Conférence annuelle Suisse-France-Afrique du Nord à Münsingen / Interlaken (Suisse)

Conférence annuelle du 16 au 19 juin 2016

La Conférence annuelle 2016 axera ses travaux sur le thème de la communication de l’Évangile : « le salut comment le dire ? » Pour faire court, il y va de la foi, ou pour dire autrement : « le salut, allons à l’essentiel ! »

5e7a55c245


En plein centre 

Telle est la devise de la Conférence annuelle en 2016. Le logo comprend une pomme traversée par une flèche en allusion directe à Guillaume Tell : le 25 juillet 1307, dans le village d’Altdorf, Guillaume Tell tire avec succès un carreau d'arbalète dans une pomme posée sur la tête de son fils (Walter). Cet épisode jouera un rôle particulier le dimanche de la Conférence.

Mais à l’origine, la Conférence annuelle en 2013 a décidé d'approuver le « projet dit de « sotériologie ». Depuis, des membres de l’EEM se posent la question: «Comment pouvons-nous parler du salut à notre époque de façon à nous faire comprendre à des personnes étrangères à l’Église ? » Ce sera là le thème principal de la Conférence annuelle en 2016. Avec des témoignages de ce qui se vit dans les communautés locales, avec des exposés liminaires et des célébrations, les membres de la Conférence se poseront cette question: «Comment puis-je parler du salut et le rendre accessible aujourd’hui ? »

Jeudi soir, le 16.06.2016, débutera la Conférence annuelle par un grand moment de communion. Les célébrations de vendredi aborderont le sujet principal. Samedi, toutes les parties intéressées sont invitées à une journée riche en émotions dans la ville de Münsingen, pour découvrir, développer et expérimenter leur propre compétence en matière de communication.

Le dimanche festif de la Conférence annuelle se déroulera à Interlaken, au Théâtre des Jeux de Tell. Avec un programme pour enfants et un culte le matin, le spectacle des Jeux de Tell à Interlaken dimanche sera le point culminant transgénérationnel de la Conférence annuelle.

Conférence annuelle en 2012 à Münsingen


Les Jeux de Guillaume Tell en plein air à Interlaken (Suisse)

Réservez-vous déjà les dates suivantes: du jeudi 16 au samedi 18 juin 2016,  session de la Conférence annuelle à Münsingen, 19 juin 2016, dimanche de la Conférence  à Interlaken, site des Jeux de Tell.


Essayons ensemble de nouvelles choses - dès maintenant

La Conférence annuelle de l’Église évangélique méthodiste Suisse/France/Afrique du Nord qui se réunit du 16 au 19 juin à Münsingen et à Interlaken (dimanche) aura pour thème  « En plein centre ». Le groupe de travail en Sotériologie guidera la Conférence par ses idées et ses réflexions.

L'équipe a concentré ses travaux sur trois thèmes bibliques, qu’elle relie à trois maîtres mots guidant l’action:

- Shalom avec une convivialité diversifiée

- Réconciliation avec les arts martiaux

- Sanctification avec l'image de l'arbre

Le travail de réflexion s’articulera sur ces trois thèmes et les trois images inviteront à des expérimentations. Ce n’est pas parce qu’on multiplie les prédications que le langage gagne en efficacité. La Conférence annuelle ménagera elle-même de la place à de nouvelles expériences: Il est question de collecter ses propres expériences autour de ces thèmes et de ces images connexes. Une grande table de communion festive avec les membres de l’EEM et des habitants de Münsingen marquera donc le début de la Conférence annuelle.

Notre propre foi en Jésus-Christ grandit dans l’écoute, dans d’honnêtes discussions et dans de véritables rencontres. Alors s’établit la confiance dans les échanges. Et dans notre discussion, l'Évangile a aussi sa place.

Par conséquent, le vécu des membres de l’EEM jouera un grand rôle à la Conférence annuelle. Emprunter de nouveaux chemins, essayer autre chose, exige du courage. La Conférence annuelle et toutes ses communautés locales sont invitées en amont à avoir le courage d'innover, d’essayer d’être en route avec les autres, d'être créatif, de faire l’expérience de manière inhabituelle du shalom, de la réconciliation et de la sanctification et de partager aux uns comme aux autres les bonnes expériences ainsi que les expériences difficiles.

Si vous faites des expériences en rapport avec ces maîtres mots ou plus généralement sur le salut dans votre communauté, à votre travail, au sein de votre famille ou dans vos loisirs, vous êtes cordialement invité(e) à nous en faire part dès maintenant en amont de la CA et pendant sa session. Claudia Haslebacher, Stefan Moll ou Gere Luder seront heureux de recueillir votre témoignage. Le groupe sotériologie sur Facebook fournit un cadre propice aux discussions et expérimentations.

