avoisinants à venir à la rencontre des personnes intéressées par ce qui se passe dans son assemblée.

Nous sommes retournés à Trastikovo le mercredi soir pour rencontrer d’autres personnes de l’église mais aussi pour offrir l’ordinateur. Dimiter Gospodinov va devoir apprendre à l’utiliser avant d’en enseigner l’usage aux personnes de l’église qui souhaiteront s’en servir. Nous avons également offert des bibles pour enfants ainsi que des stylos, des feutres,… Durant la soirée, les Français ont chanté deux chants dont « Roi des rois » que nous avons chanté en français et en bulgare. Des jeunes filles de l’église ont même essayé de chanter en français et ce n’était pas mal du tout ! À la fin, nous avons offert des petits gâteaux et des chocolats aux enfants !

Impressions

Ce séjour a été très enrichissant pour chacun de nous et pour moi particulièrement. D’une part, il nous a permis de mettre des visages et des histoires derrière cette église de Trastikovo, mais aussi de créer des liens forts entre les enfants de Dieu et ce, malgré la distance, la différence de culture et de langue ! Je suis admirative de l’énergie donnée par le couple pastoral pour cette église qui ouvre chaque matin l’église à 6 heures pour offrir un café, discuter ou prier avec les personnes avant qu’elles ne partent au travail, admirative de leur soif de partager l’Évangile au travers de leurs différentes actions d’évangélisation. Cette église est un lieu où règne avant tout l’amour ! Il faut savoir que quatre ethnies se rejoignent dans l’église : des Turcs, des Roms, des Tziganes et des Bulgares. En dehors, ces ethnies ont du mal à vivre ensemble mais au sein de l’église, aucun problème ne se pose ! Dieu est vraiment présent dans ce village et je prie pour qu’Il continue à agir au travers de Dimiter et Lydia ainsi que pour le partenariat entre nos deux églises afin qu’il puisse être un soutien pour les uns et pour les autres.

J’espère que l’église de Strasbourg s’intéressera davantage à ce partenariat et qu’il y aura de beaux projets dans les années à venir. Un projet est déjà proposé : un prochain voyage en Bulgarie est prévu dans deux ans, alors réservez-vous l’été 2013!

Parrainage

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014