Déchargez-vous de tous vos soucis !

Jean-Luc Gadreau

Le pasteur Jean-Luc Gadreau (Horizons Évangéliques) jette un coup de projecteur sur un auteur-compositeur interprète de talent, Daniel Pialat et son dernier opus au titre quelque peu étonnant : « J’me fais du souci ». Rencontre de cet auteur grâce à deux questions-réponses bien ciblées. L’article est paru dans d’autres mensuels évangéliques (Christ Seul, En route, Horizons Évangéliques et Pour la Vérité).

Le titre : « J’me fais du souci… » peut surprendre, voire inquiéter… Ça ne va pas Daniel ?

Si, si… dans l’ensemble, en ce qui me concerne, je me porte plutôt bien, ne vous faites pas de souci ! L’idée du CD est venue, alors qu’on était en vacances en famille. À la sortie d’une journée à Disneyland, nous étions encore immergés dans cet univers féerique, puis nous voilà tout à coup nez à nez avec des CRS, mitraillettes à la main, faisant leur tour de garde. C’était choquant : « Ah ! Finalement… c’est Ça notre vrai monde ? » C’est ce qui m’a inspiré le 1er chant, qui est devenu le titre de l’album : « J’me fais du souci ».

Mais il est vrai que pas mal de sujets de société me préoccupent. En ce moment, par exemple, je vois de plus en plus de parents, d’enseignants, qui abandonnent, dépassés par l’éducation des enfants. Il y a une perte de repères pour les jeunes avec toutes les conséquences que ça peut avoir. Un autre sujet, la pression énorme et le harcèlement psychologique dans le travail, tout ceci pour des quotas de réussite à atteindre, entraînant des dépressions, voire des suicides. Bref, il y en a des tas, et des plus graves encore. Alors, oui… j’me fais du souci parfois… Pas vous ? Finalement, quand Jésus dit : « Quand le Fils de l’homme reviendra sur la terre, trouvera-t-il la foi ? », c’est aussi une question pleine de souci. Je suis profondément convaincu que c’est d’un changement à l’intérieur dont chaque être humain a besoin. Vivre la paix à l’intérieur, pour pouvoir la vivre avec les autres. Donc, c’est vrai que l’album tourne pas mal autour de ce thème. Pour cela, je m’appuie essentiellement sur des expériences vécues. Je l’aborde sur des tons différents : du lourd, de l’humour, du sentiment. Musicalement aussi c’est assez varié parfois bien musclé, parfois plus intimiste.

Question très concrète : comment un artiste labellisé "chrétien" peut vivre aujourd’hui de son art ?

Une chanson pour rire, une chanson pour rêver, une chanson pour prier, et même une chanson pour dire sa révolte… Certains deviennent sages avec le temps, d’autres comme Daniel Pialat osent plus haut l’aventure en parole, musique et vérité. Il nous offre ici un parfum de grand prix, fruit précieux d’une saison marquée par l’épreuve, la renaissance, et les joies inestimables du bonheur ordinaire. Guitares à l’appui, Daniel emprunte au Rock l’énergie nécessaire à l’expression de son âme, sans rien renier de la grâce qui l’habite et que distillent, avec force et nuances, les harmonies de son piano. L’ensemble respire la liberté, et la vitalité de couleurs pop associées avec goût. Au final, « J’me fais du souci », nous rassure, car on y retrouve ces humeurs variables, ces atmosphères sensibles et ces histoires tellement familières qui nous rappellent que si nous sommes poussière, nous sommes aussi bel et bien vivants.


Vivre de son art… tout court n’est pas facile ! Tous les artistes ne vivent pas de leur art. Les artistes chrétiens n’échappent pas à la règle, et tous ne sont pas appelés à partager leur art et/ou leur foi de la même manière, dans les mêmes lieux. Pour ma part, je suis intermittent du spectacle (statut spécifique aux artistes mais très malmené depuis quelques années. Il a fait l’objet de plusieurs réformes, ce qui rend les choses de plus en plus difficiles pour en vivre.)

Je propose des concerts et autres animations musicales autour de mon propre répertoire. Je propose aussi mes services en studio ou sur scène, en tant que choriste, pianiste, pour des arrangements ou directions pour chœurs. À ce jour, je dois le maintien de mon statut d’intermittent à la diversification de mes activités. Je vis ce travail comme un appel particulier à servir avec les dons que j’ai reçus. Je n’ai pour le moment pas eu à faire à des producteurs, maisons de disque ou autres professionnels séculiers. Je ne cherche pas particulièrement à « percer » dans ce milieu. Si Dieu le permet un jour, c’est qu’il m’y enverra…

Une composition de Daniel Pialat

Jésus, j'élève ma voix vers toi
Car tu as tout pardonné, tout ce qui m'accablait.
Jésus, j'élève ma voix vers toi
Pour moi tu as tout donné
Oh je veux te louer.

Même si tout basculait,
Si la peur venait m'envahir,
Rien ne pourrait taire ton amour.
Ni les puissances du ciel,
Ni le présent, ni l'avenir,
Rien ne me séparera de ton amour.

© 1996 Daniel Pialat/Master Music


Musique

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014