Vous avez dit mission… Et théologie ?

À partir d’une analyse détaillée du lien existant entre mission et théologie, le professeur Yannick Imbert explique comment la faculté en est venue à lancer sur Caveirac ce nouveau programme de formation « Théologie et Mission ».

Yannick Imbert, professeur de théologie à la Faculté Jean Calvin, Aix-en-Provence

Lien étrange ?

Pour certains l’association de ces deux termes, mission et théologie, semblera peut-être bien étrange ! En effet, la mission n’est-ce pas ce que l’église et les chrétiens font, n’est-ce pas l’activité missionnaire dans toute sa richesse et diversité ? Si la mission est action, qu’a-t-elle donc bien à voir avec la théologie ? Après tout, la mission n’est-elle pas une affaire de terrain et pas de théologie ?

Incarnation de notre foi

Voilà une opinion partagée par plus d’une personne, conviction qui semble bien naturelle a premier abord. Et pourtant ! Il ne faudrait pas oublier que la mission est aussi, et surtout, l’incarnation de notre foi dans une pratique du témoignage, de la proclamation et de la défense de cette foi dans la société contemporaine. Cela signifie une chose très simple : la mission a un contenu de foi. C’est en fin de compte assez normal : on ne peut pas expliquer et défendre ce qu’on ne comprend pas. Notre foi, comment la présenter, la partager, la proclamer si nous ne savons pas ce qu’elle veut dire ? D’ailleurs, l’envoi missionnaire de Matthieu 28.19-20 affirme aussi cela :

Allez, faites des gens de toutes les nations des disciples, baptisez-les pour le nom du Père, du Fils et de l’Esprit saint, et enseignez-leur à garder tout ce que je vous ai commandé. Quant à moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

Définition de la mission

Allez et faites des disciples ! Voilà souvent comment nous résumons la mission chrétienne. Mais la mission est-ce seulement « aller » ? Notez avec moi que l’envoi n’est pas qu’une question d’évangélisation mais aussi d’enseignement ! Conclusion ? Il n’y a pas de mission sans formation théologique ! Faire des disciples, c’est s’inscrire dans un mouvement constant de « conversion, formation, envoi, proclamation ». D’ailleurs de nombreux missionnaires ayant marqué leur époque sont aussi passés par une formation appropriée. Regardez Paul, solidement formé dans la connaissance de l’Ancien Testament, ou Apollos qui connaissait parfaitement les Écritures (Ac 18). Pensez à Patrick, grand évangélisateur de l’Irlande, Matteo Ricci, grand missionnaire en Chine, et tant d’autres encore.

Regain de l’apologétique

Cependant, bien souvent la formation et la mission sont séparées au point où ces deux dimensions importantes de la mission et de la vie chrétienne sont parfois devenues étrangères l’une à l’autre. Le cas n’est pas désespéré ! Car depuis plusieurs années, nous voyons en France un renouveau d’intérêt pour ce qu’on appelle l’apologétique — qui est la présentation et la défense de la foi. Dans cet effort renouvelé de présentation de la foi chrétienne, la faculté d’Aix-en-Provence continue, depuis sa création, de promouvoir une apologétique qui s’incarnera dans tous les domaines de la vie humaine. Ainsi l’apologétique, afin d’être pertinente, doit être une présentation de la foi chrétienne en paroles et en actes. Pour avoir un regard pertinent sur notre société hypermoderne, une réflexion approfondie sur les moyens à mettre en œuvre dans notre proclamation est sans cesse nécessaire.

DIPLÔME THÉOLOGIE ET MISSION

Programme sur deux ans

12 heures cours/semaine

Prix : 450 € par an

Renseignements : academie@facultejeancalvin.fr

Ou 04 42 26 13 55


Formation contextuelle

À cet effet, la Faculté Jean Calvin a lancé en septembre 2012 le Diplôme Théologie et Mission dont le but est de proposer une formation théologique adaptée à chacun, en fonction des vocations et services envisagés. Ce programme n’a pas comme but de remplacer la formation « traditionnelle » préparant au pastorat, mais de donner une formation contextuelle pour ceux qui sont clairement appelés à un service de l’église dans toute la richesse de la mission que Christ a confié à ses disciples. Cette formation est donc complémentaire : elle est une mise à disposition des cours et des ressources de la Faculté Jean Calvin aux besoins des églises locales. Certains souhaitent se préparer à un soutien à l’implantation d’église : les cours d’implantation d’église et d’apologétique seront alors peut-être les plus pertinents. D’autres verront le besoin de développer la formation biblique dans leur église : les cours de catéchèse et d’introduction à la Bible seront dans ce cas une nécessaire préparation. Bien sûr, la faculté n’a pas encore des cours spécifiques pour absolument tous les aspects de la mission chrétienne, mais cette formation est un premier pas vers l’intégration de la formation et de la mission. Car c’est bien d’intégration des cours de théologie et des églises dont il est question : il s’agit d’incarner la théologie dans les lieux où l’église en a besoin. C’est pour cela que l’une des conditions d’admission pour ce programme est une convention de stage signée avec l’église locale — son pasteur ou ses anciens.

Expérience pilote

Cette première année, « expérimentale », a été aussi possible grâce au grand intérêt manifesté par l’Église évangélique méthodiste de Codognan et du projet de re-dynamisation de l’église voisine de Caveirac. Avec la présence de 4-5 « étudiants missionnaires », nous voyons déjà les fruits qu’une telle formation peut produire. Bien sûr il faut encore resserrer les liens entre faculté et églises, entre formation et mission, mais nous prions ensemble que Dieu continue de tous nous unir dans la moisson qu’il prépare.

Spécial méthodisme

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014