Festival de Codognan 2012

Retour sur le Festival de l’année à Calvisson, fin août avec son principal moteur : le pasteur Pascal Maurin.

Pascal Maurin, pasteur

Objectifs

Se faire tout à tous pour annoncer l’évangile, c’est bien là notre but premier dans ce monde audio-visuel où l’esthétique et l’image priment. Dans la Bible, nous voyons que la musique a sa place et qu’elle est un véritable vecteur de la parole de Dieu.

Dès lors, les grandes lignes du Festival sont claires : la musique pour évangéliser, la musique pour rencontrer le Christ, la musique comme moyen d’adoration et de prière.

Le but de la mission était de permettre à un large public de découvrir ou de redécouvrir la foi, transmettre ce merveilleux message de paix et d’amour, mais d’une manière « différente ».

Sur le terrain

Nous avons osé sortir de notre zone de confort pour aller à la rencontre du prochain, distribuer et semer sans compter : 1 200 journaux d’évangélisation « J316 », 13 000 flyers, 800 A6, affiché 450 A3, 100 A2, 200 A4, offert des Cd Audio-vie, évangiles, etc., en toute occasion, favorable ou pas (2Ti 2.4).

Les matinées d’évangélisation avec Auderset (dessinateur) et Chyc Polhit (humoriste) au marché de Sommières ont eu un réel succès. Le constat est clair, la grande créativité de ces artistes fut précieuse pour annoncer l’évangile. Les gens s’arrêtaient sans hésitation et entamaient facilement la conversation avec nous. Ces jeunes artistes chrétiens confirmés étaient heureux d’annoncer l’Évangile tout en exprimant leur talent.

Notre but était de faire de la pré-évangélisation et plus si l’occasion nous était donnée dans cette région marquée par le réveil méthodiste. Dès à présent, nous ne faisons pas qu’exister ou survivre mais nous faisons bel et bien partie du paysage de la région.

Bons retours

Sachons nous réjouir de la bonne fréquentation de l’ensemble des soirées et des rencontres l’après-midi, mieux fréquentées que les autres années. De l’intérêt porté par « Dieu Tv.com » et la radio « free live » pour le festival. Réjouissons-nous des nouveaux contacts, des nouvelles consécrations de chrétiens lors des cultes, de ceux qui disent avoir beaucoup reçu pendant ces 10 jours de campagne d’évangélisation. Des moments remplis d’émotions, comme les retrouvailles extraordinaires du chanteur Jerry avec sa sœur perdue de vue depuis 30 ans. Des répercussions positives du Festival dans notre région et églises

Des frères et sœurs qui se sont investis sans compter dans les diverses tâches et ouvert leur maison avec joie aux artistes et participants… Voilà bien de quoi se réjouir dans le Seigneur.

L’an prochain

Prendre le risque de faire le pont entre la musique, dans tous ses styles, et la foi, n’est jamais simple, mais cela ne nous empêche pas de penser à l’année prochaine. Prions le Seigneur pour qu’Il nous conduise dans ses œuvres et croyons qu’avec Dieu nous pourrons faire des exploits (Ps 108.13, 60.12). « Quant à ceux qui ne croient pas à l’impossible ils sont priés de ne pas déranger ceux qui y croient » (auteur inconnu).

Sur le net, le témoignage de quelques acteurs de cette évangélisation de masse.

ILS ONT DIT

J oëlle
Un festival, vécu avec plein de rencontres en toute simplicité à tous les niveaux, avec les artistes, et les participants. J’ai été agréablement surprise par la convivialité, l’organisation qui permet un très bon relationnel et d’exécuter les tâches avec joie. J’ai découvert des artistes de qualité, et des conférences enrichissantes, et le tout avec l’Esprit de Dieu ! À quand le prochain ?

Marinette Kenner

Alors !!!! il y aurait tant de bonnes choses à dire ainsi que des remerciements car nous en gardons un très bon souvenir. Merci à Mickaël et Monique de nous avoir laissé nous rafraîchir dans leur piscine. Merci à Claire-Lise et son mari pour l’accueil qu’ils nous ont donné, ils sont des témoins de l’amour de Dieu et nous le partagent, encore merci à vous. Pour tous ces moments de communion fraternelle avec les uns et les autres qui ont été très enrichissants. Cette année j’ai apprécié la bonne entente de toute l’équipe et l’amour des frères et des sœurs.
Malgré certaines difficultés nous pouvons dire que « PAPA » prend soin de nous. Nous remercions le Seigneur pour toute cette jeunesse qui se lève pour Lui et de voir combien Il a déposé de talents dans chacun, pour Sa Gloire. ET UN GRAND BRAVO A PASCAL ET NICOLE POUR LEUR AUDACE.

Luc Pinhede, 58 ans, gendarme retraité

L’éclectisme artistique m’a surpris ! L’unicité de l’Évangile en ressort grandi. Je suis intéressé par l’humour, j’ai découvert des formes nouvelles de cet art avec délice. N’y voyez pas malice, le malin a besoin d’adversaires avertis comme Auderset par exemple. Merci aux organisateurs de prendre le risque de la confrontation.

Emmanuel

4e festival. Content d’y avoir participé, de l’installati on au démontage et rangement. Onze jours ! Ce fut un peu long pour tenir la distance. C’est une action d’évangélisation, l’Évangile est annoncé, la parole est semée !… Pour les soirées, un peu de mon avis : l’humoriste, super ! Le conteur très bien ! Le premier rappeur haïtien, bon message. Jessica a apporté la chaleur antillaise. Le dernier groupe gospel, très profond !

C’est ce que j’ai le plus apprécié personnellement, vous êtes peut-être d’un autre avis ? Mais l’ensemble en général s’est bien passé.

Les stands avaient bien leur place dans cette action.
Nous avons vécu tous ensemble la communion fraternelle avec ses hauts et ses bas, nous ne sommes pas parfaits !

Nous avons, du mieux que chacun a pu, glorifié le Seigneur.

Philippe Brill

En ce qui concerne le festival
- bonne diversité au niveau des artistes le soir
- bonne présence de partenaires
- dans un cadre très agréable
- très bien l’étude biblique et le moment de prières le matin (primordial même).

Katelle Kandja

C’était un très bon moment de retraite pour moi. J’ai été, si je peux dire, restaurée. Que le Seigneur continue à faire son œuvre ! Merci, et soyez bénis pour ce que vous faites.

La vie de nos églises

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014