Portes-Ouvertes : le point sur la persécution des chrétiens dans le monde


L'Alliance évangélique mondiale prend la défense des chrétiens  et autres persécutés en Irak

L’Alliance évangélique mondiale plaide en faveur de l’intervention en Irak pour sauver la vie menacée des chrétiens et des autres minorités

La Commission de Liberté Religieuse (RLC) de l’Alliance évangélique mondiale (AEM/ WEA) parraine ce rapport; Cette analyse vise à aider les individus et les groupes du monde entier qui prient et agissent sur les questions de liberté religieuse. L’AEM a un statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies. Ce rapport a été préparé et rédigé par Fernando Perez, sous la supervision du Directeur exécutif de l'AEM-RLC, Godfrey Yogarajah. Extraits

——————————————«Le monde n'a pas vu un mal semblable à celui-ci depuis une génération ». C’est ainsi que le porte-parole national des chrétiens irakiens aux Etats-Unis a décrit les atrocités terroristes commises par l’EIIL au nord de l'Irak, qui incluent la décapitation d’enfants, de leurs mères et de leurs pères, et l’obligation à fuir pour la quasi-totalité des chrétiens de la région. Alors que les Etats-Unis ont repris l'action militaire en réponse à la crise en Irak, son engagement paraît mitigé et ne correspond pas à l'ampleur de la souffrance et des menaces potentielles.

« Ils procèdent systématiquement à la décapitation d’enfants, de mères et de pères ... Il y a en fait un parc à Mossoul où ils ont décapité des enfants et mis leurs têtes sur des pics », selon Mark Arabo, le porte-parole des chrétiens irakiens, dans sa déclaration à CNN. «Ce sont des crimes contre l'humanité. Le monde entier doit s'unir. Cela déborde de beaucoup une communauté ou une confession ... Ils commettent les pires des horreurs qu’on puisse imaginer ».

Pour évaluer la situation, le vicaire épiscopal de l'Irak, Canon Andrew White, a récemment visité la ville de Qaraqosh, dont l’EIIL a pris le contrôle tout comme beaucoup d'autres villes et villages. « La majorité des 50 000 habitants de la ville ont fui, craignant d’être massacrés comme les autres chrétiens dans cette région. Les terroristes, dans un autre acte de sacrilège, ont établi leurs bureaux administratifs dans les églises abandonnées », a-t-il déclaré, selon Catholic Online.

Le Patriarche chaldéen Louis Sako de Bagdad en a appelé à « l'aide internationale et à une armée professionnelle, bien équipée », affirmant que la situation « va de mal en pis ».

....« Ces terroristes ont été particulièrement barbares envers les minorités religieuses, y compris les chrétiens et les Yézidis », a déclaré M. Obama.

Quelque 50.000 personnes appartenant à la minorité ethnique Yazidi,  comme les chrétiens, ont été forcés de fuir leurs villages et sont maintenant pris au piège dans les montagnes Sinjar avec les hommes de l’EIIL qui les entourent....

L’EIIL a pour agenda de créer un califat dans le Moyen-Orient et au-delà. Le groupe a déjà pris le contrôle d'un territoire adjacent comprenant une grande partie du nord-ouest de l'Irak et de la Syrie orientale, et y a décrété un califat. La Jordanie, le Liban et d'autres pays pourraient être ses objectifs dans un proche avenir, ce qui provoquerait une catastrophe stratégique pour les États-Unis.

L’EIIL, un groupe sunnite qui était précédemment connu sous le nom d’Etat islamique d'Irak et du Levant, a recruté des milliers de combattants ayant des passeports européens et américains, ainsi que des personnes du monde arabe et du Caucase. Et il a commencé à collecter des fonds auprès de gens riches des pays du Golfe arabe, le Koweït, le Qatar et l'Arabie Saoudite, qui sont tous des alliés des États-Unis, comme Josh Rogin, journaliste du Daily Beast, l’a récemment écrit.

