Échos d’une déléguée


Erika Schneider de Valleraugue

Premières impressions d’une déléguée
J’ai eu le privilège de participer à la Conférence annuelle. L’accueil était chaleureux et bien organisé. Venant d’une église plutôt petite, ce fut bienfaisant pour moi de rencontrer tant de frères et sœurs qui portaient un flambeau brûlant d’amour pour Jésus-Christ. Pendant trois jours, du matin au soir, environ 300 personnes, pasteurs et délégués, se sont mutuellement encouragées en chantant, en parlant des bienfaits que le Seigneur leur a accordés. Ensemble, nous avons également pu apporter à Dieu les soucis des églises. Toutes les décisions ont été prises en commun dans un esprit de démocratie et de respect les uns envers les autres, malgré nos différences.
Le samedi 16 juin, nous avons fêté ensemble les 10 ans de « CONNEXIO », une journée bien remplie où les témoignages de personnes venant des pays de l’Est, de l’Amérique du Sud, de l’Afrique du Nord nous ont encouragés à persévérer encore plus dans notre foi, car pour Dieu rien n’est impossible.
J’étais touchée de la joie que ces témoins apportaient malgré les difficultés que nous-mêmes, nous ne pouvons pas imaginer.
Il n’était alors pas étonnant que pendant ces jours on nous dise encore et encore : « restons fidèles à notre Seigneur, notre vie est un témoignage beaucoup plus fort que toutes nos paroles ». L‘Église dont nous sommes membres et chacun pour sa part avec ses dons, son amour, son intelligence trouve sa place pour le témoignage sur cette terre ô combien secouée.

Ce fut l’occasion de rencontrer beaucoup de frères et sœurs qui ont croisé notre chemin pendant un temps. Vivre cette fraternité au sein du District de notre Église est vraiment quelque chose à expérimenter.
Même si tout le monde parle de la crise et des catastrophes, nous voulons porter le flambeau très haut, Jésus-Christ a dit : Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde, mais prenez courage, j’ai vaincu le monde (Jn 16.33).

Restons unis car c’est notre Seigneur qui nous prend par la main et il a déjà vaincu le monde !
À la fin de ces jours en Suisse, j’ai cherché un mot de notre Seigneur qui pourrait exprimer ce que j’ai vécu. C’est avec ce passage que je vous salue fraternellement : Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse (2Ti 1.17).

CA 2012 Agir avec courage

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014