Le parcours de vie de Friedy STAUFFER

Évocation biographique d’après la famille, résumée par Daniel Nussbaumer

Moi, je le sais : mon rédempteur est vivant, et à la fin, il se dressera sur la terre. Après que ma peau sera détruite, moi-même en personne, je verrai Dieu. Oui, je le verrai moi-même de mes yeux, c’est moi qui le verrai et non un autre.

Que ce moment arrive vite ! Je brûle d’impatience. Job 19.25-27

Friedy Stauffer, Welter de son nom de jeune fille, est née le 13 septembre 1923 à Teufen en Suisse allemande. Elle était l’aînée d’une famille de trois enfants avec Alice et Louis. Elle a passé sa scolarité en Suisse allemande puis a exercé la profession de couturière pendant dix ans. À l’âge de 25 ans elle est allée apprendre le français en Suisse romande à Genève. Friedy avait un attrait particulier pour les langues et a également passé un séjour de 3 ans en Angleterre.

Elle est née dans une famille chrétienne et a grandi au sein de l’Église méthodiste où elle a notamment été animatrice d’école du dimanche. Pendant son séjour en Suisse romande, elle a fréquenté l’Église méthodiste de Genève et c’est au groupe de jeunes qu’elle a rencontré son mari Samuel STAUFFER. Friedy avait une vocation missionnaire. Après son mariage en 1954 avec Samuel, ils passèrent neuf mois au Portugal afin d’apprendre le portugais pour mener à bien leur mission en Angola avec la mission AME (Alliance Missionnaire Évangélique). Leurs cinq enfants, Jean-Marc, Yvonne, Éric, Pierre-André et Rachel, sont tous nés en Angola.

Après l’éclatement de la guerre civile en Angola en 1974, la famille est partie en Namibie en 1975 où ils ont œuvré pour le Seigneur auprès des réfugiés portugais. En 1977, ils quittèrent l’Afrique pour retourner en Suisse, assurant un ministère pastoral dans une Assemblée de frères à Bienne, assumant également le poste de secrétaire général de l’AME. Une affectation à l’Église Emmanuel dans l’Église Évangélique Méthodiste en 1986 les a envoyés encore pour six ans à Strasbourg.

À la fin de leur vie active en 1992, Samuel et Friedy s’installèrent à Gap où ils passèrent vingt belles années à servir le Seigneur sans avoir le poids du ministère, avec les dons que Dieu leur a accordés.

Friedy a toujours eu une santé de fer, elle était très résistante. Mais début juillet dernier, elle a fait un premier AVC qui l’a emmené à l’hôpital des Adrets à Gap. Elle y a séjourné presque deux mois avant de s’éteindre dans la paix du Seigneur le mardi 28 août dernier. Nous remercions Dieu pour la joie de vivre communicative de Friedy et pour tout ce qu’elle nous a apporté.

In memoriam

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014