EEM, tu as un avenir

Suivant

"Qu'ils proclament les oeuvres de Dieu avec des cris de joie" Psaume 107.1-3

Pstreiff.jpg

Partant des 150 ans de présence de l’EEM en Suisse, l’évêque Patrick Streiff a souligné dans son sermon du culte d'ordination (18 juin 2006) les raisons d’être reconnaissants à Dieu et invité à un sursaut de joie et d’espérance pour le futur.

« Réjouis-toi, tu as un avenir ». Car là où Dieu agit, un avenir s’ouvre à l’être humain, « car il est bon et sa fidélité dure à toujours » (Ps 107.1). Là où Dieu agit dans sa bonté, l’être humain ne devrait-il pas se réjouir ? En grec, les termes joie et grâce sont des mots très proches parents l’un de l’autre et qui sonnent de manière semblable. L’expérience de la grâce suscite la joie et l’expérience de la joie rend bienveillant.

 … Il se confirme que la grâce et la joie vont de pair. L’espérance surgit.

… Vous avez vous-mêmes fait l’expérience de la grâce de Dieu et vous vous en êtes réjouis. Restez, dans votre ministère, des porteurs et porteuses de cette grâce qui rend joyeux. De nombreuses autres personnes seront ainsi en mesure, grâce à votre ministère, de « proclamer ses œuvres avec des cris de joie ».

… Faire l’expérience de la joie de Dieu représente la poussée de bonheur la plus forte et la plus durable.

Tant que l’on continue dans nos paroisses à faire des expériences joyeuses et libératrices de la grâce de Dieu, on peut bien dire : « Réjouis-toi, chère EEM, tu as un avenir ».