Vendredi Saint, le point crucial (Jn 18.1-19.42)

Ted A. Campbell

Nous voici à présent  au « point crucial » de Golgotha. Les récits évangéliques présentent une histoire de l'œuvre de Jésus vieille d'une décennie ou deux après la crucifixion : « que le Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures... » (1Co 15.3). Les tous premiers mots qui témoignent de Jésus associent sa mort à la rémission des péchés. 

© Georg-Friedrich Haendel avec son autorisation

La spiritualité protestante a très souvent mis l'accent sur la mort de Jésus comme étant le moment central de l'histoire du salut. Toutefois, le mystère va bien au-delà, car la mort sacrificielle de Jésus constitue le point culminant de sa vie et est liée à sa résurrection. La crucifixion constitue une partie du grand mystère du don de soi de Dieu en Christ.  La poésie de Charles Wesley exprime probablement mieux cette idée. 

‘Tis mystery all : th’Immortal dies ! (C'est tout un mystère : l'Immortel meurt !') 

Qui peut explorer son étrange dessein ? 

En vain le séraphin aîné tente

de sonder les profondeurs de l'amour divin 

’Tis mercy all!’(C'est toute une grâce !) Que la terre adore ; 

que les esprits des anges ne s'informent plus. 

Echos de l’onde de choc

L'image du « sondage de la profondeur » suggère la pratique qui consiste à produire un son sur la surface d'un corps d'eau profond, et à choisir ensuite le moment de l'écho qui vient en réponse.  Plus la durée d'attente de l'écho est longue, plus

© Roger McLassus

profonde est l'eau. Dans l'utilisation de l'imagerie de Wesley, le Christ tente ou démontre la profondeur de l'amour divin.  Ses pleurs sur la croix pénètrent jusqu'aux profondeurs de l'être divin et nous attendons l'écho. Et nous attendons. Et nous continuons d'attendre. Cependant, les échos ne sont jamais reçus en retour ; car, l'amour divin démontré sur la croix est tout simplement insondable, incommensurable et sans limite. 

Dieu Éternel, accorde-moi la grâce de discerner le mystère de Christ, même si je ne peux le comprendre entièrement. Fortifie-moi de manière à rechercher en la mort sacrificatoire du Christ l'assurance des profondeurs de l'amour divin pour toute l'humanité. Amen.

© La Chambre Haute «50 jours de prière»

Méditation

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014