Muntzenheim : 3 jours pour découvrir la « tendresse de Dieu »


Fabienne Lutton

Niché au cœur d’une forêt de sapins, le lieu-dit Tannenhöhe* à Villingen en Forêt-Noire a été le cadre splendide d’un week-end d’église. Plus de soixante personnes de l’EEM de Muntzenheim se sont ainsi retrouvées dans cet endroit qualifié « d’oasis du silence propice au ressourcement intérieur pour le corps, l’âme et l’esprit où la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ redonne force et vitalité aux visiteurs ». Récit de Fabienne Lutton.

Accueil chaleureux

À notre arrivée sur les lieux en covoiturage sous un soleil radieux à 750 mètres d’altitude, nous avons bénéficié d’un accueil particulièrement chaleureux des sœurs diaconesses qui veillent à donner à ce site une âme empreinte de douceur.

À la découverte de cet ancien hôtel (racheté par la Diaconie en 1950), l’émerveillement nous a saisis à la vue des salles confortables, des chambres tenues avec soin, des buffets copieux et de plats servis avec bonté et empressement par les sœurs diaconesses.

« Entre jeunes et vieux »

Ce fut une rencontre intergénérationnelle (2 mois à 86 ans) qui s’est révélée enrichissante à plus d’un titre. Le groupe de jeunes adultes nous avait concocté des jeux de bienvenue où chaque équipe a dû compter sur les forces de l’un ou de l’autre pour gagner des points. Quelques exemples : monter des blancs en neige, boire un maximum de gobelets d’eau en une minute chrono, bras de fer, etc.. Bref, un super-moment convivial où chacun put faire plus ample connaissance avec d’autres membres de l’équipe tout en apportant ses dons au service du groupe.

Louange

Un merveilleux moment de louanges accompagné de plusieurs instruments de musique nous a réunis pour prolonger cette première soirée avant plusieurs témoignages qui nous permirent de découvrir combien notre Seigneur est à l’oeuvre dans nos vies.

Tendresse de Dieu

Notre pasteur Robert Gillet a introduit le thème de notre week-end en nous présentant les différents aspects de la « tendresse de Dieu » que nous allions étudier en deux parties :

- La tendresse-compassion de Dieu basée sur l’étude du passage biblique du livre d’Ezéchiel 16.1-6

- La tendresse-miséricorde de Dieu se référant au texte biblique du livre de Jérémie 31.18-20.

Toutes les soirées se sont prolongées pour ceux qui ne ressentaient pas encore la fatigue autour de jeux de cartes, jeux de société, et de moments de partages très animés et agrémentés de tisanes, cafés et gâteaux dans une véranda spacieuse mise à notre disposition. Le culte du dimanche matin a fait l’objet de différents partages autour de la Parole de Dieu ponctués par des moments de louange et d’adoration. Puis nous avons abordé le premier volet de notre étude consacrée à la tendresse compatissante de Dieu. Il s’agissait de nous approprier pleinement la facette de la bonté de notre Seigneur envers nous tous et plus particulièrement au vu de notre état de pécheur.

Détente

L’après-midi « détente » a été consacrée pour les uns à une grande marche dans la forêt, pour d’autres une promenade plus restreinte pour permettre aux personnes handicapées d’y participer, pour d’autres un match de foot, des bricolages, des jeux pour les plus petits, la sieste et de la lecture pour un autre groupe. Chacun put goûter au repos du corps et de l’esprit selon ses aspirations.

En fin d’après-midi, une séquence photos de quelques week-ends en Autriche des randonneurs de l’église a rappelé bien des souvenirs.

Approfondissement

En soirée, nous avons abordé le deuxième volet du thème de notre week-end relatant la tendresse-miséricorde de Dieu. Ce fut l’occasion de nous rendre compte encore plus profondément de l’amour infini du Seigneur pour nous.

Un ultime moment fut consacré à la lecture du Psaume 103 en comparant la version Segond et Chouraqui.

Heure du bilan

Le lundi, il fallait déjà songer à refaire nos bagages pour reprendre le chemin du retour. Durant la matinée, certains ont visité la ville de Villingen pendant que d’autres s’adonnaient à la découverte du tir à l’arc. Après le déjeuner nous avons clôturé notre week-end par un petit bilan.

Spontanément à travers les témoignages des uns et des autres s’est exprimée une profonde gratitude au Seigneur pour ces moments de communion fraternelle. Nos sincères remerciements ont été adressés à tous ceux qui ont œuvré à la préparation des différentes interventions, de l’organisation pratique et de l’accueil chaleureux par les sœurs diaconesses. Elles n’ont pas manqué de souligner leur joie de voir un groupe aussi « peu compliqué » ayant pu vivre des moments de fraternité en partage avec des personnes handicapées et se retrouvant toutes générations confondues.

À retenir : un vécu fraternel profond où petits et grands, jeunes ont pu puiser des forces dans un havre de paix et se ressourcer auprès de notre Dieu de tendresse.

Tannenhöhe : du mot « Tannen » = sapins évoquant l’image extérieure du site et du mot « Höhe » = hauteur symbolisant la grandeur de l’Évangile de J.-C.

La vie de nos églises

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014