Carrefour des femmes France : Frustration, mon amie ? Le secret d’une vie fabuleuse !


Jane-Marie Nussbaumer

C’est le titre d’une conférence qui a été donnée dans la matinée de notre « Journée de formation-consultation » du 23 avril à Strasbourg dans le cadre du CFF (Carrefour des Femmes France).

Hélène Bonhomme avec Fabienne qui joue le rôle de la frustration !

Hélène Bonhomme, conférencière, est enseignante, rédactrice et maman. Elle est en recherche sur l'art d'être une maman qui aime sa vie au XXIe siècle. Au travers de livres, d'un blog, de conférences, elle donne pistes et conseils pour révéler la "fabuleuse" qui se trouve en chaque maman, ou plus généralement en chaque personne !

Pourquoi ce titre un peu provocateur ?

Livre et blog sur les « Fabuleuses au foyer »

Une femme est la plupart du temps appelée à « jongler » entre mille exigences : Travail, enfants, couple, maison, vie d'église, épanouissement personnel…

Cela peut s’avérer frustrant. Hélène pose le postulat qu’en chacune de nos frustrations une opportunité fabuleuse peut se cacher : permettre à Dieu de manifester sa grâce et de nous transformer !

En se basant sur l’histoire de Joseph dans Genèse 41 et 42, Hélène nous a conduites dans un parcours captivant et interpellant dont voici quelques points :

  • - Dans le songe de Pharaon, les vaches maigres ont mangé les vaches grasses. On a tous des bons et des mauvais jours, ne laissons pas les mauvaises choses dominer les bonnes choses !
  • - La famine qui a suivi le temps de l’abondance a été si forte que personne ne se souvenait de la prospérité. Ne laissons pas le mauvais, le difficile nous faire oublier le vécu positif et bienfaisant !
  • - Joseph, l’homme intelligent et sage a ordonné de faire des réserves de blé et de vivres pour que le pays ne soit pas détruit par la famine. Quand les pensées négatives nous envahissent, nous avons tendance à réduire à zéro le positif : minimisons le mauvais et maximisons le bon (amassons des réserves dans les périodes fastes !). Paul nous le recommande aussi au chapitre 4 de l’épître aux Philippiens : « Enfin, frères et sœurs, portez vos pensées sur tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est digne d'être aimé, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est synonyme de qualité morale et ce qui est digne de louange ».
  • - Gn 42.9 : « Joseph se souvint du rêve ». Nous aussi, nous sommes appelées à « faire mémoire », à se remémorer les choses passées « fondatrices », à ne pas oublier les bienfaits comme nous le rappelle aussi le Ps 103 : « Mon âme n’oublie aucun de ses bienfaits ! »

Dans un deuxième temps, Hélène a parlé plus précisément de la frustration qui parfois nous habite. Elle a fait une analogie avec l’épine dont parle Paul dans 2Co 12.7-10. Il a prié trois fois pour en être libéré, et Dieu ne l’a pas délivré, mais lI lui a dit « Ma grâce te suffit, ma puissance se montre vraiment quand tu es faible ! ».

Il s’agit donc « d’apprivoiser » sa frustration, de la considérer comme amie et pas comme ennemie, de « faire avec » plutôt que de la combattre. Pour que, comme Paul, nous puissions expérimenter la grâce de Dieu et la force de la faiblesse, la grandeur de la petitesse !

Puis, nous sommes restées un petit nombre à partager des informations sur le CFF : l’historique, nos liens avec le FNW et le mouvement méthodiste des femmes dans le monde, nos projets à courts et longs termes, etc.

En résumé, une rencontre conviviale clôturée par un bon goûter « alsacien » !

  La vie de notre Église 

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2016