« Je perds un œil, mais je trouve Jésus-Christ… »

Daniel Kéo

Voici un témoignage touchant qui vient de nous parvenir du Cambodge rapporté par Daniel Kéo.

Dans le village d’Ampow Prey (Province de Kandal) où se trouve l’Église Méthodiste Emmanuel, vit un homme non-chrétien, seul et pauvre. Victime d’un accident dans son travail, il est gravement blessé à un œil mais comme il n’a pas d’argent, il se résout à vendre son seul bien, un vieux vélo. Avec le maigre résultat de la vente, il se rend au dispensaire le plus proche, où on lui fait un minimum de soins. Les jours passent, mais son œil blessé et infecté le fait de plus en plus souffrir et l’infection menace d’atteindre le deuxième œil, avec le risque de le rendre aveugle.

Souffrant, sans moyens et désespéré, il décide alors de mettre fin à sa vie, et il en parle à un voisin.

Ce voisin, membre de l’Église Emmanuel, téléphone immédiatement à son pasteur qui, à ce moment, est parti en mission. Aussitôt, le pasteur Chen Sokhon téléphone au président de la communauté méthodiste pour qu’il emmène de suite le malade auprès du « Docteur Mme Irène » qui travaille avec le Service d’aide Sanitaire et sociale (CHAD) pour l’Église Méthodiste du Cambodge.

Heureux les miséricordieux,

car ils obtiendront miséricorde ! Mt 5.7

Le diagnostic est sans appel : l’œil blessé est irrécupérable ; il faut l’enlever d’urgence et agir au maximum contre l’infection, pour sauver l’autre œil.

Après l’opération et plusieurs jours d’hospitalisation, le blessé peut enfin retourner à Ampow Prey ; il n’a plus qu’un œil, mais il n’est pas aveugle et sa souffrance est terminée. Heureux d’avoir échappé à la cécité et à la mort qu’il avait voulu se donner, il est revenu vers son voisin, pour lui exprimer sa reconnaissance et sa joie. Ce voisin l’a bien sûr invité à venir à l’Église Emmanuel où l’Évangile de Jésus-Christ a touché son cœur de telle façon qu’il a demandé à faire partie de la communauté et à recevoir le baptême. Les paroissiens l’ont accueilli avec joie et l’appellent maintenant « Bartimée, le bienvenu ».

Pour manifester sa reconnaissance envers Dieu et la communauté, Bartimée s’est proposé pour assurer l’entretien du terrain et du bâtiment de l’église et, pour lui faciliter la tâche, la communauté lui a construit une petite hutte sur le terrain.

À tous ceux qui veulent l’entendre, Bartimée dit à présent « J’ai perdu un œil, mais j’ai trouvé Jésus-Christ. Je suis pauvre, mais je suis aussi riche : je vis, je vois, et je ne suis plus seul, car maintenant j’ai une grande famille qui m’aime ! »

Merci à l’équipe CHAD et à tous ceux qui soutiennent la mission au Cambodge.

Du vécu

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014