Le billet de notre évêque

La doctrine sépare... par l'évêque Patrick Streiff

Pstreiff.jpg

J’entends souvent : « La doctrine sépare, la vie réunit ». Tout le monde sait qu’au long de l’histoire de l’Église, il y a eu des querelles doctrinales qui ont mené à des scissions au sein de la chrétienté. C’est ainsi qu’au temps de la Réformation, il y a eu séparation sur la question de la justification par la grâce seule, par la foi seule, sur la seule base de l’Écriture.

Pour surmonter sur la base de la Bible des différences doctrinales qui séparent, il faut l’effort de la réflexion et d’un dialogue ouvert. Par rapport aux images et préjugés négatifs qui règnent encore dans bien des têtes et marquent le discours et l’action à l’égard d’autres Églises, le bilan des dialogues sur la doctrine affiche des progrès très substantiels.

Lors de sa session tenue à fin juillet à Séoul, le Conseil méthodiste mondial a adopté un nouveau rapport sur les dialogues doctrinaux avec l’Église catholique romaine. Les catholiques et les méthodistes y expriment réciproquement où ils ont découvert l’action de la grâce de Dieu dans l’autre Église et par quoi l’une des Églises peut enrichir l’autre. Lors de cette même session, le Conseil méthodiste mondial a cosigné avec des représentants de la Fédération luthérienne mondiale et du Secrétariat pour l’unité de l’Église catholique romaine la Déclaration commune sur la doctrine de la justification.

Cela signifie que pour ce qui est de la doctrine de la justification, qui a divisé l’Église au temps de la Réformation, les Églises catholique romaine, luthériennes et méthodistes sont aujourd’hui d’accord. La doctrine unit ! Serons-nous capables d’y donner suite dans la vie ?

Patrick Streiff, évêque

Traduction : Frédy Schmid