Connexio: Églises froides, hospitalité chaleureuse en Pologne


Nicole Gutknecht, Secrétariat & Rencontres Connexio

Un groupe de touristes suisses de sept personnes a sillonné la Pologne en septembre dernier douze jours d’affilée. Durant cette période, il a visité seize églises, fait la visite guidée de trois villes et engagé personnellement la discussion avec beaucoup de monde autour d’un café, du thé et de gâteaux.

Le voyage de Rencontres Connexio a commencé à Cracovie dans le Sud et s’est poursuivi à Kielce, Wroclaw, Pabianice, Lodz, Iława, Ostróda, Elk et à Varsovie. La guide Regula Stotz et le surintendant général polonais Andrzej Malicki avaient préparé un programme varié: entre autres choses, le groupe est descendu au fond d'une mine de sel, a admiré, lors d’une excursion en bateau, la beauté du magnifique paysage des lacs de Mazurie et a été impressionné par le Musée juif de Varsovie. Mais le voyage avait pour objectif principal de connaître une variété d'églises locales.


Vénérables églises et absence de jeunes

L’EEM en Pologne

Population: 38,5 Millions
Superficie: 313’000 km2
Religion: catholique romaine (87%)
Communautés EEM:  37
Membres: 2221
Pasteurs: 23
Début du travail: 1920 (1895)

Connexio soutient les projets suivants

  • Salaires des pasteurs
  • Evangélisation et Information
  • Formation et mise en réseau des laïques
  • Travail parmi les enfants et les jeunes

Krzysztof et Ewa Wolnica, le couple pastoral à Wroclaw, ont reçu chaleureusement le groupe avec soupe chaude, salade et petits gâteaux. Ils vivent ailleurs qu’à l’église et ont tout apporté, parce que dans cette église il n'y a ni chauffage, ni eau courante. « Avant, quand nous n’avions pas de voiture, nous portions le tout dans des sacs à dos», explique Ewa.

La communauté est petite, elle est principalement composée d'hommes dont les épouses vont à l'Église catholique. Et comment arrivent-ils à occuper une église aussi grande ? Ce n’est guère pratique (sous l’angle du nettoyage des locaux, du chauffage, etc…) ! Après la guerre, l’EEM de Pologne a été invitée à s’occuper de congrégations protestantes. Depuis cette époque, elle est en possession de belles, de grandes églises, dont un très grand nombre devrait être rénové d’urgence.

De plus, l'église de Wroclaw a trinqué avec les inondations survenues à la fin des années quatre-vingt-dix. Pendant des mois, Krzysztof et Ewa ont nettoyé la boue, lessivé, repeint les murs. Récemment, ils ont délimité une petite partie dans l'église pour en faire maintenant l’« église d’hiver ». Ils aimeraient également commencer un travail avec les enfants mais sans toilettes ? Ewa et Krzysztof ont une autre petite communauté qui se réunit dans une maison privée. Une de ses familles a récemment émigré au Canada. Comme dans l'ensemble de la Pologne, nombreux sont ceux qui émigrent, surtout des jeunes, pour l'Allemagne, l'Angleterre, l'Irlande. « Pour une meilleure vie», dit Ewa.


Des rêves réalisés et à réaliser
 « Dans les villages et les petites villes, il est souvent plus facile d’implanter des églises», explique Andrzej Malicki. De bons contacts avec les politiciens locaux facilitent l’obtention par les communautés locales de l’EEM d’une subvention pour leur travail social. Mais là où les communautés grandissent, nombreuses sont les personnes qui s’engagent: une étudiante anglaise qui retourne presque chaque week-end à la maison pour jouer de l'orgue. Une femme plus âgée qui reçoit dans son petit salon toute l'assemblée, en hiver, tous les dimanches. Des pasteurs qui reconstruisent avec des bénévoles, un centre pour enfants et jeunes ou qui s’occupent de personnes dépendantes de l'alcool ou encore qui organisent des camps d'été avec environ 300 enfants.


Andrzej Malicki a déclaré: «Nous vous avons montré les côtés forts et faibles de l'Église. Je souhaite que l'ensemble de nos communautés évangélisent et s’engagent sur le terrain pour les nécessiteux. Dans certains endroits, cela marche très bien. Dans d'autres endroits, ça ne marche pas. À bien des égards, notre église est très faible ; Je prie pour une église forte ».

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2016