Méditation - A la source de nos motivations

Venuše Černá, République tchèque

Notre société en quête du bien-être tombe de Charybde en Scylla dans l’insensibilité, pire dans l’indifférence envers les autres, dont les réfugiés. La méditation de notre sœur de République tchèque suggère un remède choc à cette mondialisation de l’indifférence : privilégier les intérêts d’autrui aux siens sur la base de l’enseignement biblique comme de l’exemple que Jésus nous donne, joignant le geste à la parole.

Venuše Černá (51)


« Ne profitez pas de votre prochain. C'est ainsi que vous me respecterez. Le SEIGNEUR votre Dieu, c'est moi. » Lv 25.17

« Ne faites rien pour passer devant les autres ou pour que les autres vous admirent, cela ne vaut rien. Au contraire, soyez simples et pensez que les autres sont meilleurs que vous » Phil 2.3.

Qu’est-ce qui me rend capable de ne pas profiter de mon prochain ? Quelle est ma motivation ? Pourquoi n’essayerai-je pas de commettre une injustice à son égard, pourquoi ne privilégierai-je pas mes propres intérêts aux siens ? Est-ce la crainte de Dieu ?

Nous pouvons lire ceci dans la Bible, par exemple, dans les instructions relatives à l'année sabbatique : « Une terre ne pourra jamais être vendue de manière définitive, car la terre m'appartient, à moi, le Seigneur, et vous serez comme des étrangers ou des hôtes résidant dans mon pays » Lv 25.23.

« Oui, les Israélites sont mes serviteurs ! Ils le sont, puisque c'est moi qui les ai fait sortir d'Égypte ! Je suis le Seigneur votre Dieu » Lv 25.55. Pour cette raison, ne te comporte pas injustement en face des serviteurs de Dieu et gère aussi avec soin la propriété de Dieu.

Voici la motivation que l'apôtre Paul attend de ses interlocuteurs. De la part des destinataires de ses lettres à Philippes, il attend une plus grande maturité. En première ligne, il ne fait pas appel à leurs craintes, ni à leur capacité de se garder de tout mal. Il cite en exemple un modèle qui vaut la peine d’être suivi : Jésus-Christ qui dans son humilité avait plus de considération pour nous que pour lui-même.

Seigneur, fais en sorte que ton amour répandu dans nos cœurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné motive et détermine nos relations. Amen.

Tiré de la brochure publiée à l’occasion du 60e anniversaire de la Conférence centrale « ADVENTSANDACHTEN ANLÄSSLICH DES 60-JAHR-JUBILÄUMS DER ZENTRALKONFERENZ VON MITTEL– UND SÜDEUROPA

2014 - Traduction JPW

Toute remarque et tout courrier à propos d'EN ROUTE sont à adresser à En route - Tous droits réservés © UEEMF 2016