Philippines : Typhon Haiyan

Avec des rafales de vent de 275 km/h et des vagues de 5 -6 mètres, le super-typhon Haiyan de catégorie 5, l’une des plus fortes tempêtes jamais enregistrées, a frappé le vendredi 8 novembre 2013 plusieurs îles du centre des Philippines, semant la mort et la dévastation sur son passage : d’abord à la pointe nord de la province de Cebu, une destination touristique populaire avec la deuxième ville du pays avant de frapper les îles de Leyte et de Samar. Selon Reuters, plus d’un million de personnes ont dû fuir. Le bilan des pertes humaines ne cesse de s’alourdir. On estime à l’heure actuelle que le bilan s’élève à 10 000 morts. Aux côtés d’autres organisations, les organisations humanitaires protestantes sont sur le pied de guerre pour venir en aide à la population sinistrée.

Mobilisation du côté des ONG chrétiennes (SEL, COMPASSION, MEDAIR, UMCOR)

Le SEL ouvre un fonds d’urgence

Le SEL se mobilise pour venir en aide aux victimes. Les premiers contacts avec Compassion Philippines, partenaire du SEL depuis plus de vingt ans pour le parrainage d’enfants dans ce pays, ont eu lieu dès samedi dernier. Il faut répondre aux besoins les plus urgents. En relation étroite notamment avec une centaine d’Églises locales affectées elles aussi, Compassion Philippines est déjà à l’œuvre sur le terrain. Grâce aux dons, il pourra continuer à fournir aux familles touchées l’aide dont elles ont besoin comme une aide alimentaire et de l’eau potable, aider à trouver des abris temporaires, des médicaments, des biens de première nécessité (ustensiles de cuisine, vêtements, affaires scolaires…), mais aussi apporter une aide psychologique et un soutien spirituel.

Le Directeur de Compassion Philippines nous écrit : « Nous vous remercions pour votre soutien et vos prières. Nous allons devoir apporter d’importants secours, mais nous sommes confiants que notre Dieu ne nous laissera ni ne nous abandonnera ».

Il est impératif d’intervenir immédiatement en gardant la perspective de la reconstruction sur un plus long terme. Le SEL lance un appel à dons pour soutenir les projets de Compassion Philippines sur le terrain et à prier pour les populations touchées par cette catastrophe.

Compassion Philippines existe depuis 1972 et gère 339 centres accueillant régulièrement plus de 66 000 enfants soutenus par des parrains et donateurs d’une douzaine de pays.

Informations mises à jour sur le site du SEL : www.selfrance.org – possibilité de don en ligne (ou envoyez vos dons à l’ordre du SEL (mention « Urgence Philippines ») : SEL/157 rue des Blains/92220 Bagneux – CCP : 1955F Paris).

MÉDAIR

Medair a envoyé une équipe d’urgence aux Philippines pour définir notre intervention.

Comme lors des précédentes catastrophes de grande ampleur (tsunami en Indonésie, séisme en Haïti), notre équipe d’urgence cherche d’abord à coordonner son action avec les autres organisations sur place pour répondre d’une manière pertinente, rapide et si possible orientée vers le long terme. Nos équipes sont habituées à travailler dans des zones extrêmement reculées et difficiles d’accès. Notre réponse d’urgence devrait donc cette fois concerner le domaine de l’accès à l’eau/assainissement, et la construction/solution d’abris dans les zones les plus difficiles d’accès.

Afin de répondre au mieux aux besoins des populations affectées par cette catastrophe, les besoins sont multiples :

Tout d’abord un soutien dans la prière pour les populations affectées, leurs autorités en charge de l’organisation de l’aide, les personnels nationaux mobilisés pour agir sur le terrain et les 4 membres de l’équipe de réponse d’urgence de Medair, qui sont sur le terrain afin d’évaluer les besoins et préparer une réponse la plus adaptée possible ;

Ensuite, des dons pour financer les opérations d’aide sur place. Les dons peuvent être faits en ligne ou envoyés par chèque à Medair – 5 avenue Abel – 26120 Chabeuil.

UMCOR

(Œuvre d’entraide et de secours de l’EEM)

La mobilisation est en marche

Les habitants marchent le long du village côtier tandis que les vents du typhon Haiyan s’abattent sur Bayog ville lagunaire de Los Banos, au sud de Manille le 8 novembre 2013.

Le super-typhon Haiyan, le typhon le plus puissant au monde cette année et peut-être même le plus puissant qui ait jamais frappé et meurtri le pays, le centre des Philippines, a coupé les lignes électriques et emporté les maisons dans le souffle, forçant des millions de personnes à fuir vers un lieu plus sûr.

Dans le sillage du typhon Haiyan, l’Œuvre d’entraide de l’Église évangélique méthodiste (UMCOR) se mobilise activement pour répondre à cette catastrophe naturelle, la dernière en date et la plus importante d’une série de catastrophes à frapper les Philippines au cours des douze derniers mois.

Bien que le nombre de morts précis ne soit pas encore déterminé, il est clair que les destructions et les ravages provoqués par le typhon Haiyan, connu localement sous le nom de Yolanda, sont massifs. Haiyan s’est abattu sur les Philippines, le mardi 8 novembre

Le Secrétaire général adjoint du Bureau chargé des catastrophes naturelles au sein de l’UMCOR, le pasteur Jack Amick et Ciony Eduarte, directeur du Bureau de l’UMCOR aux Philippines, ont travaillé ensemble à l’élaboration d’une réponse appropriée et stratégique. L’UMCOR fait des plans pour remédier aux lacunes dans la distribution des secours aux sinistrés et aller là où le besoin est le plus grand. « Notre objectif », a déclaré Eduarte « sera d’atteindre les victimes qui n’ont pas encore reçu ce qu’il leur faut pour satisfaire leurs besoins fondamentaux ».

L’UMCOR distribuera de la nourriture ainsi que des comprimés pour purifier l’eau. L’UMCOR prévoit d’aider quelque 1 000 familles. Dans les prochaines semaines, l’UMCOR va commencer à évaluer la viabilité de projets de réhabilitation à long terme.

« Ce fut une tempête extrêmement destructrice », a noté Amick, « et l’UMCOR est bien positionnée grâce à son bureau aux Philippines pour jouer un rôle important dans les efforts de reconstruction à long terme ».

Le GBGM (The General Board of Global Ministries, le Conseil mondial de la mission de l’EEM) dont l’UMCOR fait partie, a confirmé que l’ensemble de ses missionnaires aux Philippines sont en sécurité.

Le Secrétaire général adjoint de l’UMCOR, la pasteure Denise Honeycutt, s’est entretenu par téléphone ce matin avec les trois évêques des Philippines, qui participent au Conseil des évêques réunis à Junaluska, Caroline du Nord.

Elle a assuré les évêques des prières continues de l’Église alors que les ressources sont mobilisées pour aider les personnes touchées par la tempête. « L’UMCOR sera avec vous pendant que vous prenez soin de ceux de votre pays qui ont tant souffert », leur a dit Honeycutt dans un courrier rédigé suite à leur conversation.

Les dons recueillis à cette occasion seront utilisés en totalité pour venir en aide aux personnes en détresse.

Précision

Envoi des dons en France :

Par chèque libellé à l’ordre de l’EEM — Connexio adressé à : Madame Pascale MEYER, 7 rue de l’Avenir

F- 67800 Bischheim

(Avec mention expresse : « Connexio/Philippines »)

Sources : SEL/MEDAIR/UMCOR/EEMNI

Actu

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014