Billet du cabinet: Situation gagnant-gagnant

Do_089


Martin Streit 

Surintendant du district Suisse nord-ouest

Si nous nous préoccupions systématiquement de l'intérêt des autres et trouvions à chaque fois un accord qui augmente les gains de chacun, nous jouerions gagnant-gagnant !

« Super ! C’était vraiment la toute bonne affaire ! »  Quelle satisfaction lorsque des partenaires en affaires peuvent s’exprimer ainsi après avoir réussi quelque chose ensemble.

J’ai déjà vécu quelques fois ce genre de situation, par exemple lors de la vente d’une chapelle. La paroisse était d’accord de vendre et heureuse de savoir que l’acheteur permettait à une jeune communauté chrétienne de continuer à utiliser ces locaux.  

On sait depuis longtemps qu’il serait bon qu’en affaires, un accord débouche sur une situation gagnant-gagnant. Ce n’est qu’ainsi qu’on aura la garantie qu’une relation de confiance durable et positive pourra s’établir.

Objectif

Une idée intéressante dans notre monde globalisé, plein de réfugiés, régi par les règles des relations commerciales et de la société de consommation. 

Dans notre petit monde de l’EEM, les occasions ne manquent pas de parvenir à travailler ensemble de cette façon-là, guidés par la volonté commune d’arriver à une situation gagnant-gagnant. Cet objectif n’a bien sûr rien à voir avec la recherche d’un compromis boiteux ou avec un retrait unilatéral. Chacune et chacun apprécie de savoir que ses idées sont trouvées bonnes et sont intégrées dans une solution porteuse d’avenir. En ce qui me concerne, trouver des solutions ensemble ne signifie pas seulement que l’autre ne soit pas désavantagé ; il faut qu’il y ait aussi création de valeur, au sens de 1+1 = 3

De quoi cette valeur ajoutée pourrait-elle avoir l’air ? Cela pourrait se traduire par le fait que dans une communauté, la grâce et la miséricorde vont croissant. C’est pourquoi les besoins de l’autre doivent nous intéresser, tandis que nous ne pouvons pas maintenir une position intangible.

Le combat de Jacob

Un exemple de l’Ancien Testament nous montre de façon exemplaire une situation gagnant-gagnant. Nous lisons dans Genèse, chapitre 32 : « Je ne te laisserai pas que tu ne m’aies béni.»  Jacob ne pouvait gagner le combat dans lequel il était engagé, et pourtant il a été béni par Dieu. Je vous souhaite la bénédiction de Dieu dans tous vos combats.

Traduction : Frédy Schmid

Extrait de l’agenda de l’évêque pour avril :  2-5 : Conférence annuelle provisoire Bulgarie-Roumanie, Schumen, Bulgarie ;  7-9 : Cabinet et pastorale, Varsovie, Pologne ;  16-19 : Conférence annuelle provisoire  Serbie-Macédoine, Monospitovo, Macédoine ;  23-26 : Conférence annuelle provisoire Hongrie, Budakeszi, Hongrie ;  à partir du 29 : Conseil des évêques, Berlin, Allemagne.

Toute remarque et tout courrier à propos d'ENroute sont à adresser à ENroute - Tous droits réservés © UEEMF 2015