Oh que j’habite en ta maison, mon Dieu !1

Précédent

Je ne demande qu’une chose au Seigneur, mais je la désire vraiment : c’est de rester toute ma vie chez lui, pour jouir de son amitié et guetter2 sa réponse dans son temple.3

Patrice Vergin, pasteur

Quand le désir de spiritualité authentique prend vie, quelle incidence a-t-il sur sa vie en Église ? Réponse de Patrice Vergin.

Former un seul corps4

Peut-on « trouver une soif plus grande de la maison de Dieu, un désir plus ardent de la proximité de l’arche et de l’habitation de l’Éternel » ?5

Le désir du psalmiste6 m’interpelle : Demander, rechercher, habiter, regarder, admirer7

Ce simple et sain désir d’être en présence de son Seigneur, dans sa maison, chez Lui, dans le lieu où se trouvent les fidèles8. « Il ne s’agit pas d’aspirer au sacerdoce ou aux privilèges du lévite, mais de jouir de la présence constante de Dieu. Se préoccuper de la personne et de la volonté de Dieu, c’est là l’essence même de l’adoration, ainsi que de la condition de disciple »9.

Habiter la maison du Seigneur, c’est être certain de sa présence, parce que dans le Temple, Dieu est là. « Cette présence ne dépend ni de la foi, ni des sentiments du psalmiste, mais c’est la foi et les sentiments du psalmiste qui dépendent de cette présence. C’est pourquoi, ce qu’il demande avant tout et même l’unique chose qu’il espère, c’est de demeurer dans la maison du Seigneur tous les jours de sa vie. C’est son unique assurance. Là il verra la splendeur et la beauté du Seigneur qui fait disparaître toutes les ténèbres et met en fuite tous les méchants »10. « Le Seigneur11 est la lumière du salut, la force de la vie du fidèle, il n’y a pour lui aucune crainte. Sa confiance est basée sur ceci qu’il n’a d’autre désir que d’habiter dans la maison du Seigneur. Il est ainsi élevé au-dessus de ses ennemis »12.

Un seul corps formé de pierres vivantes

Mais que peut bien signifier aujourd’hui habiter la maison du Seigneur ? Le Temple n’est plus, les fidèles ne peuvent pas tous y habiter, Jérusalem est loin…

Jésus leur répondit : ''Détruisez ce temple et en trois jours, je le relèverai.'' Alors les Juifs lui dirent : ''Il a fallu quarante-six ans pour construire ce temple et toi, tu le relèverais en trois jours ?'' Mais lui parlait du temple de son corps. Aussi, lorsque Jésus se releva d’entre les morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait parlé ainsi, et ils crurent à l’Écriture ainsi qu’à la parole qu’il avait dite13.

« Habiter la maison du Seigneur, c’est vivre de la vie du Ressuscité, comme un membre de son corps14, comme les pierres vivantes de ce Temple spirituel »15 : Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les humains, certes, mais choisie et précieuse aux yeux de Dieu. Vous-mêmes, comme des pierres vivantes, construisez-vous pour former une maison spirituelle16, un saint sacerdoce, afin d’offrir des sacrifices spirituels, agréés de Dieu, par Jésus-Christ17.

Pierre vivante, quel paradoxe ! « Vivant et vivifiant, une caractéristique essentielle de la vie.

- Pour l’esprit grec, c’est la faculté que cette pierre a de communiquer, de se reproduire »18.

  • « Pour le croyant, cela signifie avoir la vie éternelle de Christ et être unis à Lui. C’est aussi ne pas se contenter de l’adorer ou de le prier, car nous sommes joints en Lui en tant qu’éléments d’une structure spirituelle dont le Seigneur19 est la pièce maîtresse »20.

Pierres et moi

La vie n’est pas simple et les épreuves ne manquent pas, alors comment garder courage ? Peut-être suis-je tenté de me protéger en me réfugiant dans ma maison : m’isoler, devenir pierre inerte…

Vivre l’Église, c’est œuvrer dans le corps, c’est voir dans celui-ci le Seigneur en action, au travers les autres pierres, les autres frères et sœurs.

Vivre l’Église, me pousse vers l’autre. C’est apprendre, avant tout, à vivre en communauté fraternelle et de surcroît sortir de l’égoïsme qui m’entoure, de la solitude, de la marginalisation. « Il est vraiment nécessaire que tous soient rassemblés, et conjoints par charité mutuelle, afin qu’Il se fasse une maison de tous »21.

Vivre l’Église, ne devient pas pour moi une charge, mais « c’est accepter les moyens de la grâce que le Seigneur utilise pour me rencontrer »22 et me secourir.

Prière : « Seigneur, je veux placer devant toi mon engagement dans le corps et guetter ta réponse. — 

____

Notes

1    Th. De Bèze Les Psaumes de David p. 66

2    Mot dont le sens est disputé : Sens habituel faire des recherches… par la prière, autre sens réfléchir à (cf Pr20 : 25)

    LXX. Επισκεπτεσθαι regarder, considérer (Les Psaumes, aide à la lecture cursive p. 25)

3    Ps 27.4 : Traduction Bible en Français Courant, Société Biblique Française 1997

4                                                En hébreu, '' habiter '' et '' maison '' proviennent de la même racine : בת 

5    JG. Bellett Courtes méditations sur les Psaumes p. 48 

6    Psaume de David, délivré d’un grand danger

7    Verbes traduits de la Biblia Hebraïca Stuttgartensia

8    Note de la BFC, 1997 : L’auteur du psaume distingue ici le sanctuaire où n’entraient que les prêtres, et '' la maison de Dieu'' au sens large (chez toi), qui comprenait en plus les cours entourant le sanctuaire et où pouvaient entrer les fidèles. Voir 1R 6.

9    D. Kidner Psaume I p. 134

10    A. Lelièvre – A. Maillot Les Psaumes 1 à 75 p. 216

11    L’auteur préfère traduire le tétragramme sacré '' Adonaï '', par Éternel

12    H. R. Aide mémoire pour sévir à l’étude des psaumes p. 21

13    Jn 2.20-22 – Traduction Œcuménique de la Bible 1988

14    Rm 12.4-5 ; 1C.12.12-29

15    Méditons les Psaumes Tom 1 p.38

16    Oïkos : '' Habitation '', mais aussi '' maisonnée '' ou plus largement '' peuple ''

17    1Pi 2.4-5 : Traduction Nouvelle Bible Second

18    S. Bénétreau La première Épitre de Pierre p. 119

19    Comprendre Jésus

20    J. Mc Arthur Les Épîtres Générales et l’Apocalypse p. 550

21    J. Calvin Commentaire Bibliques : Épîtres de Pierre p.107

22    J. Wesley Règles Générales : Les Moyens de la grâce

Méditation

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014