L’évangélisation made in GB

Préconférence et Conférence à Loghborough

Église Méthodiste de Grande Bretagne


JP.W

pasteur et rédacteur

(26 juin au 2 juillet 2004)
JP.W

Mettez 40 pasteur(e)s du monde entier dans un même local pendant une semaine. De quoi voulez-vous qu'ils causent ? De l'évangélisation bien entendu ! Sujet d'actualité permanente surtout en ce mois de mars où se tient la Consultation Nationale sur l'Évangélisation à Lyon (voir le N° 6)

Un mot sur la Préconférence
Quarante pasteur(e)s venus du monde entier, de l'Est comme de l'Ouest, du Nord comme du Sud, se sont retrouvés dans les locaux de l'Université de Loghborough à l'invitation de l'Eglise Méthodiste d'Angleterre, la semaine qui précédait la Conférence proprement dite, pour un temps d'échanges et de partage sur le vécu missionnaire et les défis à relever par chaque Eglise dans son pays.
L'initiative revient à l'Eglise Méthodiste d'Angleterre qui entend ainsi garder le lien avec les Eglises de tradition méthodiste de par le monde. Elle prolonge la rencontre de 2003, qui avait donné lieu à un document. Tout en n'étant pas parfait, ce document est néanmoins utile même un an après (voir document sur eemni). Il condamne le désordre économique mondial, exprime la solidarité de l'Eglise avec les laissés pour compte, dénonce les abus sexuels contre femmes et enfants, avertit contre la pandémie du Sida et incite à la prévention contre ce fléau jusque du haut de la chaire et insiste sur l'interdépendance des enfants de Dieu.


La Conférence en bref
De son côté, l'Eglise Méthodiste d'Angleterre a rafraîchi et mis à jour son engagement missionnaire. En témoignent la brochure et les panneaux fort suggestifs publiés à cette occasion, amorce de discussions dans les Eglises locales et de nouvelles initiatives (voir ci-joint les têtes de chapitre).
En Angleterre, on entend remettre l'accent sur l'adoration, la prière et le culte. Sur une proposition des jeunes, la Conférence a fait de l'année 2005 une année de prière continue. Nécessité oblige si l'on veut atteindre notre génération par l'Evangile et le lui communiquer de façon intelligible, en phase sur sa culture. Que l'on soit nombreux ou non ! « Small is beautiful ! » L'influence des chrétiens est toujours plus grande que leur nombre. En Angleterre, les méthodistes dépassent le chiffre des 300 000 membres et les ordonnés de l'année 2004 celui de 45, c'est dire l'importance numérique de cette Eglise.


Leçons tirées du brassage des idées et des expériences
- L'évangélisation dans un contexte multiculturel et interreligieux
Par-delà les barrières de langues et nos différences de culture, on s'est parlé, compris et enrichi au fil des jours. Nos frères du bout du monde nous interpellent : la Birmanie considère le christianisme comme une religion étrangère, la Malaisie interdit même la conversion d'une religion à l'autre. Comment pratiquer dans ce cas l'évangélisation dans ces contextes sans tomber dans l'illégalité ? L'Eglise d'Australie se pose la question de l'accueil de l'immigration en hausse de nos jours : tout en voulant rester hospitalière, elle se demande comment répondre à la présence de cette population se réclamant d'autres religions. Évangéliser, qu'est-ce à dire dans un contexte multiculturel et multireligieux ? Quelle part faire entre l'évangélisation et le dialogue interreligieux ? Autant de questions que nous nous posons dans notre pays !

- Prise en compte des plus faibles
Sans l'écoute de l'autre, le Seigneur d'abord et le prochain ensuite, il ne peut y avoir de mission digne de ce nom. Dans l'Eglise, la voix des plus faibles mérite d'être amplifiée. L'Eglise d'Angleterre en donne l'exemple en nommant pour un an (jusqu'à juin 2005) à sa tête un pasteur handicapé. Tout en souffrant d'une grave surdité, le nouveau président Will Morey exerce les hautes responsabilités dans l'Eglise Méthodiste britannique. Une nomination qui a valeur prophétique ! Le faible est placé à une position de force !
- La force des cercles d'étude biblique
En matière d'évangélisation, s'il n'y a pas de recette miracle, il est quand même des conseils judicieux : une des clés de la réussite sera les réunions régulières en petits groupes, où on lit la Bible et cherche à se l'appliquer. Leurs responsables sont à former en conséquence de même que les pasteur(e)s en général.
- Favoriser l'intégration des minoritaires
Au lieu d'exclure, il importe de développer une démarche inclusive, faire participer le plus grand nombre à la vie communautaire, y compris les groupes linguistiques minoritaires qui la composent.
La question des moyens
En Angleterre aussi se pose la question des moyens financiers. Aujourd'hui, ils sont à la baisse ; le Fonds missionnaire sera réduit considérablement. L'aide aux Eglises de pays tiers baissera donc en proportion. Le partenariat entre Eglises surs se poursuivra néanmoins.
Soirée missionnaire
Lors de ce temps de Conférence, une soirée a été consacrée à la mission dans le monde. Chaque invité a dit, chacun à sa façon, comment se vit l'urgence de la mission dans son contexte particulier. La collègue chilienne a fait chanter l'assemblée et le couple des îles Tonga a exécuté une danse traditionnelle fort entraînante qui m'a propulsé sur la piste Au centre de la salle était placé un énorme globe terrestre gonflé à bloc, on lui a collé divers sujets de prières, comme quoi mission et prière vont de pair. C'est une leçon de plus tirée de ce temps de communion exceptionnel vécu entre frères et surs du monde entier.


