Dans les pas d’Angelika Piefer

Pierre Geiser, pasteur,

Secrétaire général de Mission Lèpre

La cause de la lèpre est une cause nationale mobilisant à juste titre en ce mois de janvier un certain nombre d’ONG, dont la Mission Évangélique contre la Lèpre. La parole à son Secrétaire général.

Angelika est ergothérapeute. Elle a occupé diverses responsabilités en Asie, notamment au Timor oriental, en Thaïlande et en Chine au service de l’ONG Internationale TLM (The Leprosy Mission). Depuis 4 ans, elle est conseillère technique pour l’ensemble des programmes de TLM au Congo (RDC).

Les conditions de travail dans ce pays grand comme 4 fois la France sont inimaginables pour nous. De très nombreuses régions ne sont accessibles qu’à pied ou éventuellement à moto. Les compagnies aériennes du pays sont sur la liste noire par manque d’entretien. Si un avion s’écrase dans la brousse il est généralement impossible d’envisager un sauvetage, ni même de rechercher les victimes.

Dans la région de Sankuru, Mission Lèpre, membre de l’Alliance Mondiale de TLM, soutient un programme d’intégration communautaire en faveur d’anciens malades de la lèpre. Angelika aurait dû s’y rendre en novembre, mais en raison de l’insécurité grandissante à l’approche des élections, elle a dû y renoncer. Le mois précédent, elle s’est rendue dans la région voisine du Tshikapa où TLM a également un programme. Pour y arriver, il lui a fallu faire 600 km à moto. C’est le seul véhicule possible, car en plus de pouvoir se jouer des pièges de la piste, la moto peut être embarquée dans une pirogue pour traverser les rivières.

Sur place, la population est très dispersée et il n’est pas rare que pour aller voir une seule personne affectée par la lèpre il faille parcourir 50 km. La lèpre reste un symbole de malédiction. Il faut beaucoup de patience, de sagesse et de compréhension pour aider les personnes atteintes à accepter leur maladie et à prendre au sérieux le traitement.

Dans ces deux régions, Angelika peut compter sur des équipiers compétents, ingénieux et persévérants. Ils croient que les changements sont possibles dans la vie de ceux qui subissent les conséquences de la lèpre. Ils œuvrent sans relâche pour convaincre les sociétés dans lesquelles ils travaillent pour changer le regard sur les personnes malades et exclues de la société.

Les médicaments sont disponibles et ils sont gratuits pour tous les malades de la lèpre. Des vies sont transformées, d’anciens malades retrouvent l’espoir en l’avenir et voient un sens à leur existence. Mieux, ils comprennent que la lèpre n’est pas une malédiction. Elle leur a permis de réaliser que Dieu les aime et qu’Il les veut debout. Jésus s’est abaissé à leur niveau pour leur révéler qu’eux aussi ont été créés à l’image de Dieu et qu’ils sont aimés.

Mais le dévouement, le professionnalisme et la consécration de nos équipiers ne peuvent rien sans notre soutien. Comme nous, ils peuvent se décourager quand les conditions empirent comme c’est le cas actuellement en RD Congo et dans d’autres parties du monde. Ils ont besoin de l’intercession des chrétiens et de notre soutien matériel. Ils ne vivent pas de l’air du temps et même une moto a besoin de carburant et d’un bon entretien.

Aidez-nous et soyez les partenaires de nos équipiers. Par la prière, accompagnez-les dans ces pistes dangereuses et tout au long de leurs journées si souvent harassantes. Par vos dons, donnez-nous les moyens de poursuivre cette belle tâche.

Dimanche 29 janvier, Journée Mondiale de la Lèpre, souvenez-vous de Mission Lèpre qui porte vos valeurs.

Plus d’infos sur le site www.missionlepre.org

MISSION LÈPRE AU CONGO

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014