Ailleurs comment ça se passe ?

Agen

L’EEM d’Agen a pour habitude de se réunir le mardi après-midi pour un temps de prière et de partage. Les participants font part des raisons qui les motivent avec un enthousiasme non dissimulé.

Mais pourquoi se réunit-on le mardi après-midi ?

  • « La réunion de prières ? C’est l’activité la plus importante de la vie de l’église ; tout commence par la prière, les autres activités en dépendent ».
  • « C’est le poumon de l’église ».
  • « On se réunit pour louer Dieu », « pour lui dire notre reconnaissance ».
  • « Au sein de notre groupe, je me sens plus libre d’échanger ».
  • « Il est plus facile dans ce contexte de faire part de ses expériences avec le Seigneur ».
  • « Nous y vivons une communion plus approfondie et plus intime ; des liens forts se créent ».
  • « On apprend à se connaître ».
  • « On prend conscience de la portée communautaire de la prière».
  • « On porte les fardeaux les uns des autres devant Dieu ; cela permet de s’intéresser aux autres », « et en particulier des chrétiens persécutés », « mais aussi des malades ».
  • « On porte devant Dieu les projets de l’église ».

Avec l’habitude de vivre cette rencontre, on en oublierait toutes ces raisons qui font de ce moment un temps essentiel, tant dans la dimension fraternelle que dans la communion avec le Seigneur.

Calvisson

La pratique des classes déborde sur toutes les dénominations, ses vertus sont reconnues de tous côtés. En embarquant dans les classes, on ne perd pas le Nord, on avance avec un GPS certifié (Groupe de Prière et de Soutien). Ici un article publié dans la presse régionale sur une expérience en cours au sein de l’EPUdF.

Calvisson: l'Eglise protestante unie renoue avec la tradition des groupes de maisons

Midi Libre

13/03/2014, 14 h 00

Le temple n'est plus le seul lieu de rassemblement.

Depuis que l'Église est née, à Pentecôte, les croyants se réunissaient en assemblées, mais aussi dans les maisons, en plus petits groupes. Ils se regroupaient pour se soutenir et s'encourager.

Ces groupes de croyants formaient le noyau de base de l'église primitive.
C'était souvent un moyen de poursuivre une vie de foi dans les persécutions.
Aujourd'hui, l'Église protestant unie a relancé des réunions, qui peuvent revêtir deux formes: les rencontres ponctuelles et les groupes de maisons.
Les rencontres ponctuelles s'organisent à l'occasion de la venue dans un village d'un pasteur, d'un visiteur, ou simplement pour faire connaissance.
On se regroupe chez l'un ou chez l'autre, pour le plaisir de partager un texte biblique, ou simplement d'un moment d'échange fraternel.
Cela peut parfois être le point de départ d'un groupe de maison.
Le groupe de maison réunit des gens de proximité chez l'un d'entre eux, pour leur permettre de vivre l'Église différemment, en créant un lien entre ceux qui habitent dans un quartier ou un village, dans une dynamique spirituelle et fraternelle.
Un film, un livre, un thème peuvent être l'occasion d'un partage riche et fructueux, dans un contexte de dispersion en de nombreux villages.
Tout dépends d'une personne ou d'une famille, qui décide d'inviter voisins et amis.
Déjà, dans quelques villages, des rencontres ont rassemblé quelques voisins chez l'un d'entre eux.
Comme le constate le pasteur Jean-Pierre Gardelle: «ce sont de petites semences, mais Dieu seul sait les moissons qu'elles permettront!».

Les classes, c’est classe !

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014