Appel à un front commun pour défendre le christianisme métropolite Hilarion Alfeyev

Un constat : les chrétiens font l’objet d’attaques partout dans le monde. Mieux vaut pour eux avancer unis que divisés pour défendre la foi chrétienne mise en cause, telle est la substantielle moelle du message de ce prélat russe.

Le métropolite Hilarion Alfeyev, archevêque de l’Église orthodoxe russe et chef du département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, a souligné la nécessité pour tous les chrétiens de tous bords «… à constituer un front commun pour défendre le christianisme dans tous les pays où il est marginalisé ou persécuté. En Europe et en Amérique, nous constatons une pression croissante des représentants du laïcisme et de l’athéisme militant qui tentent d’expulser le christianisme de l’espace public, d’interdire les symboles chrétiens, de détruire la conception chrétienne traditionnelle de la famille, du mariage en tant qu’union d’un homme et d’une femme, de la valeur de la vie humaine de la conception à la mort naturelle.

Dans d’autres parties du globe, l’existence même des églises chrétiennes est menacée. Dans les pays où se déroule le soi-disant « Printemps arabe », des millions de chrétiens souffrent d’une grave persécution. Certains ont dû quitter des lieux où ils habitent depuis des siècles […] De sévères persécutions contre les chrétiens se poursuivent en Égypte, en Libye, en Afghanistan, au Pakistan, au Nigeria, en Inde, en Indonésie et dans beaucoup d’autres pays au Proche-Orient ou ailleurs.

Nous sommes profondément préoccupés par la catastrophe humanitaire qui se manifeste en Syrie où des militants islamistes cherchent à s’emparer du pouvoir politique avec l’aide de certains pays occidentaux. Partout où ils arrivent au pouvoir, les chrétiens sont persécutés ou exterminés. Les communautés chrétiennes en Syrie et dans d’autres pays du Proche-Orient crient au secours alors que les mass media occidentaux, en grande partie, ignorent leurs cris, et que les politiciens préfèrent fermer les yeux sur cette vague de persécution sans précédent ».

Ce prélat orthodoxe estime opportun pour les chrétiens d’« élever la voix pour défendre la population chrétienne et l’héritage chrétien du Proche-Orient » et d’« attirer l’attention des responsables politiques, des institutions internationales et des mass media sur cette tragédie humaine qui est en train de se dérouler. Ce n’est qu’en unissant nos forces que nous serons capables de protéger la foi chrétienne, de surmonter la crise actuelle et de donner une nouvelle impulsion à notre mission commune de nouvelle évangélisation pour que le monde croie (Jn 17.21) ».

Source le Salon Beige

Actu

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014