Réflexions sur « Chrétienne et en conflit… »

Évelyne Marquès

Évelyne Marquès était l’oratrice de la rencontre du Carrefour féminin à Mont-de-Marsan le 11/11/11. Elle pointe du doigt les différentes stratégies mises en œuvre pour les régler ou les éviter. Analyse succinte.

Incontournable

Nous n’aimons pas le conflit, souvent nous préférons l’éviter. Mais une vie sans conflit, ça n’existe pas ! Le conflit est nécessaire pour apprendre à gérer le comportement et les intentions. À vouloir vivre sans conflit, nous risquons de passer à côté de notre sœur, à côté de Dieu. La Bible évoque le conflit de Caïn avec Abel, de Paul avec Barnabas etc.…Rien n’a changé. C’est nous qui décidons si le conflit sera bon ou mauvais.

Dans l’Église, les conflits sont mauvais, lorsque l’unité passe par l’uniformité. Les conflits sont une opportunité de grandir et d’apprendre sur soi et sur l’autre. Quelles sont mes attentes par rapport au conflit ? Que vais-je faire de ma relation avec l’autre ? Vais-je obtenir un résultat forcé au détriment de la relation ?

Stratégies

Tout tourne autour de 5 stratégies :

La compétition : « J’ai raison… Tu as tort » « La fin justifie les moyens » : Le fonceur fait des dégâts et détruit la relation. Le requin choisit l’attaque. Cet animal illustre le profil du gagnant (en apparence).

L’accommodement : Comme le conflit est un désordre, je recherche la paix en priorité dans mes relations. Je peux sauvegarder la relation avant tout ! Tant pis si le problème n’est pas réglé ! C’est le caractère de nounours.

L’évitement : Le conflit est une menace… Et j’en ai peur. J’évite les sujets épineux. Comportement irresponsable. Je rentre la tête comme la tortue.

La négociation voire le compromis : Je veux vivre en borne intelligence. Je vais donc me satisfaire d’une issue intermédiaire (exemple : syndicat/patronat) Un accord oui… Mais personne n’est content. (Trouvez l’animal qui lui correspond)

La coopération : Le conflit n’est pas une menace mais une opportunité. L’autre n’est pas un ennemi mais un associé ensemble nous allons résoudre le problème. Moi, j’ai des idées toi aussi. J’affirme mes opinions mais je permets que tu sois différent… La relation s’approfondit. La chouette regarde de loin.

Suites

Évidemment on peut avoir un mélange des 5 stratégies selon les personnes et les circonstances. Mais on finit par se retrouver dans l’une d’elles ! Nous avons partagé en groupe : Remettons-nous en question pour ne pas entretenir le conflit. Humilions-nous et reconnaissons nos torts : l’humilité est le contrepoids de l’orgueil. Apprenons à gérer nos conflits à l’écoute de Dieu et par la prière. En tant que femmes  de Dieu, marquons la différence. Devenons des femmes lumineuses, authentiques. Soyons des artisans de paix. Prenons exemple sur notre Seigneur Jésus-Christ.

CARREFOUR DES FEMMES DANS LE SUD-OUEST

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014