« Tout le monde sait que l'argent transite par le Koweït et qu’il vient du Golfe arabe », comme le disait Rogin citant Andrew Tabler, chercheur principal à l'Institut d’études pour le Proche-Orient de Washington. « Le système bancaire du Koweït et ses bureaux de change ont longtemps été un énorme problème parce qu'ils étaient un important moyen de transmettre de l'argent à des groupes extrémistes dans la Syrie et l'Irak d’aujourd’hui ».

Il n'est pas difficile de prévoir le retour de combattants étrangers de l’EIIL « à la maison » et qu’ils menacent de l'intérieur la sécurité de certains pays occidentaux, dont les Etats-Unis.

En outre, l’EIIL s’intéresse à une région qui est vitale pour les ressources énergétiques mondiales.

Plus que toute autre puissance étrangère, les Etats-Unis savent que le gouvernement irakien et son armée n'ont pas la capacité de vaincre l’EIIL. L’Irak est affligée par des divisions politiques et par une crise alimentée par des divisions sociales à caractère ethnique et religieuse.

.........

Les États-Unis doivent faire tout ce qu'il faut - avec le consensus de la communauté internationale - pour faire face à la menace croissante de l’EIIL. L'enjeu est la sécurité internationale et le coût humain du terrorisme promu par l’EIIL, les besoins énergétiques mondiaux et la vie des centaines de milliers de membres de minorités religieuses, notamment les chrétiens.

Traduction eemni

Alliance évangélique mondiale

L'ONG protestante Portes Ouvertes tenait sa conférence de presse annuelle à Paris le mercredi 7 janvier à 11h pour faire le point sur la persécution dont souffrent les chrétiens à travers le monde. Au même moment, deux terroristes armés de fusils d'assaut faisaient feu en rafales et abattaient 12 personnes chez Charlie Hebdo. Le lendemain, un autre terroriste faisait cinq autres victimes avant d’être neutralisé par la police.

Ces attentats ont ému à juste titre le monde entier, éclipsant l’attention des médias pour l’Index mondial de la persécution publié par Portes Ouvertes. Le sort des chrétiens persécutés dans le monde ne doit en aucun cas tomber dans l’oubli : « Pensez aux prisonniers, comme si vous étiez en prison avec eux. Pensez à ceux qu'on torture, comme si c'était vous qu'on torturait » (Hb 13.3).

Libertés en danger

Les libertés fondamentales sont en danger de par le monde et les atteintes n’épargnent aucun pays. Sur les 50 pays visés par l’Index figurent 40 pays musulmans. Cela signifie que les libertés (conscience, expression, religion) sont à défendre partout et pour tous.

Effet marteau ou étau

Par persécution, Portes Ouvertes désigne toute hostilité envers une personne en raison de son identification avec Jésus-Christ. Cette hostilité prend la forme de violences physiques et matérielles (effet marteau) que les médias rapportent volontiers, mais elle peut prendre aussi une forme plus insidieuse, parce qu’invisible (effet étau) : c’est toute l’oppression vécue au quotidien dans les différentes sphères de la vie sociale, familiale, professionnelle, dont on parle moins.

Avec ses équipiers et ses experts vivant au plus près du terrain, Portes Ouvertes a établi une nouvelle fois l’Index de la persécution 2015. Les chiffres de la persécution sont en nette augmentation, 5% de plus qu’en 2014. 


Les tendances

  1. POUR LA PREMIÈRE FOIS, TROIS PAYS EN ZONE NOIRE.

La persécution augmente encore et le pire semble ne jamais atteindre son paroxysme. La Corée du Nord est en tête de l’Index Mondial de Persécution depuis 2002. Elle est suivie de près par la Somalie et l’Irak. 

2. QUATRE CONTINENTS CONCERNÉS.

Afrique, Asie, Amérique, Europe : la persécution contre les chrétiens s’intensifie encore (une augmentation de 5% d'une année à l’autre) et s’étend même dans des pays à majorité chrétienne comme le Mexique (38e) et le Kenya (19e). On constate une nouvelle hausse des points de persécution attribués à chaque pays. En 2014 on totalisait 3019 points pour les 50 pays de l’Index Mondial de Persécution. En 2015, on atteint le nombre de 3170. 