Renouveau de l'Eglise


JP.W

notes de synthèse
Le renouveau de l'Eglise passe par :
Le développement d'une culture de la permission : les autorités doivent apprendre à laisser faire, autoriser des prises d'initiative. Tout en gardant le contrôle de l'ensemble, elles ne doivent pas freiner et bloquer toute initiative nouvelle. Les gens motivés et passionnés dans nos Eglises sont à encourager.
Le développement des offres. Nos Eglises devraient avoir des offres diversifiées correspondant à différents publics cible.
La désignation de personnes prêtes à prendre des risques en montant des programmes pilotes, expérimentaux et leur reconnaître en même temps le droit à l'erreur et à l'échec. Libérons nos gens pour qu'ils agissent avec joie et passion ! Libérons nos surintendants des charges administratives pour qu'ils s'acquittent de leur ministère.
Une culture du respect entre les membres et les équipes qui composent l'Eglise, suivant leurs capacités et leurs limites et ce dans un esprit de collégialité. Il convient de s'interroger où se nichent les charismes et les dons de chacun : que peut faire X, Y, Z ?
Une culture flexible centrée sur les gens. Attention à l'accueil des gens dans nos locaux (hospitalité, repas). Cet accueil fera ou non la différence. Le culte adoptera des styles différents suivant les moments et les événements.
Autre nécessité soulignée ô combien d'actualité dans notre société laïque et fière de son laïcisme déclaré, celle de
Trouver le langage adéquat pour toucher le plus grand nombre de gens et leur rendre accessible l’Evangile.


Les priorités de l'Eglise pour le proche futur


Document Église Méthodiste de Grande Bretagne

La Conférence 2004 a convenu des priorités à mettre en uvre dans les années à venir. Elles pourraient s'appliquer sans hésitation à notre situation. Jugez-en plutôt !

« Mettons nos ressources en commun et faisons ainsi la différence, en développant des partenariats avec d'autres. Entrevoyons Dieu à l'uvre dans le monde et ressentons de nouveau la nécessité intérieure de réaliser la mission que Dieu nous confie. L'Esprit de Dieu renforce notre confiance. À chaque église locale et à chaque circuit d'aiguiser sa vocation missionnaire en fonction de son contexte. La Conférence a adopté les priorités suivantes pour l'Église Méthodiste :

En partenariat avec d'autres partout où c'est possible, l'Église Méthodiste concentrera ses prières, ses ressources, ses forces vives et ses efforts sur cette priorité-là :
- Proclamer et affirmer sa conviction de l'amour de Dieu manifesté dans le Christ, pour nous et le monde entier ;
- Restaurer la confiance dans la présence et l'action de Dieu dans le monde et dans l'Église.
Pour ce faire, l'Église Méthodiste prêtera une attention particulière aux points suivants :
- Nous baserons tout ce que nous faisons dans l'adoration et la prière concentrées sur Dieu ;
- Nous soutiendrons la vie dans les cités et toute action en faveur de la justice, particulièrement parmi les personnes les plus pauvres et démunies - en Grande Bretagne et dans le monde entier ;
- Nous restaurerons la confiance dans l'évangélisation et la capacité de parler de Dieu et de la foi avec pertinence ;
- Nous encouragerons toutes les façons d'être en Église qui soient innovantes ;
- Nous favoriserons une culture dans l'Église centrée sur les gens et flexible. »


C'est quoi la mission? - Document Église Méthodiste de Grande Bretagne


Document Église Méthodiste de Grande Bretagne
Enseigner et prendre soin des autres - l'Église existe pour aider les gens à grandir et à apprendre en tant que chrétiens par l'appui et l'attention mutuels :
. Prendre soin des individus et des communautés humaines
. Établir des partenariats avec d'autres églises et groupes qui partagent certains de nos objectifs missionnaires.
. Partager la tâche de l'éducation, du développement social et spirituel.
Le service - l'Église existe pour être un bon voisin pour les gens qui sont dans le besoin et faire reculer l'injustice :
. Lutter pour un monde juste
. Être aux côtés du pauvre
. Devenir l'ami de gens de cultures et de religions différentes
. Avoir le souci de la terre
L'évangélisation - l'Église existe pour faire toujours plus de disciples de Jésus Christ :
. Partager la bonne nouvelle de Jésus Christ
. Appeler les gens à la foi en Jésus Christ et leur apprendre la vie de disciple