La vie de notre Église et de nos oeuvres

CONFÉRENCE ANNUELLE

RESSOURCEMENT GARANTI

Compte rendu de la Conférence Annuelle de l'EEM Suisse / France 29/5-2/6/02 à Bâle

Sans conteste, la Conférence Annuelle 2002 (CA) Suisse/France/Afrique du Nord représentait pour les quelques 300 délégués pasteurs, laïques et invités une occasion hors pair de «ressourcement» par la qualité des échanges, la densité des débats en séance plénière et la profondeur des interventions.
Sous le signe de la connexio
La soirée d'ouverture était placée sous le signe de l'interconnexion qui nous lie et relie les uns aux autres au près comme au loin (Connexio, mission intérieure et extérieure) avec comme temps forts les interventions remarquées du pasteur Nikolay PETROV de Varna, Bulgarie et de l'évêque d'Argentine Nelly RITCHIE pour nous parler du témoignage de l'Église dans leurs pays respectifs en pleine crise.
De la vision à l'action
L'Église est conduite, affirme Nelly RITCHIE dans son discours aux accents prophétiques, «à passer des protestations aux propositions, à passer du désert à la terre promise. Nous dénonçons la corruption, nous renversons les tables des changeurs d'argent dans les temples de l'économie mondiale pour redevenir de nouveau des créatures de Dieu». Mais l'Église ne se contente pas de résister à la somme des injustices contemporaines, elle apporte aussi par l'engagement de ses membres la démonstration de l'amour de Dieu: «au milieu de la crise et malgré la crise, nous avons le sentiment que nous sommes appelés par Dieu à son service pour... proclamer la vie dans sa plénitude, contribuer à la vie en abondance pour tous, résister à toute forme de désespoir, rendre concret et visible l'amour de Dieu, vivre sa foi au milieu de son peuple». Ainsi l'Église se redécouvre-t-elle missionnaire, investie de la mission de Dieu pour partager autour d'elle l'espérance vivante que Dieu fera de tout du nouveau en Jésus-Christ. «Aussi avons-nous aujourd'hui l'espérance, aussi luttons-nous aujourd'hui avec persévérance, aussi regardons-nous aujourd'hui avec assurance l'avenir de notre pays
Une parole libre, lucide à méditer
Dans leur session à eux, les membres laïques ont discuté de leur faible participation à la Conférence Annuelle : ils souhaitent vaincre leur hésitation à y prendre la parole. L'Esprit qui nous est donné incite au franc-parler
Puis vint la discussion du rapport des surintendants, dense, concis et précis sur l'évolution souhaitée et souhaitable de l'Église - qui mérite d'être repris, étudié et discuté dans chacune de nos Églises locales. C'est un outil pour aider à toute évaluation comme à toute évolution.
Le surintendant Urs ESCHBACH quitte ses fonctions de surintendant sous les ovations de l'assemblée, quant au pasteur Daniel NUSSBAUMER, il le remplace à la tête du district de Bâle et francophone ; quant au responsable laïc, Daniel Husser, il arrive au terme de son mandat ; l'assemblée le lui sait gré également.

La solidarité à vivre localement
Nous sommes solidaires les uns des autres, tant individuellement que « communautairement », selon le principe de l'interconnexion, de la connexiosi chère aux méthodistes. C'est vrai localement, quand se commettent par exemple des violences et des abus sexuels dans l'Église - scandale suprême - il importe d'intervenir à bon escient, solidarité oblige avec les victimes. Un groupe de travail a publié un dépliant sur ce sujet sensible en français et en allemand et l'a rendu public à l'occasion de la CA. Universellement

Page5.jpg

Si cette solidarité joue localement, elle joue également dans les champs de mission : Algérie, Argentine, République Démocratique du Congo et Cambodge L'Assemblée plénière a été informée de l'évolution de la situation dans ces pays en crise et de la nature de l'engagement de l'EEM auprès des Églises partenaires.
En francophonie
Les francophones se sont retrouvés pour une après-midi d'échange. Les Algériens ont rendu compte du rapide développement de l'Église algérienne ces dernières années, surtout en Kabylie. Un comité de coordination composé de représentants de la CA, de responsables de la mission de l'EEM ainsi que des représentants de l'Église d'Afrique du Nord chapeaute cette Église Méthodiste, affiliée elle-même à l'Église Protestante d'Algérie (EPA) actuellement en pleine croissance (ajout récent de 11 Églises).
Ensuite il a été question de l'intégration prochaine et probable de l'EMF à l'UEEM (3 ans probatoires), sujet de réjouissance pour tous les participants présents car cette intégration est de nature à renforcer le méthodisme en francophonie. La motion présentée à l'assemblée plénière relative à cette intégration par étapes a été acceptée à l'unanimité (NDLR : à condition que l'UEEM donne aussi son accord le 5 octobre prochain).
Coup de pouce pour le Cambodge
Autre Église en plein développement, celle du Cambodge grâce au soutien actif de l'EEM mondiale. La collecte de la conférence a été attribuée à cette Église au Cambodge, active dans le domaine de l'évangélisation et de la diaconie. Bientôt, les premiers pasteurs dûment formés sur place seront ordonnés, signe de la croissance étonnante de cette Église.
La réflexion était aussi de mise lors de cette CA. A la veille d'une consultation nationale (Suisse), la question de l'avortement a fait l'objet d'un débat éthique de bon niveau sous la houlette de l'évêque après les contributions d'Urs SCHWEIZER, de Patrick STREIFF et de Joerg NIEDERER.

