Laumière et Colombes se réunifient : alléluia

JP Waechter

Un événement à marquer d’une pierre blanche : la réunification entre Laumière et Colombes le 31 décembre 2011 opérée 6 ans après la séparation.

Un peu d’histoire

Sur Paris la communauté méthodiste ivoirienne est importante, elle se chiffre à plusieurs centaines de membres, lesquels se sont répartis dans différentes églises de la région parisienne, certains demeurant malheureusement sans attache ecclésiale. Pendant quelques années, des dizaines de Méthodistes ivoiriens ont fait le choix de s’impliquer dans la communauté réformée de Batignolles en formant en priorité une chorale.

Sous l’impulsion de l’évêque Benjamin Boni, une grande partie d’entre eux a constitué, rue de Crimée, une première communauté méthodiste unie.

Après des débuts prometteurs,des tensions sont apparues débouchant sur une séparation : le différend portera à la fois sur les personnes et sur l’orientation générale de l’église (l’ancrage privilégié de l’église, soit en Europe, soit en Afrique avec l’Église Méthodiste Unie de Côte d’Ivoire EMUCI). Ainsi naîtront deux communautés méthodistes ivoiriennes, Colombes et Laumière. Colombes sera hébergée par l’Église Catholique St Bernard (Colombes 92), tandis que Laumière sera hébergée par l’Église Catholique Notre Dame de l’Assomption des Buttes-Chaumont (Paris 19e). Certains ne se sont jamais résolus à cette séparation et ont entrepris avec persévérance tout un travail de réconciliation.

Entre-temps, nos évêques (ivoirien et européen) se sont rencontrés et ont convenu de la nécessité du transfert des deux communautés parisiennes (Laumière et Colombes) dans la Conférence annuelle Suisse-France, conformément au Règlement général de l’Église Méthodiste Unie. Laumière acquiescera la première en 2009 ; Colombes la suivra l’année suivante. Ce transfert est allé de pair avec l’affectation et l’installation du couple pastoral Waechter à l’automne 2009 à la tête du circuit de Paris, qui compte en plus de Laumière et de Colombes, la communauté historique de Gennevilliers (à dominante haïtienne).

La réunification est en route

Dès mars 2008, après une médiation mandatée par l’évêque Benjamin Boni, les deux parties prenaient l’engagement de la réunification en signant une charte. Différentes difficultés en retarderont l’accomplissement. Toutefois, des actions communes, des échanges de chaire et autres initiatives ont finalement conduit à la joie d’aujourd’hui : la réunification effective des deux communautés. Le bureau du circuit et les prédicateurs ont été en première ligne pour faire avancer les choses, il a fallu également l’implication personnelle des deux présidents des laïques, en novembre dernier, pour que cette réunification entre dans sa phase finale. Les conseils ont alors donné leur accord et chargé pasteurs et présidents des laïques de gérer la phase de transition jusqu’aux élections générales prévues fin mars 2012. 

A présent un conseil a été élu dans les règles avec M. Jacob N’Gbesso comme président des laïques.

Nous exprimons notre reconnaissance au Seigneur qui rend possible cette évolution favorable, prémices et promesse d’un développement certain et conséquent de l’Église méthodiste sur Paris. Merci pour vos prières : nous avons besoin à chaque pas de la direction du Seigneur Il a un plan d’amour pour ses enfants sur Paris. Puissions-nous entrer dans ses vues et projets par sa grâce !

Messages de circonstance

Évêque Benjamin Boni, EMUCI

La grâce et la paix de Dieu vous soient multipliées par Jésus Christ, notre Seigneur et Sauveur.

… Dieu bénisse ce nouveau départ pour la vie de notre Église Méthodiste Unie de Paris sous le leadership des révérends Joseline-Miélissa et Jean-Philippe Waechter.

Que le Seigneur vous comble de toutes ses bénédictions pour continuer à croître en stature et en grâce et que cette union pour la gloire de Dieu s’affirme de plus en plus solide et solidaire, non seulement au plan matériel, mais aussi au plan spirituel dans une vraie communion fraternelle selon les recommandations de l’apôtre Paul… Au point où nous sommes parvenus, marchons d’un même pas (Ph 3.16)...

En avant avec Jésus-Christ, l’enfant de Bethléem, notre Seigneur et notre Sauveur ! Amen.

Bishop Benjamin Boni — Conférence/Église Méthodiste Unie Côte d’Ivoire

Patrick Streiff, évêque

… Après un début commun en tant qu’Ivoiriens méthodistes sur Paris, vous vous êtes séparés en deux communautés à travers des tensions et blessures. Et aujourd’hui, avec ce culte de réunification, vous vivez un témoignage visible de réconciliation. Je m’en réjouis de tout cœur. Vivre ce témoignage entre vous, dans la pratique d’une église locale réunifiée, est une préparation nécessaire et, plus encore, un avant-goût prometteur pour vivre la mission de l’Église : apporter un ministère de réconciliation dans ce monde.

Que Dieu vous bénisse dans votre cheminement ensemble dans la nouvelle année et que vous viviez tous, individuellement et en tant que communauté réunie, un ministère de réconciliation qui porte du fruit pour Son royaume.

Recevez, chers frères et sœurs en Christ, mes vœux les meilleurs.

Évêque Patrick Streiff

Surintendant Étienne Rudolph

... Le mot d’ordre de l’année dit : Ma grâce te suffit car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse (2 Co 1.29). C’est un solide encouragement pour votre communauté. En tant que chrétiens, hommes et femmes, nous aurons toujours du mal à nous mettre d’accord sur bien des aspects tout particulièrement pour former l’Église que Dieu veut, chacun pensant avoir un peu plus raison que les autres. C’est ce qui fait la faiblesse des humains. C’est en cela que le verset de l’année est un puissant encouragement : la grâce de Dieu nous suffit ! Dans la faiblesse, dans la fragilité, la puissance de Dieu s’accomplit.

Aussi chers frères et sœurs, chers amis, je vous invite, de tout cœur, à toujours regarder d’abord à Dieu, à compter d’abord sur la grâce de Dieu qui est pleinement suffisante. Et, en conséquence, à laisser s’accomplir la puissance de Dieu malgré et au-delà de la faiblesse et de la fragilité humaine.

… Soyez assurés de mes prières pour votre communauté, sa construction et son témoignage, sous le regard de Dieu qui pourvoira à tous vos besoins.

Étienne Rudolph, surintendant

La vie de nos églises

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014