L’euthanasie dans le débat européen

Le 25 janvier 2012, une « Résolution » établissant le principe selon lequel « l’euthanasie, dans le sens de l’usage de procédés par action ou par omission permettant de provoquer intentionnellement la mort d’une personne dépendante dans l’intérêt allégué de celle-ci, doit toujours être interdite » a été adoptée par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (ACPE) dans un silence médiatique quasi total. C’est la première fois, depuis les dernières décennies, que l’euthanasie est ainsi clairement condamnée par une institution politique européenne.

Parmi les autres principes directeurs défendus par la Résolution, il faut toujours « viser à préserver la vie de l’intéressé en cas de doute » (§ 7/8). 

Pour Grégor Puppinck, directeur de l’ECLJ*, ONG chrétienne basée à Strasbourg, cette résolution « est le signe explicite que la grande majorité des Européens est opposée à l’euthanasie. Les nombreux cas d’abus signalés dans les pays permettant l’euthanasie sont alarmants et constituent de réelles violations des droits humains. C’est une évidence que l’euthanasie doit toujours être interdite ; l’expérience prouve en outre que la légalisation de l’euthanasie est une pente glissante : la perte du repère fondamental qu’est le respect absolu de la vie conduit, à terme, à un recours massif à l’euthanasie, forcée ou sur demande ».

* ECLJ : European Centre for Law and Justice

Source : Horizons évangéliques N°26

Actu

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014