La rencontre

Brigitte Hetsch

Le 11/11/11 est une date dont Mont-de-Marsan va se rappeler longtemps. Ce jour férié a même donné lieu à un week-end spécial marqué, au-delà d’une météo très agréable, par une rencontre. Traditionnellement, le 11 novembre est consacré à une journée de rencontre des femmes dans l’Église méthodiste.

Pour le Sud-Ouest, il y a un tour de rôle entre les 3 églises d’Agen, Fleurance et Mont de Marsan (distantes de 120 à 130 km). Cette année c’était donc aux Landaises d’avoir le plaisir d’accueillir au-delà des sœurs lot-et-garonnaises et gersoises les sœurs alsaciennes.

Une délégation venant de Munster, Colmar et Mulhouse accompagnait l’oratrice Evelyne Marquès. Les quelque 1 000 km ont été parcourus en une journée bénie, dans la bonne humeur, sous la conduite d’André Hetsch. Quel plaisir de réaliser et vivre les liens qui nous unissent !

Défi, la résolution des conflits

La journée de vendredi a donc commencé par un café d’accueil et quelques morceaux de kouglof et autres pâtisseries voyageuses.

Le titre « Chrétienne et en conflit ? » avait interrogé certaines voire choqué d’autres. Le développement du thème nous a permis d’apprendre, de comprendre quelques difficultés relationnelles. Après avoir posé les synonymes et mots associés à « conflit » sans aboutir à la guerre, Evelyne a exposé les 5 catégories de conflits qui aboutissent à des schémas type gagnant/perdant, perdant/gagnant, même perdant/perdant et heureusement aussi gagnant/gagnant. Un bestiaire allant du requin à la chouette en passant par le nounours et la tortue, nous a aidées à mieux identifier nos attitudes, leurs avantages et leurs inconvénients. Évidemment que l’on voudrait, à l’image des Actes (7.1-6), retenir cet exemple de difficulté gérée avec réflexion, prise de distance, proposition constructive où chacun ressort gagnant. La sagesse, l’amour et la prière, la confiance en notre Dieu n’ont pas toujours le même dosage dans notre quotidien. Loin de nous lamenter, nous avons pu nous encourager.

Communion « sororale »

La 2e partie de la rencontre, après le déjeuner, a permis à chacune d’échanger et de réaliser que nous avions déjà eu selon les circonstances à éprouver certains schémas.

À raison de 6 à 7 personnes par tables et 6 tables, nous avons pu occuper la grande salle de culte de Mont de Marsan, et lier un peu plus connaissance.

Cela a aussi été l’occasion de mieux réaliser l’implication de la structure « Carrefour des femmes », au sein de l’Église méthodiste. Les déménagements, mutations de pasteur, filles, épouse de pasteur font que malgré les kilomètres, certaines ont déjà des liens d’affection et ont pu retrouver des connaissances.

Mais quelle joie, quelle richesse notre Seigneur Jésus nous donne de partager lors de ces rencontres « sororales » ! L’organisation sur 3 jours a permis à nos visiteuses de profiter d’un après-midi à l’océan. Le marché des producteurs du samedi matin a eu aussi son succès. Tout ceci sans manteau, ni parapluie. Les mamans, les grands-mères d’Alsace qui laissaient (certaines pour la première fois) leur foyer n’ont pas déprimé.

Dimanche 13, la présence de 8 Alsaciennes (-1 qui a testé les urgences de l’hôpital montois) a permis de vivre un culte dans la continuité. À défaut d’avoir fait goûter des spécialités de canards du Sud-Ouest, c’est Gisèle qui a réalisé et offert un couscous à tout ce « beau monde ». De nouveau une trentaine d’assiettes ont trouvé preneur. Cette fois les hommes étaient conviés. Dans l’après-midi, Louisa était revenue, et Byeoung Koan Lee avait pu nous rejoindre avec les enfants. Le temps des études avec son épouse basée sur Munster est déjà loin, mais les souvenirs font chaud au cœur. La famille de Dieu s’agrandit. Ah ! Qu’il est doux pour des frères et sœurs de demeurer ensemble!

CARREFOUR DES FEMMES DANS LE SUD-OUEST

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014