C’est ainsi que la Conférence annuelle va commencer à vivre - en amont de la rencontre proprement dite, en Afrique du Nord, en France, en Suisse.

Par ailleurs :  Si vous n’êtes pas membre de la Conférence, mais que vous voulez travailler sur le thème principal - et nous espérons que vous serez nombreux - réservez-vous le samedi, 18/6/2016 de 10h à 16h.


Le spectacle sur Guillaume Tell

Comme beaucoup de nations ou de peuples, la Suisse a aussi son mémorial fondateur, un récit qui nourrit le sentiment national de liberté et montre un tant soit peu peu de quoi est faite la conscience nationale de la Suisse en tant que nation. En Suisse, c’est l'histoire de Guillaume Tell et le serment du Grütli, - dont on dit qu'il aurait fondé la libération du pays de (la tyrannie de) dirigeants étrangers -, qui servent de récit fondateur.

La légende entourant Guillaume Tell, qui est devenu tyrannicide après une brutale provocation du dirigeant de l’époque et l'histoire relative au serment du Grütli, où trois cantons unissent leurs forces pour se révolter contre les oppresseurs des Habsbourg, sont - à côté d'une histoire d'amour - à la base de la pièce de Friedrich Schiller.


Le spectacle a été créé en 1804 plusieurs années après la formation de l’État moderne. Remarque: en 1789, l'Assemblée nationale française a proclamé la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Ce fut un acte révolutionnaire, non seulement en France à cette époque, mais aussi pour toute l'Europe. Et si Schiller dans sa pièce, Guillaume Tell, ne fait pas directement référence à la Révolution française, son texte est pourtant conçu comme révolutionnaire: Un thème majeur de ce drame est la tension entre la liberté individuelle et la solidarité humaine et le droit de résister à la violence injuste de l'État. C’était révolutionnaire non seulement dans la transition du 17ème au 18ème siècle - cela le reste encore aujourd'hui.

Si je devais résumer la pièce « Guillaume Tell », je dirai que les hommes, les nations, les groupes dans ce monde souffrent souvent de l'oppression, que les droits humains sont bafoués, et que le salut n’est pas seulement affaire individuelle, mais aussi affaire collective*.

La Conférence annuelle 2016 s’achèvera dimanche dans le Théâtre de verdure des Jeux de Tell à Interlaken. Des personnes engagées de l’EEM Interlaken sont déjà à l’oeuvre pour préparer le programme du dimanche. C’est une expérience inédite pour l’EEM que d’organiser une aussi grande manifestation dans un environnement naturel - mais sous une tribune couverte.

La journée du dimanche débute par un culte et un programme pour les enfants le 19/6/2016 à 10 heures. Après la pause déjeuner, l’EEM est invitée à assister à une représentation de la pièce "Guillaume Tell" de Friedrich Schiller. Le Comité directeur de l’EEM et les membres de l’EEM Interlaken se réjouissent d’accueillir beaucoup de monde.

Par ailleurs: même si le texte actuel ne fait mention que des hommes - les fortes personnalités dans cette saga sont des femmes.

Le District francophone en charge du programme le vendredi

La Conférence annuelle (CA) estime important de tenir ses réunions autant que faire se peut à la fois en français et en allemand. C’est un défi à relever, parce que la grande majorité des membres de la Conférence est germanophone. Il est par conséquent d’autant plus important d’inclure dès le début des pasteurs et des laïcs du District francophone au groupe charger d’organiser la Conférence.

Depuis octobre dernier, le pasteur Grégoire Chahinian fait partie du groupe préparatoire en charge du sujet principal. Les deux réunions de ce groupe ont été menées en français. Des membres de la Conférence issus de la partie francophone de la Conférence annuelle seront responsables de l’organisation des parties spirituelle et festive de la Conférence annuelle le vendredi: le pasteur Daniel Nussbaumer est chargé de la cérémonie de commémoration et de la présentation des nouveaux collaborateurs, le surintendant Etienne Rudolph, avec d'autres personnes seront en charge de la célébration jubilaire du vendredi soir et le pasteur Grégoire Chahinian apportera la méditation du vendredi matin.

Les aspects spirituels de toute la journée du vendredi seront marqués par l'image de l'arbre comme symbole de la sainteté.

Par ailleurs: le district francophone comprend 5 communautés en Suisse de langue française, 21 communautés en France, principalement en Alsace, dans le sud de la France et à Paris, et 1 communauté à Bruxelles, Belgique. Le surintendant Etienne Rudolph est à la tête du District depuis 2010.

• ndlr littéralement « l’affaire du monde de Dieu » dans le sens du monde que Dieu a aimé au point de donner son Fils (Jn 3,16).

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2016