Omniprésence, omnipotence et omniscience du Saint-Esprit

Dieu oublié

Francis Chan avec Danae Yankoski

En ce temps de Pentecôte, Francis Chan évoque la figure du Saint-Esprit et son rôle majeur dans nos vies tant personnelles que communautaires. Autant nous en souvenir et en tirer toutes les conséquences ! Extraits du livre « Dieu oublié » publié aux éditions BLF.

Si l’Esprit-Saint habite en vous, un certain nombre de choses devraient faire partie de votre vie. Je vais en exposer plusieurs, mais ne vous contentez pas de les survoler comme on lit une liste de courses.… J’ai éprouvé tant de joie à prendre chacune de ces promesses à la lettre, à les méditer et à les réclamer. Prenez le temps de vous arrêter sur chacune d’entre elles. Réfléchissez à la façon dont chacune se manifeste dans votre vie. Et si l’une ou l’autre ne s’y manifeste pas, prenez un moment pour demander à Dieu d’accomplir cette promesse spécifique !

  • L’Esprit nous aide à nous exprimer dans une situation délicate, lorsque nous devons témoigner (Mc 13.11 ; Lc 12.12) ;
  • Le Conseiller nous enseigne et nous rappelle ce que nous devons savoir et nous remémorer. Il est notre réconfort, notre soutien et notre force. Il nous guide dans la direction où nous devons aller (Ps 143.10 ; Jn 14 à 16 ; Ac 9.31 ; 13.2 ; 15.28 ; 1Co 2.9-10 ; 1 Jn 4.6-8) ;
  • Nous recevons de l’Esprit la puissance pour être témoins de Dieu jusqu’aux extrémités de la terre. C’est l’Esprit qui attire les gens à l’Évangile. C’est l’Esprit qui nous équipe avec la force dont nous avons besoin pour accomplir les plans de Dieu. Le Saint-Esprit attire non seulement les incroyants à Dieu, mais il attire aussi les croyants plus près de Jésus (Ac 1.8 ; Rm 8.26 ; Ep 3.16- 19) ;
  • Nous mettons à mort les mauvais désirs de la chair par la puissance de l’Esprit. Celui-ci nous libère des péchés dont nous ne pouvons pas nous débarrasser de nous-mêmes. C’est un processus de toute une vie, commencé lors de notre conversion et mené à bien avec le Saint-Esprit (par ex. : Rm 8.2) ;
  • Par l’Esprit, nous avons reçu un esprit d’adoption qui nous permet de vivre une intimité avec le Père plutôt qu’une relation fondée sur la crainte et l’esclavage. L’Esprit témoigne que nous sommes ses enfants (Rm 8.15-16) ;
  • Le Saint-Esprit convainc de péché. Il le fait pour nous permettre d’entrer dans une relation nouvelle avec Dieu. Il le fait aussi tout au long de notre pèlerinage de croyants dans cette vie (Jn 16.8 ; 1Th 1.5) ;
  • L’Esprit procure la vie et la liberté. Là où est l’Esprit, il y a la liberté. Plus de servitude ni d’esclavage. Dans notre Inonde infesté par la mort, c’est une vérité profonde qui pointe vers une véritable espérance (Rm 8.10-11 ; 2Co 3.17) ;
  • Par la puissance du Saint-Esprit, nous débordons d’espoir, car notre Dieu est un Dieu d’espoir. Et il remplit ses enfants de « toute joie et de toute paix » (Rm 15.13) ;
  • En tant que membre de la communauté du royaume de Dieu, chacun de nous reçoit une manifestation de l’Esprit dans sa vie pour l’utilité commune. Nous avons tous quelque chose à offrir à cause de ce que l’Esprit nous accorde (1Co 12.7) ;

Le fruit qui se manifeste lorsque nous sommes conduits par l’Esprit de Dieu est : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. Ces actions et attitudes caractériseront notre vie quand nous laisserons l’Esprit nous faire grandir et nous modeler. L’Esprit nous sanctifie (2Co 3.18 ; Ga 5.22-23).

Extraits de « Dieu Oublié », p. 62-64, publiés avec l’aimable autorisation des Éditions BLF - www.blfeurope.com »

Méditation

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2014