Codognan : le Festival 2011 déménage

Grégory Luna

Pour la troisième année consécutive, et malgré les rumeurs d’annulation — faute de terrain pour l’accueillir —, le festival de musique chrétienne de Codognan, organisé par l’Église Évangélique Méthodiste et l’association Agapè, a bien eu lieu aux abords du village de Calvisson. Notre reporter, Grégory Luna, était là pour nous rendre compte de l’enthousiasme des participants.

Ce navigateur ne peut pas lire le fichier vidéo intégré.

Les participants retiennent bien évidemment la venue de Mary Pierce, et les nombreux talents musicaux de nos artistes chrétiens.

Entre eux règne une grande unité : des chrétiens de tous horizons s’engagent dans l’évangélisation et la distribution des programmes. Selon les organisateurs, cet engagement est d’autant plus rigoureux qu’il est régulier. On observe aussi l’accueil et la proximité de chacun, la simplicité, la paix dans leurs rapports mutuels ; une musique du cœur chante constamment sur le site. D’ailleurs, quelques heures sous le chapiteau suffisent pour comprendre qu’il y a plus dans ce festival qu’une musique à écouter…

Questions aux participants

Pourquoi avez-vous choisi ce festival pour vous investir ?

(Christian 57 ans — Agen)

Avec mon épouse, on désirait utiliser nos vacances pour la gloire de Dieu ; nous voulions donner et recevoir. À cette époque, plusieurs idées nous paraissaient envisageables : retraite spirituelle, investissement dans le social, évangélisation… Mais rien de concret ne s’était ouvert ! Ainsi, quand nous avons téléphoné à Nicole Maurin l’année dernière pour notre première participation au festival de Codognan, oh combien nous avons été ravis d’apprendre qu’il ne fallait aucune qualification ; d’ailleurs, j’ajouterais qu’en une semaine, on nous a confié plus de responsabilité au festival que pendant une année dans notre assemblée. Ici, c’est super ! Et si Dieu le veut, l’année prochaine, on sera là…

(Audrey 24 ans — Codognan)

Bien que n’appartenant pas à l’église Méthodiste (elle fréquente une église pentecôtiste à Lunel. N.D.L.R.), j’ai à cœur de m’investir dans ce festival car il travaille à l’évangélisation de ma commune. Je vis à Codognan, et je suis concernée par les hommes et les femmes qui ne connaissent pas le Seigneur. Pour moi, c’est une raison suffisante pour m’investir ici !

(Gaëtan 22 ans — Brest)

C’est le hasard de Dieu qui m’a conduit ici. En effet, par l’intermédiaire de l’organisation O.M. (Opération Mobilisation est un mouvement missionnaire opérant dans 110 pays et qui a pour objectif de mobiliser les chrétiens autour de l’évangélisation de la nouvelle génération. N.D.L.R.), j’ai été convié à me rendre dans le Midi afin de remplir une des conditions d’embarquement sur le « Doulos » (navire appartenant à l’organisation). Pour moi, ce festival est un véritable atelier pour le croyant ; tant sur le plan humain que spirituel ! Là-bas, j’ai fait des rencontres incroyables, et les personnes investies sont vraiment consacrées. Gloire à Dieu !

Que pensez-vous de la programmation cette année ?

(Jérémie 27 ans — Vergèze)

Je suis satisfait du choix varié qui était proposé ; il y en avait pour tous les goûts : Rap, Gospel, Flamenco, Raï, Rn’B, Pop rock, musique des Andes, etc. Franchement, on peut dire qu’entre l’éclectisme musical et l’engagement spirituel affiché des artistes, le festival est un moment d’évangélisation complet.

(Alain 48 ans — Codognan)

Globalement, j’ai apprécié la qualité des prestations ; néanmoins, en tant que musicien, je regrette que certains artistes n’aient pas eu plus d’ambition, notamment ceux qui chantaient sur un enregistrement. Cela étant, pour un festival aux ressources modestes, on peut dire qu’il a rempli son contrat…

(Anaïs 17 ans — Baillargues)

Riche, diversifié et ouvert. De mieux en mieux…

Quel a été votre concert favori ?

(Jeffrey 28 ans – Codognan)

La musique des Andes…

(Linda 60 ans – Nîmes)

Le Flamenco avec Georges Reyes ; les paroles en espagnol ont fait pleurer une amie hispanophone qui ne connaît pas le Seigneur.

Quelles sont vos impressions sur le 3e festival de musique chrétienne ?

(Anonyme)

J’ai beaucoup apprécié l’atmosphère simple et conviviale de ce festival. C’était super !

(Patrick 48 ans – Beauvoisin)

C’était la première fois que je me rendais au festival de Codognan et je suis heureux d’y avoir participé autant pour les concerts variés (il y en avait pour tous les goûts) auxquels on a pu assister que pour les excellents moments de communion fraternelle que nous avons pu avoir avec des chrétiens de provenance diverse. C’est une réelle joie de se retrouver dans un même lieu, dans une même démarche.

(Rockson 21 ans – Melun)

J’ai trop aimé l’événement, c’était génial ! Ce qui m’a le plus encouragé, c’est de voir des frères et sœurs, de tout âge, de toute origine, s’unir pour une seule cause, Jésus-Christ ! Je compte revenir…

La vie de nos églises

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014