consécration

Le clou de la Conférence Annuelle : le culte solennel et ses ordinations

La Conférence Annuelle prit fin lors d'un culte festif marqué entre autres par l'ordination au rang d'ancien de Claire-Lise MEISSNER-SCHMIDT (Strasbourg Emmanuel) et l'ordination au rang de diacre de Martial DELÉCHAT (Lausanne). Quant aux pasteurs Robert GILLET (Fleurance) et Vivian BENEZET (Mont-de-Marsan), leur consécration antérieure dans une autre union d'Église fut reconnue : les voici membres à part entière de la Conférence Annuelle comme anciens. Dans sa prédication de circonstance, l'évêque Heinrich BOLLETER insista sur les ressorts 

de la vraie spiritualité, le rôle dévolu au Christ seul. « Notre avenir, notre ouverture l'un vers l'autre et vers les autres dépendent de notre proximité de la source. Cela veut dire : l'avenir et l'ouverture de notre Église ne sont pas seulement une question de but, de méthode et de stratégie, mais avant tout une question de spiritualité. Es-tu proche de la source ? »Cette question résonnait encore à nos oreilles et nous a poursuivis au cours de l'après-midi agencée avec brio par les Bâlois et les Alsaciens aux sons rock du groupe musical de Mulhouse et du groupe « Gospelfactory » de Birsfelden. Sommes-nous proches de la source dans ce que nous disons et faisons, Église en France et en Suisse? A chacun de nous de répondre à cette question en âme et conscience.
Être ou ne pas être près de la source
Sinon, rendez-vous en juin 2003 pour la prochaine Conférence Annuelle fixée à Winterthur (Suisse), autre temps possible de ressourcement spirituel.

Jean-Philippe WAECHTER

  • Les sous de l'Union
  • Landersen


Dans la rubrique « courrier des lecteurs » du numéro de juillet / août, et à la suite de l'excellent rapport de P. PFEIFFER retraçant les débats de notre A.G. du mois de mars (cf. numéro d'avril), notre frère Georges LAGARRIGUE pose la question pertinente du coût de notre affiliation à la Fédération Évangélique de France.
Pour l'année 2002, l'A.G. de la F.E.F. a fixé la cotisation des Unions d'Églises telles que l'U.E.E.M. à 350 ¤. Dans le même temps les Églises locales sont appelées à contribuer à hauteur de 3,50 ¤ par membre. Enfin le budget 2002 de la F.E.F. s'élève à 88 200 ¤. Ceci dit pour l'information brute.
Quant au poids des Églises Méthodistes au sein de la F.E.F., il est clair qu'il relève autant de l'investissement personnel et de la qualité des relations de terrain que de l'arithmétique comptable.
Notons simplement que l'U.E.E.M. est 1 parmi 329 associations cultuelles et oeuvres fédérées en 2002.
Suite à la récente régionalisation engagée par la fédération, l'U.E.E.M. (dont le siège est à Strasbourg) est 1 des 41 associations alsaciennes, inconnue partout ailleurs. Elle pourrait y compter jusqu'à 7 voix (en ne comptant que les Églises), et être représentée dans d'autres régions.
Je reconnais qu'une adhésion à la F.P.F. justifierait des informations de nature comparable dont je ne dispose hélas pas pour l'instant.
Espérant avoir répondu, certes brièvement encore, aux légitimes interrogations soulevées, je me réjouis des échanges qu'elles suscitent.

Christian WALDMEYER

Landersen

Page7 (2).jpg


L'ascenseur est en fonction!

Handicapée suite à un accident et privée de mes jambes, je viens de faire la connaissance de «Landersen». Merci au Seigneur pour ce séjour : je repars fortifiée et inscrite pour la session de fin d'année! Accueil chaleureux et contacts fraternels. Chambre adaptée à mes besoins, avec douche et WC, espace de vie où j'ai pu évoluer.

Ascenseur! Un ascenseur qui permet de se déplacer dans la maison à tous les niveaux, de la chambre à la salle de réunion, à la salle à manger et à la cour accueillante pour se détendre.
Je souhaite que beaucoup de personnes à motricité réduite - voire très réduite comme c'est mon cas - puissent trouver dans cette maison avec ces aménagements un lieu de vacances, de partages fraternels et de spiritualité renouvelée, dans une magnifique nature.
Merci «Landersen» et à bientôt.

Isabelle STELL