Le N°122  2016 est en ligne




ACCUEIL & ENroute

Vous avez la possibilité d'accéder aux archives du mensuel ENroute depuis l'origine et du Messager chrétien depuis qu'il est en ligne (1998) à cette page

ENroute

TITRES N°122

N°122 EN PDF

Cliquez sur le lien pour télécharger le N°122 d’ENroute Juillet & Août 2016 en PDF (12,7 Mo, 20 pages)

+

Le complément CONNEXIO Rapport 2016 (1,6 Mo PDF, 16 pages) produit par le département mission et diaconie de l’Église évangélique méthodiste

Contact


Mise en ligne du mensuel francophone de l’Église évangélique méthodiste

Éditorial

Gardien de mon frère… réfugié

JP Waechter

Selon le HCR, 17 millions de réfugiés sont cantonnés dans des camps du monde entier, provisoirement, en attendant la résolution des conflits et des crises...  D’autres réfugiés affluent par milliers aux frontières de l’Europe, 40 000 sur les côtes italiennes depuis le début de l’année. Au lieu de les accueillir, l’Union européenne fait le choix de renvoyer les réfugiés dits illégaux à la frontière turque.  « L’égoïsme structurel de l’Europe repousse la vague migratoire hors de ses frontières » dénonce à juste titre le Pape François. La tentation de l’indifférence nous guette (cf la méditation de Venuše Černá).

Mais est-il permis à des chrétiens d’être insensibles plus longtemps au cris de ces réfugiés ? Même si nous nous défendons de pouvoir accueillir toute la misère du monde, nous sommes bel et bien établis gardiens de nos frères réfugiés.

Dans ce numéro, ENroute met en lumière la condition du migrant africain en Tunisie et Lybie avec le témoignage du pasteur Freddy N’zambe en fonction à Tunis.

Quant à la communauté méthodiste de Vienne, elle est passée à l’action, l’été dernier. Elle a pris l’initiative d’accueillir dans ses murs des familles de réfugiés, l’espace de quelques semaines. Son expérience vaut le détour et met en évidence que la foi authentique ne se gargarise pas seulement de mots mais se traduit aussi sur le terrain par des actions concrètes contre les maux.

Dieu ne demande qu’à verser son amour dans nos coeurs pour faire de nous les gardiens de nos frères réfugiés. Que nous le voulions ou non, notre responsabilité de gardiens est engagée pour ces personnes déplacées et réfugiées. 

La tâche nous semble insurmontable et nos moyens faiblement ridicules, incontestablement ! Mais le Christ Jésus a la faculté de multiplier les faibles moyens que nous lui remettons, à condition que nous sachions les lui remettre ! « Seigneur, fais-le. Je crois, Seigneur. Mais viens au secours de mon incrédulité !»


Sommaire du dernier En route en ligne

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2016