Agen : sympa, l’Entre2cours !

Quand les églises locales s’unissent pour mieux servir les jeunes, cela donne l’Entre2cours !

Jean-Ruben Otge, pasteur

C’est l’histoire de quatre pasteurs d’Agen (de l’Église adventiste, de l’Église protestante unie, de l’Assemblée de Dieu et de l’Église évangélique méthodiste) qui s’entretenaient des besoins des jeunes, en particulier des lycéens qui erraient dans les rues de la ville lors de la pose de midi. Lancer l’idée d’un accueil de jeunes est chose – relativement – facile ; quant à réaliser un tel projet… Eh bien, les portes se sont ouvertes rapidement : une salle en ville était disponible (nous venions de transférer notre ancienne bibliothèque), plusieurs bénévoles dans nos différentes églises étaient sensibilisés par le projet.

Il ne manquait que les jeunes… En fait, rapidement Noémie en a parlé à Nolwenn, à Jérémy, à Jonathan, à Amélie, à Marine, à Antoine, à Adeline, et encore à Léa, à Laura. Tous ne sont pas venus tous les jeudis, mais un groupe était régulier. Il fallait veiller à ce que le réfrigérateur soit bien alimenté en coca-cola (etc. !), que les biscuits ne manquent pas ; et même si cela était loin d’être négligeable (n’est-ce pas Nolwenn ?), nous nous sommes demandés comment ces jeunes auraient envie de discuter sur les questions de la foi.

Mais très vite, après en avoir su un peu plus sur leurs profs, nous avons compris que plusieurs venaient pour échanger plus profondément. Bien sûr, nous avions apporté des jeux de société, un jeu d’échec, une mini-table de ping-pong, des BD, mais tout cela ne s’est pas beaucoup usé… Ils avaient besoin de parler ; de tout mais surtout de sujets sur Dieu, le mariage, les relations sexuelles, les relations humaines.

« C’est un espace très convivial, nous rapportait Noémie, où l’on peut parler librement de nos problèmes, mais aussi de nos joies. Les personnes encadrantes ont touché des cœurs des jeunes ».

Le sujet de la souffrance est revenu souvent : Laura était atteinte d’un cancer. Et quelques jours avant les vacances, à 17 ans, elle nous a quittés, après avoir découvert la prière, la confiance en Dieu, sa paix.

À la rentrée, la question se reposera : ces jeunes vont-ils revenir à l’Entre2cours, avoir envie de se retrouver dans ce contexte convivial… ? Tiens, c’est la même question que nous nous posions avant de commencer ! Et peut-être le Seigneur permettra que nous vivions ensemble encore des moments d’échanges, de rires, de larmes, d’amitié.

Spécial méthodisme

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014