3. L’EXTRÉMISME ISLAMIQUE : PRINCIPAL MÉCANISME DE PERSÉCUTION.

C’est le cas dans 40 des 50 pays de l’index, que ce soit une persécution violente ou d’oppression. Sur les 10 pays où les chrétiens subissent le plus de violences, 8 connaissent une radicalisation islamique : Nigeria, Irak, Syrie, Centrafrique, Soudan, Pakistan, Égypte, et Kenya (les deux autres pays sont le Myanmar et le Mexique). La violence est à la fois physique et psychologique : les croyants éprouvent des pressions de leur famille et milieu et souffrent de discriminations au quotidien.

4. DE PLUS EN PLUS DE CHRÉTIENS CHASSÉS DE CHEZ EUX.

De nombreux chrétiens ont dû fuir la persécution, créant un flot sans précédent de réfugiés et de déplacés internes vivant dans une extrême précarité. En Syrie, 40% de la population chrétienne a quitté le pays. Sur les 1,8 million de chrétiens que comptait le pays avant la guerre, 700 000 sont partis. En Irak, l’été dernier, 140 000 chrétiens ont été déplacés et 5 000 familles chrétiennes ont émigré. Au Nigeria, des milliers de chrétiens ont été chassés de chez eux par Boko Haram. En Erythrée, ils quittent le pays pour échapper à la prison. On assiste à une véritable épuration religieuse dans ces pays sous l'influence des islamistes.

5. LES CHRÉTIENS DE PLUS EN PLUS MARGINALISÉS SOCIALEMENT ET CULTURELLEMENT.

Cette année, le seuil d’entrée dans l’Index Mondial de Persécution est de 49 points de persécution (Koweït). L’année dernière, il était de 45 (Niger). Cette augmentation de points est en général liée aux pressions et discriminations familiales, sociales et culturelles vécues par les chrétiens au sein de leur société. Les 10 pays les plus touchés par ce type de persécution sont : la Somalie, la Corée du Nord, l’Afghanistan, les Maldives, l’Erythrée, l’Arabie Saoudite, le Yemen, l’Irak, l’Iran et la Libye. 

6. L’AFRIQUE DANS LA TORNADE.

C’est en Afrique et en particulier en Afrique sub-saharienne, que la persécution augmente le plus rapidement. Pour la troisième année consécutive, c’est un pays d’Afrique qui connaît la plus forte progression dans le classement. En 2013, il s’agissait du Mali, en 2014 de la Centrafrique et en 2015 du Kenya (de la 43ème place en 2014 à la 19ème en 2015). 

Les tendances pour l’avenir

Le danger du laïcisme intolérant : comme de nos jours, beaucoup de conflits proviennent de groupes religieux, on a toujours plus tendance à considérer le religieux comme dangereux et à le reléguer à la sphère privée. Les divisions et les clivages risquent de s'accroître dans la société.

L’effet à long terme de l’État islamique : avec le retour de djihadistes dans leurs pays d’origine se pose le risque d’attentats. Avec un effet positif peut-être : il se peut que les musulmans modérés vont défendre le droit des chrétiens de vivre leur foi. Ces paroles prononcées par Michel Varton, lors de la conférence de presse, à l’heure même où était commis l’attentat meurtrier contre Charlie Hebdo, n’en prennent que plus d’importance : un des terroristes est parti se former au Yemen.

Deux pays sont à surveiller, la Chine et l’Inde (qui représentent à eux seuls 40% de la population mondiale) : le gouvernement chinois ne sait pas quoi faire de cette église en pleine croissance (80/100 millions de chrétiens supposés). L’Inde compte à présent un gouvernement soutenu par un parti hindou extrémiste qui vient d’édicter une loi anti-conversion.

© Portes Ouvertes -Corée du Nord-affiche de propagande dans les rues de Sariwon 

Le dossier complet sous : eemni

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF / ENroute 2015